9ème

 

Charles d’Aquitaine: Carolingien-Prétendant au titre de roi d’Aquitaine et Archevêque de Mayence - Alexandre (empereur byzantin): Coempereur  puis empereur byzantin - Euthyme 1er de Constantinople : Patriarche de Constantinople de février 907 au 15 mai 912 - Emma de Bavière : Aristocrate de l'empire carolingien - Méthode 1er de Constantinople : Patriarche de Constantinople du 4 mars 843 à sa mort - al-Imām Abū Jaʿfar Muhammad Ibn Jarīr Ibn Yazīd dit Tabari ou Tabarî : Historien et exégète du Coran - Guy 1er de Spolète : Duc de Spolète - Adélaïde de Bénévent dite Itta - Sicon de Bénévent : Prince de Bénévent de 817 à sa mort - Guy II de Spolète : Duc de Spolète - Lambert 1er de Spolète : Duc de Spolète de 860 à 871 et de 876 à 880 - Étienne V (pape) : 110ème  pape de septembre 885 jusqu'à sa mort - Abû al-`Abbâs al-Ma'mûn `Abd Allah ben Hârûn ar-Rachîd dit al-Mamûn : Calife abbasside de 813 à 833 - Théophile (empereur byzantin) : Empereur byzantin d'octobre 829 au 20 janvier 842 - Hélisachar : Chancelier de Louis le Pieux de 808 à 817 - Ageltrude de Bénévent ou Agiltrude : Impératrice consort du Saint Empire-Reine consort d'Italie - Étienne VI : 113ème pape de 896 à 897 - Jean IX : 116ème pape de l'Église catholique romaine de janvier 898 au 26 mars 900 - Halfdan le Noir Gudrødsson dit Halfdan III de Vestfold : Roi dans le sud-est de la Norvège au 9ème siècle - Alphonse II des Asturies dit Alphonse le Chaste : Roi des Asturies de 791 à 842 - Ordoño 1er d'Oviedo : Roi des Asturies de 850 à 866 - Omar ben Hafs ben Chafar dit Omar Ben Hafsun : Personnalité d'al-Andalus - Abû al-Hakam al-Mundhir ben Muhammad ou Al-Mundhir : Émir omeyyade de Cordoue en 886 - Ishaq al-Mawsili : Musicien kurde - Bjorn Farmann : Roi de Vestfold au 9ème siècle - Hywel ap Rhodri Molwynog dit Hywel Farf-fehinog ap Caradog : Roi de Gwynedd - Wulfred : Archevêque de Cantorbéry de 805 à sa mort - Ceolwulf 1er de Mercie : Roi de Mercie de 821 à 823 - Cwenthryth ou Cwoenthryth : Princesse et religieuse anglo-saxonne - Egbert de Wessex ou Ecgberht : Roi du Wessex de 802 jusqu'à sa mort - Eystein Glumra ou le Bruyant ou Eystein Ivarsson : Jarl de l'Oppland et de Hedmark en Norvège - Thorstein le Rouge : Roi viking d'Écosse du 9ème siècle - Olaf Guthfrithsson dit Olaf le Blanc : Roi viking qui a régné sur Dublin en Irlande entre 853 et 871 - AEthelred II de Mercie : Ealdorman de Mercie de vers 881 à 911 AEthelflæd ou Ethelfleda : Princesse anglo-saxonne - Jean VIII (antipape) : Antipape au cours de l'année 844 - Claude de Turin : Évêque de Turin (816-827/828) - Florus de Lyon : Diacre et lettré du 9ème siècle - Bardanès Tourkos : Général et sénateur byzantin - Eardwulf de Northumbrie : Roi de Northumbrie de 796 à 806-Peut-être à nouveau à partir de 808 jusqu'en 811 ou 830 - Valentin (pape) : 100ème pape d'août à octobre 827 - Eugène II : 99ème pape de 824 à août 827 - Sigtryggr Caoch ou Sihtric II Gael : Roi de Dublin et du Royaume viking