Antiquité jusqu’à 400 av jc

 

Histoire: Corse : Une île aussi tourmentée que belle - 1800 avant jc : A la recherche des Hébreux - Les Femmes Gauloises dans l’antiquité- Asie du Sud-Est - La Mésopotamie dans l’antiquité - Les Sémites - Le Moyen Orient dans l’antiquité - L’Egypte au temps de Ramsès II  de vers 1300-1213 av. jc -

 

 

 

 

Personnages de l'Antiquité:

 

Simmias de Thèbes: Philosophe thébain du 5ème siècle av. jc - Perdiccas II: Roi de Macédoine entre 454 et 414 / 413 av. jc - Palti fils de Laïs ou Paltiel - Agéladas ou Hagéladas 1er : Sculpteur grec de l'école d'Argos - Myron: Sculpteur grec - Artémon de Clazomènes: Ingénieur militaire grec - Piânkhy ou Piye: Roi de Napata et pharaon de la XXVème dynastie de 752 à 721 ou 747 à 716 av. jc  - Mesbet - Tabekenamon ou Tabakenamon : Reine koushite de Napata - Horemakhet - Quish ou Kish - Agag : Roi des Amalécites - Diogène d'Apollonie : Philosophe grec - Mithra ou Mithras : Dieu indo-iranien - Nimlot III ou Namart ou Nemrod : Roi d’Hermopolis de 747 à 725 av. jc - Osorkon IV : Roi de 730 à 715 av. jc - Ioupout II : Pharaon de la XXIIIème dynastie-Roi de Léontopolis dans le delta de 754 à 720 ou 715 av. jc - Peftjaouaouibastet ou Peftjaoudibastet : Roi d’Héracléopolis vers 747/720 av. jc - Procas Silvius : Roi légendaire d'Albe la Longue de 808 à 794 av. jc - Hannah - Eli (Juges) : Juge en Israël durant 40 ans - Khephren ou Khafrê : Pharaon de l'Empire égyptien de la IVème dynastie de 2520/2518 à 2494/2493 av. jc - Djédefrê (ou Djidoufrâ) : Pharaon de la IVème dynastie de l'Ancien Empire égyptien de 2528/2526 à 2520/2518 av.jv - Djedkarê Isési : Souverain de la Vème dynastie égyptienne vers 2381 à -2353 av.jc - Solon : Homme d'État, législateur et poète athénien - Hydarnès III : Satrape d'Arménie entre 450 et 428 av. jc - Teritouchmès : Satrape d'Arménie en 428 av. jc - Protagoras ou Protagoras d'Abdère : Penseur présocratique-Professeur du 5ème siècle av. jc - Hipponicos ou Hipponicos III : Général athénien du 5ème siècle av. jc - Anaximandre de Milet : Philosophe et savant grec présocratique - Xénophane : Philosophe pré-socratique-Poète et scientifique grec - Zénon d'Élée dit le Palamède d'Élée : Philosophe grec présocratique - Timothée de Milet : Poète et musicien grec - Lycon (orateur) : Politicien athénien du 5ème siècle av. jc - Mélétos : Auteur et poète tragique grec du 5ème siècle av. jc - Néfertiti - Thoutmôsis III ou Djehoutymès III : Cinquième pharaon de la XVIIIème dynastie Suppiluliuma 1er : Roi des Hittites de vers 1380 à 1336 ou 1344 à 1322 av. jc - Assur-uballit 1er : Roi d'Assyrie de 1366 à 1330 av. jc - Amenhotep III ou Aménophis III (vers 1388 av.jc : Neuvième pharaon de la XVIIIème dynastie-Pharaon aux alentours de 1391/1390 av.jc à 1353/1352 - Tiyi (épouse d'Amenhotep III) : Reine d'Égypte de la XVIIIème dynastie - Smenkhkarê : Onzième pharaon de la XVIIIème dynastie  vers 1336 ou 1333 av.jc - Diogène de Smyrne : Philosophe grec - Toutânkhamon : Onzième