Antiquité jusqu’à 400 av jc

 

Histoire: Corse : Une île aussi tourmentée que belle - 1800 avant jc : A la recherche des Hébreux -

 

 

Les Gauloises : 1ère partie

 

La place des femmes dans la société gauloise est, encore de nos jours, sujette à controverse. Certains historiens considèrent que la Gauloise n’eut guère d’indépendance, l’homme avait sur elle droit de vie et de mort ; mais d’autres historiens, s’appuyant tout autant sur les témoignages d’auteurs antiques que sur ceux de l’archéologie, ont été amenés à réviser leur jugement et à donner à la femme gauloise une part nettement plus importante, notamment si on la compare avec la place de la femme à Rome.

 

Vers 2000 avant jc, l’apparition du bronze va entraîner un premier bouleversement de l’Europe. Lorsque les épées, les faux, les marteaux ou autres haches voient le jour, les échanges commerciaux se multiplient, d’autant que l’étain et le cuivre, nécessaires à la fabrication du bronze, ne se trouvent pas partout.

 

On voit donc des routes commerciales se former entre la Bretagne et l’Italie, l’Europe de l’Est et la Grèce : la civilisation celte s’uniformise sur toute l’Europe et la Gaule devient un carrefour commercial de première importance. Aux 9 et 8ème siècles avant jc, c’est l’apparition de l’âge du Fer et du 8 au 6ème siècle, les sites fortifiés apparaissent, qui permettent de contrôler les voies d’échanges commerciaux, se multiplient et passent sous l’autorité de l’aristocratie princière. C’est ainsi que se définie alors la hiérarchie sociale et les cours princières, contrôlant les échanges avec l’étranger, qui non seulement s’enrichissent mais découvrent également des coutumes venant d’autres pays.

 

 Comme on le voit déjà, l’aristocratie gauloise est loin d’être barbare et elle a laissé nombre de témoignages, notamment archéologiques, qui permettent d’avoir une idée plus juste de cette société et de la place des femmes.

 

En 1953, ont met au jour une nécropole à Vix*, en Bourgogne et une jeune femme, âgée de 30 à 35 ans, morte entre 510 et 490 av. jc y est trouvée, allongée sur un char dont les roues ont été ôtées et posées sur le côté, comme c’est la coutume. Elle-même porte sur elle une véritable fortune : sa tête est ceinte d’une sorte de diadème en or, elle porte un torque en bronze, un collier d’ambre, de diorite et de serpentine, des bracelets à chaque poignet, un anneau à chaque cheville et huit fibules ornées de matières précieuses. Une richesse qui ne peut être que celle d’une personne importante. Cette jeune femme aurait également été en relation avec l’étranger, comme le suggèrent les trois bassins de bronze venant d’Étrurie* et le magnifique vase de facture grecque, lui aussi en bronze, que renferme sa tombe. Ce dernier est le plus grand vase grec connu à ce jour.

 

Place commerciale internationale, Vix voyait transiter dans son oppidum les richesses de tous les pays. On suppose donc que certains des magnifiques objets trouvés dans la tombe étaient des présents afin de remercier ou d’amadouer la dame du lieu afin d’obtenir un droit de passage.

 

 Mais n’était-elle que l’épouse du chef ou gouvernait-elle elle-même ? L’absence, aux environs de la nécropole, de tombe masculine permet d’opter pour la seconde hypothèse. Cela n’aurait rien de saugrenu et de nombreuses preuves renforcent l’idée que la femme gauloise détenait un certain pouvoir et pouvait être, juridiquement, l’égale de l’homme.

 

 Il apparaît en effet que les Gauloises étaient libres du choix de leur époux et que, si elles apportaient une dot, le mari devait prendre sur son bien une valeur égale, qui constituerait le douaire de la jeune femme. À la mort de leur mari, elles étaient même les premières héritières, avant les enfants.