d'York - Omourtag ou Omortag : Knèze de Bulgarie du 13 avril 814 à 831 - Ébroïn (évêque de Poitiers) :  Évêque de Poitiers de 839 à 854-Archichapelain du roi Charles le Chauve - Turpion d'Angoulême ou Turpin : Comte d'Angoulême - Ramnulf 1er de Poitiers ou Rainulf Ier : Comte de Poitiers-Duc d'Aquitaine de 854 à 866-Abbé de Saint-Hilaire de 841 à 866 - Émenon de Poitiers : Comte de Poitiers de 828 à 839-Comte de Périgueux de 845 à 866 -Comte d'Angoulême de 864 à 866 - Marin 1er : Pape de 882 à 884 - Adrien III dit Saint Adrien III : 109ème  pape de l'Église catholique du 17 mai 884 jusqu'à sa mort - Étienne 1er de Constantinople : Patriarche de Constantinople du 25 décembre 886 au 17 mai 893 - Boniface VI : 112ème pape - Guifred le Velu : Comte d'Urgell et de Cerdagne de 870 à 897-Comte de Conflent de 896 à 897-Comte de Barcelone et Gérone de 878 à 897 et d'Ausona de 886 à 897 - Abû Ahmad al-Muktafî bi-lah Alî ben Ahmad al-Mutamid dit Al-Muktafî : 17ème calife abbasside de Bagdad en 902 - Abou al-Hassan Ali Ibn Sahl Rabban al-Tabari dit Ali Ibn Sahl Rabban al-Tabari : Érudit islamique - Isembard : Comte d'Autun - Gaucelme de Roussillon dit Gaucelme de Gothie : Comte du Roussillon de 812 à 832-Comte d'Empúries de 817 à 832-Comte de Conflent et de Razès de 828 à 832 - Albert II comte de Thurgovie ou Adalbert II comte de Thurgau : Comte de Thurgovie - Liutgard de Saxe : Reine de Saxe - Abu l Qāsim Abd ar-Raḥman bin dit Ibn Abd al-Hakam : Historien égyptien - Ja far al-Mutawakkil ben al-Muatasim bi-llâh ben Hârûn ar-Rachîd dit Jafar al-Mutawakkil : Dixième calife abbasside - Al-imām aḥmad ibn ḥanbal dit Ahmad Ibn Hanbal : Théologien jurisconsulte et traditionaliste musulman - Malamir (khan) : khanas des Bulgares de 831 à 836 - Eudocie Ingérina : Impératrice byzantine - Théoctiste le Logothète : Homme d'État byzantin du 9ème siècle - Théodora (femme de Théophile) : Impératrice de Byzance - Antoine II Cauléas ou Kauléas : Patriarche de Constantinople du 3 août 893 à sa mort - Pressian 1er ou Pressiyan Ier : Knèze des Bulgares de 836 à 852 - Hedwige de Bavière (vers 778-après 833) : Noble saxonne - Welf 1er : Aristocrate bavarois de l'empire carolingien - Ubbe, Ubba ou Hubba Ragnarsson dit Ubbe Ragnarsson : Chef viking du 9ème siècle - Ivar Ragnarsson, dit Ivar le Désossé : Chef viking - Olaf Haraldsson Geirstadalf : Roi du Vingulmark et du Vestfold - Serge II de Naples : Duc de Naples à partir de 869/870 pendant 7 ans et 6 mois - Guaifer de Salerne : Prince de Salerne de 861 à 880 - Gérard 1er de Metz : Comte de Metz - Adalbert Ier de Toscane : Marquis de Toscane-Comte de Corse autour de 847 - Suppo III de Spolète : Duc de Spolète de 871 à 876 - Adalgis de Bénévent : Prince lombard de Bénévent de novembre/décembre 853 à fin mai 878 - Landon 1er de Capoue : Comte de Capoue en 843 à 861 - Adémar de Salerne : Prince de Salerne de 856 à août 861 - Landolf II de Capoue : Évêque de Capoue en 843-Comte de Capoue de 862 à 879 -