pharaon de la XVIIIème dynastie de 1336 /1335 à 1327 av.jc - Ézéchiel : Prophète de l'Ancien Testament - Oloros ou Orolos - Anaxagore dit de Clazomènes en Ionie : Philosophe présocratique - Antiphon : Un des dix grands orateurs attiques - Brasidas : Général spartiate - Euclès : Coureur de Marathon à Athènes - Ouadji ( le roi-serpent) : Quatrième souverain connu de la 1ère dynastie (Période thinite) vers 3040 à 3020 av. jc - Élie : Prophète majeur dans les religions abrahamiques - Psammétique II : Pharaon de la XXVIème dynastie de 595 à 589 av. jc - Ânkhnesnéferibrê : Divine adoratrice d'Amon de 595/586 à 525 av. jc sous la XXVIème dynastie - Thalès de Milet dit Thalès : Philosophe et savant grec - Psammétique III : Pharaon de l'Égypte de 526 à 525 av. jc - Apriès  : Pharaon de la XXVIème dynastie de 589 à 570 av. jc - Nabuchodonosor II : Roi de l'empire néo-babylonien entre 605 et 562 av. jc - Nitocris II : Divine adoratrice d'Amon de 560 à 525 sous la XXVIème dynastie - Nékao ou Néchao : Roi de Saïs de 672 à 664 av.jc - Gygès : Roi de Lydie entre 708 et 687 av. jc - Giloukhepa : Reine d'Égypte de la XVIIIème dynastie - Youya : Aristocrate égyptien de la XVIIIème dynastie - Amenardis II - Montouemhat : Quatrième prophète d'Amon-Maire de Thèbes - Glaucos de Carystos : Athlète grec de l'Antiquité - Théagène de Thasos ou Théogénès : Athlète grec de l'Antiquité - Élisée : Prophète de l'Ancien Testament - Polydamas de Scotoussa : Athlète grec de l'Antiquité - Manassé (Juda) : Roi de Juda - Ézéchias : 13ème roi du royaume de Juda indépendant de 716 à 687 av. jc - Sénakhtenrê Ahmosé dit l'Ancien : Roi d’Egypte - Séqénenrê Taâ : Roi égyptien de la XVIIème dynastie de vers1558 à 1554 av. jc - Rai (nourrice d'Ahmès-Néfertary) - Satdjéhouty ou Sitdjéhouty : Princesse égyptienne de la XVIIème dynastie - Iâhhotep dite Iâhhotep II - Boaz ou Booz : Personnage du livre de Ruth, qui fait partie de la Bible - Obed : Personnage biblique évoqué dans le livre de Ruth - Ahmès-Néfertary - Achinoam (épouse de David) - Benjamin (Bible) - Ruth (Bible) : Personnage biblique - Amram : Personnage biblique - Sargon d’Akkad : Souverain fondateur de l’empire d’Akkad - Chusaï ou Huschaï : Personnage de l'Ancien Testament - Jéthro : Beau-père de Moïse - Madian ou Midian : Personnage de la Bible et du Coran - Sephora ou Tsippora : Épouse de Moïse - Josué : Personnage biblique du Livre de l'Exode et du Livre de Josué - Dinomaque - Pausanias (général) : Membre de la famille royale des Agiades - Aristide le Juste : Homme d’État athénien - Gylippos : Général spartiate - Hyperbolos : Homme politique athénien, démagogue roturier du 5ème siècle av. jc - Nicias : Homme politique - Mégaclès (fils d'Hippocrate) : Homme politique grec athénien des 6ème et 5ème siècles av. jc - Mégabaze : Un des deux généraux perses de Xerxès 1er - Éphialtès d'Athènes : Homme politique - Hippocrate de Gela : Deuxième tyran de Gela - Archidamos II : Roi de Sparte vers 469 av. jc - Harmodios et Aristogiton -