 

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu du texte de Alix Ducret/ Histoire antique

 

Personnages de l'Antiquité:

 

Simmias de Thèbes: Philosophe thébain du 5ème siècle av. jc - Perdiccas II: Roi de Macédoine entre 454 et 414 / 413 av. jc - Palti fils de Laïs ou Paltiel - Agéladas ou Hagéladas 1er : Sculpteur grec de l'école d'Argos - Myron: Sculpteur grec - Artémon de Clazomènes: Ingénieur militaire grec - Piânkhy ou Piye: Roi de Napata et pharaon de la XXVème dynastie de 752 à 721 ou 747 à 716 av. jc  - Mesbet - Tabekenamon ou Tabakenamon : Reine koushite de Napata - Horemakhet - Quish ou Kish - Agag : Roi des Amalécites - Diogène d'Apollonie : Philosophe grec - Mithra ou Mithras : Dieu indo-iranien - Nimlot III ou Namart ou Nemrod : Roi d’Hermopolis de 747 à 725 av. jc - Osorkon IV : Roi de 730 à 715 av. jc - Ioupout II : Pharaon de la XXIIIème dynastie-Roi de Léontopolis dans le delta de 754 à 720 ou 715 av. jc - Peftjaouaouibastet ou Peftjaoudibastet : Roi d’Héracléopolis vers 747/720 av. jc - Procas Silvius : Roi légendaire d'Albe la Longue de 808 à 794 av. jc - Hannah - Eli (Juges) : Juge en Israël durant 40 ans - Khephren ou Khafrê : Pharaon de l'Empire égyptien de la IVème dynastie de 2520/2518 à 2494/2493 av. jc - Djédefrê (ou Djidoufrâ) : Pharaon de la IVème dynastie de l'Ancien Empire égyptien de 2528/2526 à 2520/2518 av.jv - Djedkarê Isési : Souverain de la Vème dynastie égyptienne vers 2381 à -2353 av.jc - Solon : Homme d'État, législateur et poète athénien - Hydarnès III : Satrape d'Arménie entre 450 et 428 av. jc - Teritouchmès : Satrape d'Arménie en 428 av. jc - Protagoras ou Protagoras d'Abdère : Penseur présocratique-Professeur du 5ème siècle av. jc - Hipponicos ou Hipponicos III : Général athénien du 5ème siècle av. jc - Anaximandre de Milet : Philosophe et savant grec présocratique - Xénophane : Philosophe pré-socratique-Poète et scientifique grec - Zénon d'Élée dit le Palamède d'Élée : Philosophe grec présocratique - Timothée de Milet : Poète et musicien grec - Lycon (orateur) : Politicien athénien du 5ème siècle av. jc - Mélétos : Auteur et poète tragique grec du 5ème siècle av. jc - Néfertiti - Thoutmôsis III ou Djehoutymès III : Cinquième pharaon de la XVIIIème dynastie Suppiluliuma 1er : Roi des Hittites de vers 1380 à 1336 ou 1344 à 1322 av. jc - Assur-uballit 1er : Roi d'Assyrie de 1366 à 1330 av. jc - Amenhotep III ou Aménophis III (vers 1388 av.jc : Neuvième pharaon de la XVIIIème dynastie-Pharaon aux alentours de 1391/1390 av.jc à 1353/1352 - Tiyi (épouse d'Amenhotep III) : Reine d'Égypte de la XVIIIème dynastie - Smenkhkarê : Onzième pharaon de la XVIIIème dynastie  vers 1336 ou 1333 av.jc - Diogène de Smyrne : Philosophe grec - Toutânkhamon : Onzième pharaon de la XVIIIème dynastie de 1336 /1335 à 1327 av.jc - Ézéchiel : Prophète de l'Ancien Testament - Oloros ou Orolos - Anaxagore dit de Clazomènes en Ionie : Philosophe présocratique - Antiphon : Un des dix grands orateurs attiques - Brasidas : Général spartiate - Euclès : Coureur de Marathon à Athènes - Ouadji ( le roi-serpent) : Quatrième souverain connu de la 1ère dynastie (Période thinite) vers 3040 à 3020 av. jc - Élie : Prophète majeur dans les religions abrahamiques - Psammétique II : Pharaon de la XXVIème dynastie de 595 à 589 av. jc - Ânkhnesnéferibrê : Divine adoratrice d'Amon de 595/586 à 525 av. jc sous la XXVIème dynastie - Thalès de Milet dit Thalès : Philosophe et savant grec - Psammétique III : Pharaon de l'Égypte de 526 à 525 av. jc - Apriès  : Pharaon de la XXVIème dynastie de 589 à 570 av. jc - Nabuchodonosor II : Roi de l'empire néo-babylonien entre 605 et 562 av. jc - Nitocris II : Divine adoratrice d'Amon de 560 à 525 sous la XXVIème dynastie - Nékao ou Néchao : Roi de Saïs de 672 à 664 av.jc - Gygès : Roi de Lydie entre 708 et 687 av. jc - Giloukhepa : Reine d'Égypte de la XVIIIème dynastie - Youya : Aristocrate égyptien de la XVIIIème dynastie - Amenardis II - Montouemhat : Quatrième prophète d'Amon-Maire de Thèbes - Glaucos de Carystos : Athlète grec de l'Antiquité - Théagène de Thasos ou Théogénès : Athlète grec de l'Antiquité - Élisée : Prophète de l'Ancien Testament - Polydamas de Scotoussa : Athlète grec de l'Antiquité - Manassé (Juda) : Roi de Juda - Ézéchias : 13ème roi du royaume de Juda indépendant de 716 à 687 av. jc - Sénakhtenrê Ahmosé dit l'Ancien : Roi d’Egypte - Séqénenrê Taâ : Roi égyptien de la XVIIème dynastie de vers1558 à 1554 av. jc - Rai (nourrice d'Ahmès-Néfertary) - Satdjéhouty ou Sitdjéhouty : Princesse égyptienne de la XVIIème dynastie - Iâhhotep dite Iâhhotep II - Boaz ou Booz : Personnage du livre de Ruth, qui fait partie de la Bible - Obed : Personnage biblique évoqué dans le livre de Ruth - Ahmès-Néfertary - Achinoam (épouse de David) - Benjamin (Bible) - Ruth (Bible) : Personnage biblique - Amram : Personnage biblique - Sargon d’Akkad : Souverain fondateur de l’empire d’Akkad - Chusaï ou Huschaï : Personnage de l'Ancien Testament - Jéthro : Beau-père de Moïse - Madian ou Midian : Personnage de la Bible et du Coran - Sephora ou Tsippora : Épouse de Moïse - Josué : Personnage biblique du Livre de l'Exode et du Livre de Josué - Dinomaque - Pausanias (général) : Membre de la famille royale des Agiades - Aristide le Juste : Homme d’État athénien - Gylippos : Général spartiate - Hyperbolos : Homme politique athénien, démagogue roturier du 5ème siècle av. jc - Nicias : Homme politique - Mégaclès (fils d'Hippocrate) : Homme politique grec athénien des 6ème et 5ème siècles av. jc - Mégabaze : Un des deux généraux perses de Xerxès 1er - Éphialtès d'Athènes : Homme politique - Hippocrate de Gela : Deuxième tyran de Gela - Archidamos II : Roi de Sparte vers 469 av. jc - Harmodios et Aristogiton -