Muhammad al-Jawâd al-Taqî dit Muhammad al-Jawad le généreux : Neuvième Imam chiite duodécimain et alaouite - Tâhir ben Husayn dit Tahir 1er : Général au service du calife abbasside Al-Ma’mûn - Zubayda bint Ja`far ben al-Mansûr dit Zubayda bint Jafar - Babak Khorramdin - Abû Ishâq al-Mu`tasim bi-llah 'Abbas ben Hârûn ar-Rachîd dit Al-Mu`tasim (Abbasside) - Muhammad Ibn Mūsā al-Khuwārizmī dit Al-Khwârizmî ou Al-Khwarizmin : Mathématicien-Géographe-Astrologue et astronome perse - Manuel l'Arménien : Général byzantin d'origine arménienne - Nasir le Kurde dit Nasr ou Théophobos ou Théophobus : Général kurde - Lubb ibn Muhammad : Wali de Tudela  de 890 à 907 - Miron 1er de Roussillon ou Miron 1er de Conflent et de Cerdagne dit Miron le Vieux : Comte de Conflent à partir de 870-Comte de Cerdagne en association avec son frère aîné Guifred le Velu-Comte du Roussillon à partir de 878-Comte du Capcir et du Fenouillèdes jusqu'à sa mort - Sunifred 1er de Barcelone : Seigneur catalan de la famille des Bellonides - Guy IV de Spolète : Duc italien du haut Moyen Âge - Ivarr de Dublin : Roi viking-Co-roi de Dublin de 853 à 873 - Nimfridius : Dignitaire ecclésiastique de la Gaule carolingienne - Åsa Haraldsdottir d'Agder : Reine norvégienne mi-légendaire du petit royaume d'Agder - Théodore II (pape) : Pape en décembre 897 pendant une vingtaine de jours - Radelchis II de Bénévent : Prince de Bénévent de 881 à 884 et de 897 à 900 - Aleran de Troyes : Comte de Troyes - Anségise de Fontenelle ou saint Anségise : Religieux franc-Diplomate de Charlemagne et de Louis le Pieux - Boniface II de Toscane : Comte de Lucques-Marquis de Toscane-Seigneur de Calcosalto - Bérenger de Toulouse dit le Sage : Comte de Toulouse de 814 à 835-Comte de Barcelone-Comte de Gérone-Comte d'Ampurias de 832 à 835 - Ímar ua Ímair : Roi norrois ou nord-gaélique de Dublin avant 902 - Donald II d'Écosse ou Domnall mac Causantín : Roi d'Écosse de 889 à 900 - Áed (roi d'Écosse) : Roi d'Écosse de 877 à 878 - Sigtryg Eysteinsson : Roi de Raumarike et du Hedmark (milieu du 9ème siècle) - Rögnvald le Glorieux : Roi du Vestfold - Olaf Gudrødsson dit Olaf l'Elfe de Geirstad : Roi légendaire de Norvège - Cyrille dit Constantin le Philosophe et Méthode - Abû Ja far  al-Muntasir bi-llah Muhammad ben Ja`far dit Al-Muntasir : Calife abbasside - Robert III de Hesbaye : Noble franc de la famille des Robertiens - Abû Muhammad Abd Allah ibn Muhammad ou Abd Allah : Émir omeyyade de Cordoue de 888 à sa mort - García 1er de Navarre ou García Íñiguez : Deuxième roi de Navarre de 851 à 870 - Eneko Arista ou Iñigo Arista : Premier roi des Vascons de Pampelune de 824 à 851 - Rhodri le Grand ou Rhodri Mawr ap Merfyn dit le Grand : Roi de Gwynedd - Serge le Nicétiate ou Serge Nicétiatès : Haut officiel byzantin du 9ème siècle - Abou Dawoud ou Abū Dāwud Sulaymān ibn al-Ash‘ath ibn Bashīr al-Azadī al-Sijistānī - Mouhammad al-Boukhârî ou imam Boukhari : Érudit musulman sunnite perse - Isanbart ou Isambard le Saxon : Comte de Thurgovie-Maître du palais à Altdorf en Alémannie - Musa ibn Musa dit Musa II - Ramire 1er d'Oviedo : Roi des Asturies de 842 à 850 - Ragnhild Sigurdsdatter : Epouse d'Halvdan Svarte - Népotien (Asturies) ou Nepocien : Comte wisigoth -