Anaxilas II : Tyran de Rhégion vers 494 av. jc - Aaron (Bible) : Personnage biblique - Pausanias 1er : Roi de Sparte de 408 à 394 av. jc - Pleistoanax : Roi de Sparte de 455 à 445, puis de 426 à 409 av. jc - Nabopolossar ou Nabopolàssar : 1er souverain de la XIème dynastie de Babylone dite "Dynastie Chaldéenne"- Onatas : Sculpteur grec de la fin de la période archaïque - Cypsélos - Hippias (tyran) : Tyran d'Athènes de 527 à 510 av. jc - Zoroastre ou Zarathoustra : Prophète-fondateur du zoroastrisme - Phinées, ou Phinée, ou Phinéas, ou Pinhas : Personnage biblique-Troisième grand prêtre des Hébreux, fils d'Éléazar, lui-même fils d'Aaron - Sogdianos ou Sekyndianos : Roi des Perses Achéménides six mois et demi en 424 av. jc - Xersès II : Roi des Perses Achéménides* pendant 45 jours - Kachta : roi de Napata de 760 à 747 av. jc - Amenardis 1ère : Divine adoratrice d'Amon de 740 à 720/700 av. jc sous la XXVème dynastie - Miltiade l'Ancien : Tyran de Chersonèse de Thrace - Tanoutamon : Dernier pharaon de la XXVème dynastie-Roi de Napata et pharaon de 664 à 656 av. jc - Taharqa : Roi de Napata-Pharaon de 690 à 664 av. jc - Pabatjma - Mouthis - Chepenoupet II : Divine adoratrice d'Amon de 710 à 650 av. jc sous la XXVème dynastie - Haman (Bible) ou Aman : Personnage du livre d'Esther, l'un des livres constituant la Bible - Abiel - Amatokos ou Amadocus: Roi thrace des Odrysae de 410 av. jc jusqu'au début du 4ème siècle - Terillos - Leucippe : Philosophe présocratique grec - Anaximène : Philosophe grec - Roudamon ou Amonroud : Roi de Léontopolis de 757 à 754  av. jc sous la XXIIIème dynastie - Sheshonq V : Roi de Tanis de la XXIIème dynastie, dite libyenne entre 767 et 730 av. jc - Osorkon III : Pharaon d'Égypte de la XXIIIème dynastie - Ânkhésenamon - Ânkh-Khéperourê Néfernéferouaton : Onzième pharaon de la 18ème dynastie aux alentours de 1338 à 1336/1335 av. jc - Horemheb : Dernier pharaon de la XVIIIème dynastie - Aventinus (roi) : Roi légendaire d'Albe la Longue - Padimenti : Roi de Lycopolis (Assiout) de 747 à 715 avant jc sous la XXIIIème dynastie - Sennedjem (précepteur de Toutânkhamon) - Khéops : Deuxième pharaon de la IVème dynastie de 2551/2549 à 2528/2526 - Kaouab 1er - Ounas : Dernier souverain de la Vème dynastie égyptienne de 2353 à 2323av. jc - Menkaouhor : Souverain de la Vème dynastie égyptienne de 2389 à 2381 av. jc - Mykérinos ou Menkaourê : Souverain  de l'Empire égyptien de la IVème dynastie de 2490 à 2473 av. jc environ - Néferirkarê Kakaï : Troisième souverain de la Vème dynastie (Ancien Empire) - Pépi II : Roi de la VIème dynastie égyptienne aux alentours de 2246 à 2152 av. jc - Hirkhouf : Nomarque d'Assouan sous les règnes de Mérenrê 1er et de Pépi II - Polygnote : Peintre grec du milieu du 5ème siècle av. jc - Néferefrê : Souverain de la Vème dynastie pharaonique de 2431 à 2420 av. jc - Khentkaous II : Femme du pharaon Néferirkarê Kakaï de la Vème dynastie - Démocrite d'Abdère dit  Démocrite : Philosophe grec - Stateira (épouse d'Artaxerxès II) : Reine Perse - Callias (fils d'Hipponicos Ammon) : Homme politique athénien du 5ème siècle av. jc - Eupolis : Poète comique grec - Phrynichos (général) : Aristocrate-Homme politique athénien du 5ème siècle av. jc - Alcétas 1er de Macédoine : Roi de Macédoine de la dynastie des Argéades entre 576 et vers 547 av. jc - Siddhārtha Gautama dit Shakyamuni ou le Bouddha : Chef spirituel qui vécut au 6ème ou au 5ème siècle av. jc - Cratinos : Poète comique - Phérécyde (historien) dit Phérécyde d'Athènes : Mythographe et logographe grec - Cinésias : Poète dithyrambique du 5ème siècle av. jc - Mérytaton ou Aimée d'Aton - Tiyi (épouse d'Aÿ) ouTiyi II : Reine d'Égypte de la XVIIIème dynastie - Aÿ ou Aÿ II : Douzième et avant-dernier pharaon de la XVIIIème dynastie