Anaxilas II : Tyran de Rhégion vers 494 av. jc - Aaron (Bible) : Personnage biblique - Pausanias 1er : Roi de Sparte de 408 à 394 av. jc - Pleistoanax : Roi de Sparte de 455 à 445, puis de 426 à 409 av. jc - Nabopolossar ou Nabopolàssar : 1er souverain de la XIème dynastie de Babylone dite "Dynastie Chaldéenne"- Onatas : Sculpteur grec de la fin de la période archaïque - Cypsélos - Hippias (tyran) : Tyran d'Athènes de 527 à 510 av. jc - Zoroastre ou Zarathoustra : Prophète-fondateur du zoroastrisme - Phinées, ou Phinée, ou Phinéas, ou Pinhas : Personnage biblique-Troisième grand prêtre des Hébreux, fils d'Éléazar, lui-même fils d'Aaron - Sogdianos ou Sekyndianos : Roi des Perses Achéménides six mois et demi en 424 av. jc -

 

 

Xersès II (mort vers 424 av. jc)

Roi des Perses Achéménides* pendant 45 jours

 

Fils d'Artaxerxès 1er et de la reine Damaspia. Il est assassiné par son demi-frère Sogdianos. La plupart des chronologies ne comptent pas ce roi vu son court règne.

 

C'est un personnage historique obscur connu principalement par les écrits de Ctésias de Cnide médecin Grec d'Artaxerxès II, historien de la Perse et de l'Inde. Il aurait été le seul fils légitime d'Artaxerxès 1er et de la Reine Damaspia. Il est connu pour avoir servi comme prince héritier, mais il n'est apparemment seulement reconnu à ce titre qu'en Perse et en Élam*. La dernière inscription citant Artaxerxès 1er vivant peut être datée du 24 décembre 424 av. jc.

 

Xerxès II monte apparemment sur le trône, mais deux de ses frères illégitimes le revendique aussi. Le premier est Sogdianos, fils d'une concubine, Alogyne ou Alogune et le second est Darius II. Ils étaient tous les deux mariés avec leur demi-sœur Parysatis, fille d'Andia de Babylone.

 

Une première inscription d'Ochus (Darius II) peut être daté du 10 janvier 423 av. jc. Il était déjà à cette époque satrape d'Hyrcanie* et il est rapidement reconnue par les Mèdes*, la Babylonie* et l'Égypte. Sogdianos à son tour sera tué quelques mois plus tard. Darius II devenant le seul dirigeant de l'Empire Perse.

 

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Pierre Briant, Histoire de l’Empire perse, de Cyrus à Alexandre, 1996

 

Amyrthée

Pharaon de la XXVIIIème dynastie

 

Il combat contre les Perses* et assure l'indépendance de l'Égypte pour une courte période. Amyrthée est renversé par Néphéritès 1er de Mendès* (une ville à l'est du delta) qui fonde la XXIXème dynastie et est exécuté à Memphis* en octobre 399 av. jc.

 

Peut-être descendant des Saïtes* (XXVIème dynastie), il fonde la XXVIIIème dynastie dont il sera l'unique représentant.

 

Après son règne viennent les deux dernières dynasties gouvernées par des autochtones, dont le dernier représentant est Nectanébo II.

 

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia Amyrtée/ Portail de l’Égypte antique/ Pharaon

 

Kachta

roi de Napata de 760 à 747 av. jc

 

Frère d’Alara, il se fait reconnaître comme pharaon à Éléphantine*. Les prêtres revendiquant l’autorité suprême le poussent à s’emparer de la Thébaïde*.

 

Il a deux épouses dont sa sœur Pabatjma et 5 enfants dont Piânkhy et Chabaka qui lui succèdent et Amenardis 1ère, future divine adoratrice d'Amon*.

 

Kachta est enterré à Napata* sous une pyramide qui fut édifiée pour lui dans la nécropole royale d'El-Kourrou*.

 

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia Kachta/ Portail de l’Égypte antique/ Pharaon

 

Amenardis 1ère

divine adoratrice d'Amon de 740 à 720/700 av. jc sous la XXVème dynastie

 

Fille de Kachta et Pabatjma. Elle est nommée par son frère, le roi Piânkhy. Sa nomination marque le début de la domination kouchite* sur la Haute-Égypte*. Sa chapelle mortuaire est située dans le temple de Médinet Habou* où elle est enterrée.

 

Sa tombe a été retrouvée dans l'enceinte du grand temple de Médinet Habou sur la rive occidentale de Thèbes*, parmi une nécropole princière des divines adoratrices d'Amon*. Il était en effet coutume à la Basse Époque* d'installer les nécropoles princières et royales dans l'enceinte des temples des grandes cités du pays, comme à Tanis* ou Saïs*. Ces tombes creusées dans le sol étaient surmontées d'une chapelle funéraire permettant d'assurer le culte du défunt.

 

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu du texte de Working Group for Planetary System Nomenclature, Gazetteer of Planetary Nomenclature 1994, Washington, International Astronomical Union, United States Government Printing Office, 1995

 

Voir période suivante