 

Rodrigue de Castille (vers 825-873)

Premier comte de Castille de 860 à sa mort

Comte d'Alava à partir de 868

 

Gouverneur d’une marche à l’est du royaume des Asturies*, il réussit à devenir l’un des plus puissants seigneurs chrétiens et peut être considéré comme le fondateur de la Castille*.

 

Ordoño 1er met à profit la domination militaire asturienne croissante ainsi que les problèmes internes de l'Émirat pour établir et fortifier des places stratégiques dans le bassin du Douro*. Rodrigue, repeuple la Peña d'Amaya*, ce qui assure la présence asturienne sur la rive droite de l'Èbre*.

 

Rodrigue de Castille serait fils de Ramire 1er, roi des Asturies et le demi-frère d’Ordoño 1er d'Oviedo, roi des Asturies de 850 à 866.

 

Jusqu'à l'avènement de Ramire 1er  la succession au trône n'est pas patrilinéaire et les filles des rois jouent un rôle considérable. Il est donc important que la mère de Rodrigue, Paterna de Castille, soit d'ascendance royale qui descendrait des Balthes*.

 

Ses origines wisigothes contribuent à faire du premier comte de Castille, un personnage important de l’Espagne chrétienne

 

Le nouveau roi Ordoño délègue le gouvernement de ses territoires frontaliers à des membres de sa famille proche. Ceux-ci auront une grande liberté d'action en échange de leur fidélité.

 

Au départ, Rodrigue n’est qu'une sorte de gouverneur des possessions asturiennes sur la rive droite de l'Èbre qui atteignent l’ancien limes. Formant une région difficile à défendre, elle est défendue par des châteaux, des castillos, ce qui lui vaut d’être appelée Castille vers l'an 800.

 

L'arrivée d'Ordoño Ier d'Oviedo en 850 au trône coïncide avec une nouvelle rébellion du chef des Banu Qasi*, Musa II, qui contrôle la vallée de l’Èbre, entre La Rioja* et Saragosse*. Musa II, est allié avec son demi-frère Eneko Arista, roi de Pampelune* et il cherche à créer un royaume musulman indépendant de Cordoue.

 

En 852 les troupes asturiennes et gasconnes font face aux Basques et aux troupes de Banu Qasi dans la première bataille d’Albelda*. Les musulmans et leurs alliés gagnent la bataille. Musa II contrôle presque la totalité de La Rioja.

 

Pendant ce temps Abd al-Rahman II meurt en 852 et son fils Muhammad 1er est nommé émir*. Dans un premier temps, son règne est tranquille mais après avoir nommé vizir* Hashim ben 'Abd al-Aziz, le mécontentement s’étend des Mozarabes* aux muladíes*. Et c’est Tolède* qui va devenir le centre de la résistance au pouvoir de l'émir.

 

Les mozarabes, dirigés par Eugenio, contestent le gouverneur musulman et conquièrent la forteresse de Calatrava*, en demandant aide militaire à Ordoño. Celui-ci envoie au comte Gatón du Bierzo, qui met en échec les partisans de l’émir en Andújar* en 853, bien qu’en 854 les troupes asturiennes sont battues lors de la bataille de Guadalacete*, au sud-ouest de Tolède. Toutefois, le soulèvement se reproduit en 858. Par la suite les soulèvements se multiplieront dans Al-Andalus*.

 

En continuelle rébellion contre Cordoue*, Musà II essaye de s’emparer de la vallée de l'Èbre et de La Rioja. En 855, il effectue une razzia contre l'Alava et Al-Qilá* et après il restaure et fortifie la forteresse d'Albelda de Iregua*, dans La Rioja.