Alcidas : Amiral spartiate pendant la guerre du Péloponnèse - Cléon : Homme politique athénien - Den (pharaon) ou Oudimou : Cinquième souverain de la 1ère dynastie (période thinite) -

Iset ou Isis (mère de Thoutmôsis III) : Reine de la XVIIIème dynastie-Épouse secondaire de Thoutmôsis II - Thoutmôsis II ou Djéhoutymès II : Quatrième pharaon de la XVIIIème dynastie égyptienne de 1492/1491 à 1479 av. jc -

 

Reine de Saba

 

La reine de Saba est mentionnée dans des récits bibliques*, coraniques* et hébraïques* comme ayant régné sur le royaume de Saba*(qui s'étendrait du Yémen au nord de l’Éthiopie et en Érythrée).

 

Les anecdotes et détails de la rencontre entre la reine et le roi Salomon à Jérusalem varient selon les sources.

 

La reine de Saba arriva à Jérusalem accompagnée d’une grande suite, avec des chameaux portant des épices, et beaucoup d’or et de pierres précieuses selon le premier Livre des rois*. Jamais après n’arriva une telle abondance d’épices selon le livre des Chroniques* que celles qu’elle donna à Salomon. Durant sa visite, elle posa au roi de nombreuses questions auxquelles ce dernier répondit correctement. Ils échangèrent des cadeaux, après quoi elle retourna dans son pays.

 

Dans le Nouveau Testament, Luc l'évoque sous le nom de Reine de Midi.

 

Une interprétation mystique du Cantique des cantiques*, qui visait à donner une base réelle à ses allégories, apparaît dans les volumineux commentaires d'Origène sur les Cantiques.

 

Selon la légende, la reine de Saba apporta à Salomon les mêmes cadeaux que les Rois mages apportèrent plus tard à l’enfant Jésus.

 

Selon Josephus, la reine de Saba fut reine d’Égypte et d’Éthiopie et apporta en Israël les premiers spécimens de commiphora opobalsamum*, qui grandirent sur la terre sainte.

 

Le talmud (Bava Batra) insiste sur le fait qu’il n’y avait pas de reine, mais un roi de Saba qui arriva à Jérusalem. Cette version est destinée à discréditer toute histoire relatant une relation entre Salomon et la reine.

 

Le compte-rendu le plus détaillé de la visite de la reine de Saba au roi Salomon nous est donné au 8ème siècle dans le Livre d’Esther. Une huppe informe Salomon que le royaume de Saba est le seul royaume dont le peuple ne lui est pas sujet et que sa reine idolâtre le soleil. Il la renvoie alors à Kitor* dans le pays de Saba. Dans la lettre qu’il a attachée à son aile, le roi ordonne à la reine de venir à lui en tant que sujet.

 

En réponse, elle lui envoie tous les bateaux de la mer chargés de cadeaux et de 6 000 jeunes de taille égale, tous nés à la même heure et habillés de vêtements pourpres. Ils portent avec eux une lettre déclarant que la reine arrivera à Jérusalem dans trois jours quand le voyage en prend normalement sept.

 

Quand cette dernière arrive et se rend au palais de Salomon, elle confond le sol en miroir avec de l’eau. Elle soulève donc le bas de sa robe et découvre ses jambes. Salomon l’informe de son erreur et la réprimande sur ses jambes velues. L’alphabet de Ben Sira affirme que de leur union serait né Nabuchodonosor II.

 

Dans la kabbale chrétienne, la reine de Saba est considérée comme la reine des démons et est parfois identifiée avec Lilith, une première fois dans le Targoum*, puis plus tard dans le Zohar*. Certains des mythes juifs et arabes maintiennent que la reine était en fait une Djinn* (mi-humaine, mi-démon).

 

Dans le folklore Ashkénaze, sa figure se confond avec l’image populaire d’Hélène de Troie. Les légendes ashkénazes dépeignent la reine de Saba comme une danseuse séductrice. Pendant longtemps, elle fut décrite comme une infanticide ou une sorcière démoniaque.

 

Dans le Coran, la reine de Saba appelée Balkis. L’histoire y est similaire à celle de la Bible et des sources juives.

 

Bien que le Coran ait préservé la plus ancienne forme littéraire de la légende, certains des éléments développés par les commentateurs musulmans sont dérivés du Midrash. Tabari, Zamakhshari, Baydawi complètent l'histoire sur de nombreux points. Les djinns de l'entourage de Salomon, effrayés à l’idée qu'il puisse épouser l'intruse, répandent la rumeur selon laquelle elle aurait les jambes velues et des sabots à la place des pieds. Salomon conçoit donc une ruse, plaçant au sol des miroirs que la reine prend pour de l’eau. Afin de traverser, elle soulève sa robe, dévoilant une paire de jambes humaines. Le roi ordonne ensuite à ses démons de préparer un dépilatoire spécial, pour la défaire de ses poils disgracieux. Selon certaines traditions, Salomon épouse la reine, quand d’autres la lui font donner en mariage à un seigneur de Hamdan.

 

Les textes bibliques sur la reine de Saba et ses bateaux en provenance d’Ophir* ont servi de base à la légende selon laquelle des israélites auraient voyagé avec sa cour, lorsqu’elle retourna dans son pays en portant l’enfant de Salomon. Selon la légende, les premiers juifs du Yémen y seraient arrivés au temps du roi Salomon, grâce à l’alliance politico-économique passée entre la reine de Saba et lui.

 

L’histoire de Salomon et de la reine est très populaire auprès des coptes*, comme le montrent les fragments d’une légende copte conservée sur un papyrus à Berlin. La reine, ayant été soumise par duperie, donne un pilier à Salomon sur lequel tout le savoir terrestre est inscrit. Salomon envoie un de ses démons afin qu’il récupère le pilier d’Éthiopie.

 

Bien que les histoires d’Abyssinie apportent de nombreux détails, elles omettent les anecdotes qui reflètent l’animosité de certains théologiens envers la reine.

 

Lors de fouilles dans le désert au nord du Yémen, un temple vieux de 3 000 ans, nommé Mahram Bilqis (temple de Bilqis, reine de Saba) a été découvert. Selon les archéologues, il s'agit d'un site sacré utilisé par les pèlerins entre 1200 et 550 av.jc. Le temple est situé près de l'ancienne ville de Marib*, capitale du Royaume de Saba selon la Bible et la tradition musulmane, et pourrait constituer une preuve de l'existence de la reine de Saba.

 

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu du texte de Jakoub-Adol Mar Makéda ou la fabuleuse histoire de la reine de Saba, Michel Lafon, 1997 (ISBN 978-2840982425)

 

Mérytrê-Hatchepsout

Grande épouse royale du pharaon Thoutmôsis III

 

Elle fut la seconde à porter le titre après Satiâh  et la mère du pharaon Amenhotep II.

 

Unie au pharaon Thoutmôsis III, elle lui donne deux enfants au moins, Amenhotep II et Mérytamon. Les inscriptions rapportées sur la statue de Houy, mère probable de Mérytré-Hatchepsout, nomment plusieurs de ses petits-enfants et permettent donc de suggérer que d’autres enfants royaux naquirent de cette union.

 

Elle fut longtemps considérée par de nombreux spécialistes comme la fille cadette de Thoutmôsis II et d'Hatchepsout1, sur la base de deux témoignages contemporains :

 

Elle est probablement la fille d’une dame Houy, dont le statut est attesté par ses nombreux titres : Supérieure des Recluses d’Amon, Supérieure des Recluses du temple de Rê, Divine Adoratrice d’Amon, Divine Adoratrice dans le Temple d’Atoum. La statue représentant cette femme éminente la qualifie de mère d'une épouse du dieu et d'une grande épouse royale, cumul de titres que Mérytrê Hatchepsout est seule à porter sous le règne autonome du troisième Thoutmôsis.

 

Elle figure fréquemment dans les temples ou constructions royales, officiant à côté du roi, ainsi que dans des inscriptions dédiées par des particuliers. Sur la statue de Néferperet, l'échanson* du roi, elle est qualifiée de souveraine des épouses royales.

 

Mère de l'héritier au trône, Mérytrê est représentée en première parmi les épouses royales dans la tombe de Thoutmôsis III, et reçoit l'exceptionnel privilège d'être intégrée dans le cycle solaire figuré sur les parois de la tombe, à deux reprises.

 

Mérytré-Hatchepsout survit à son époux, et meurt durant le règne de son fils Amenhotep II, sans qu'il soit possible d'en préciser la date.

 

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu du texte de Florence Maruéjol, Thoutmôsis III et la corégence avec Hatchepsout, Paris, Pygmalion, 2007 (ISBN 978-2-8570-4894-7)

 

Satiâh

Reine d’Égypte de la XVIIIème dynastie

 

Elle est une des épouses du roi Thoutmôsis III. Certains spécialistes avancent qu'elle eut le titre de grande épouse royale, ce que d'autres contestent, dont Christian Leblanc. Elle est la fille d'Ipou qui occupait le poste de nourrice royale et il est possible que son père soit l'important fonctionnaire Ahmès Pen-Nekhbet, originaire d'El Kab*.

 

Satiâh meurt pendant le règne de Thoutmôsis III, selon certains égyptologues, vers l'an 23 ou 24 de son règne alors qu'il semble que la grande épouse royale soit la reine Mérytrê-Hatchepsout.

 

La grande majorité des égyptologues pensent qu'il n'y a pas d'enfant connu de son union avec Thoutmôsis III, toutefois, il est possible qu'elle soit la mère du prince Amenemhat ou Aménémès, qui serait décédé avant son père

 

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu du texte de Christian Leblanc, Reines du Nil au Nouvel Empire, Bibliothèque des introuvables, 2010

 

Voir période suivante