 

En voyant la menace que cette forteresse suppose sur les territoires orientaux du royaume asturien, Ordoño 1er lance une offensive contre Albelda de Iregua. Après une lutte acharnée, Ordoño prend la forteresse et il la rase en 857.

 

Alphonse III des Asturies est couronné le 25 décembre 866 et c’est la première fois qui les Castillans viennent en aide à un roi à Oviedo. Indubitablement, Rodrigue va maintenant avoir une grande influence sur le nouveau roi, alors qu'il était resté jusqu'ici qu'un vassal des rois des Asturies. Le comte au début de l’année 867 doit retourner à Castille, pour faire face à de nouvelles difficultés.

 

Les Maures pénètrent à nouveau dans les comtés d’Alava et de Castille. Cette fois ils sont dirigés par un autre fils de l'émir Muhammad, al-Hakam. Celui-ci arrive jusqu'à Djernik* (Herrenchun?), ville que ses troupes attaquent et pillent, pour ensuite passer par la vallée de Mena*, par Espinosa de los Monteros* et Bricia*. Ils envahissent la région de Reinosa*, en Cantabrie*. Mais, le comte Rodrigue s’en retournant d’Oviedo est là. Al-Hakam retourne à Cordoue, après quelques combats contre les chrétiens. C’est le dernier raid des musulmans avant bien des années. Après 867, l’émirat de Cordoue connaît une recrudescence de ses problèmes internes.

 

D'autre part, profitant des problèmes successoraux, un grand seigneur ou un comte appelé Eglyón ou Elyón se révolte en Alava*. Rodrigue écrase la rébellion en 868, sans même sortir son épée. Cela lui donne un prétexte pour joindre le comté d’Alava à ses terres. Bien que son nom n’apparaisse pas parmi les signatures des documents de l'évêché de Valpuesta*, si ce n’est sur une donation à Obarenes* en 870 et sur une lettre du monastère de San Millán de Salcedo* du 18 avril 873, dans la vallée de Kuartango*, avec celle du seigneur sarrasin* Muñoz, qui pourrait être le gouverneur de Rodrigue dans ses terres d’Alava.

 

Les dernières apparitions sur des documents d’archives du comte Rodrigue datent de 873. Le décès de Rodrigue survient le 4 octobre 873. A sa mort, c’est son fils Diego Rodrigez qui lui succède.

 

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia Rodrigue de Castille/ Portail de Castille-et-León/ Catégories : Personnalité du IXe siècle/ Comte de Castille

 

Alphonse III des Asturies dit Le Grand (vers 848-910)

Roi des Asturies de 866 à 910

 

C'est sous son règne que le royaume étant devenu le refuge des anciennes élites wisigothes*, que naît véritablement l'idée de reconquête.

 

Alphonse III est le fils d'Ordoño 1er d'Oviedo. Il épouse Doña Jimena fille de Garcia Íñiguez, s’assurant ainsi l’appui du royaume de Pampelune* dont elle est issue. Malgré son jeune âge après son couronnement le 26 mai 866, il doit combattre un soulèvement basque en 867 et plus tard, celui de Froilán Vermudez le comes de Lugo en Galice*.

 

Le roi met à profit les difficultés multiples d'al-Andalus* après les troubles et les persécutions religieuses contre les chrétiens de la décennie 850 pour agrandir son royaume, portant ses limites de la Cantabrie* au nord à la rivière Douro* au sud qu'il fortifie à Simancas*, Toro* et Zamora*, de l'Atlantique à l'ouest à la Navarre* à l'est. Il poursuit son expansion dans le nord de l'actuel Portugal et il occupe en 868 Oporto* et en 878 Coimbra*. Ces zones prises aux musulmans connaissent alors un important processus de repopulation, avec des colons venant du nord.

 

L'émir de Cordoue*, tente de réagir en envoyant une importante armée vers les places de León* et Astorga*, ses forces sont repoussées lors de la bataille de Polvoraria*, dont le roi asturien sort victorieux.

 

En 881, Alphonse III pénétra au sud du Tage*, comptant sur l’appui des Banu Qasi* et de la monarchie navarraise.

 

En 883, les troupes musulmanes sont battues à Pancorbo* et Castrojeriz*. L’émir est contraint de signer un traité de paix qui marque l’apogée de la puissance d’Alphonse III qui restaure les évêchés de Porto* en 881, Coimbra* en 887 Viseu* en 889 et Zamora* en 905. Dans le même temps Diego Rodriguez de Castille qui s'intitule dans ses chartes comte par la grâce de Dieu restaure l'évêché d'Osma* et fonde en 884 la ville de Burgos*.

 

Alphonse III, est à l'origine de la rédaction de trois chroniques connues sous les noms de: Chronique Albeldense vers 881/883, Chronique prophétique en avril 883 et les Chronique dites d'Alphonse III sans doute rédigées après sa mort vers 911/914 à partir des annales royales. Ces documents s'efforcent de présenter la dynastie du royaume des Asturies comme l'héritière du royaume des Wisigoths et revendiquent l'héritage de sa domination sur les autres royaumes de la péninsule. Le roi est aussi à l'origine de la reconstruction en 899 à Saint-Jacques-de-Compostelle* de la basilique qui abrite le tombeau de l'apôtre.

 

La fin de son règne fut marquée par une forte rébellion dirigée en 909 par son propre fils aîné García soutenu par la reine mère et un comte castillan nommé Munio Núñez et qui entraîne brièvement la déposition du vieux roi. À sa mort, le royaume est partagé entre ses fils aînés, perdant ainsi sa cohésion. Plus tard, ses successeurs porteront le titre de rois de León.

 

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia Alphonse III des Asturies Portail de l’Espagne/ Catégories : Roi des Asturies

 

Cadell ap Rhodri (vers 850-909)

Roi de Seisyllwg de 877 à 909 et ensuite de Powys

 

Cadell était l'un des 6 fils guerriers du puissant roi Rhodri le Grand et de Angharad mentionnés par leur contemporain Asser.

 

En 877 après la mort de son père et de son frère Gwriard tués par les saxons* il reçoit lors du partage du grand patrimoine qui avait été constitué lors des unions précédentes, comme fils aîné le royaume de Ceredigion* avec le palais de Dinevwr* et la suzeraineté sur ses autres frères.

 

Allié avec ses frères il ravage les royaume voisins de Hyfaidd ap Bleddri de Dyfed et de Eliseg ap Tewdr de Brycheiniog tant et si bien que le roi de ce dernier doit réclamer l'aide d'Alfred le Grand roi de Wessex*. Peu de temps après les fils de Rhodri doivent eux aussi devenir les vassaux d'Alfred.

 

L'harmonie initiale entre les frères disparaît rapidement en 894 Anarawd ap Rhodri roi de Gwynedd* allié aux saxons dévaste les territoires de son frère Cadell ses hommes brûlent les maisons et les récoltes au Ceredigion.

 

Peu après la mort de Rhodri, Cadell avait par ailleurs dépossédé son frère Merfyn ap Rhodri de son royaume de Powys* qu'il avait joint à ses possessions. Cependant Merfyn jusqu'à sa mort continuera à porter le titre de roi de Powys ce qui tend à prouver que cette spoliation n'était pas totale.

 

En 904/905 Cadell met fin à l'existence du royaume de Dyfed* en exécutant successivement ses deux derniers souverains. Elen la fille de Llywarch deviendra l'épouse de Hywel Dda son fils aîné et le Dyfed sera ainsi une des composantes du futur royaume de Deheubarth*.

 

Le règne de Cadell est également marqué par la poursuite des invasions des  Païens Noirs* (les Vikings Danois) dont les attaques culminent avec la destruction du sanctuaire de Saint-David* en 906.

 

Trois ans après en 909 Cadell meurt

 

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu du texte de Mike Ashley,The Mammoth Book of British Kings & Queens, Robinson, Londres, 1998, (ISBN 1841190969) « Cadell ap Rhodri  »

 

Sa'id ibn Mastana

Rebel muladí

 

Ally et conseiller du muladí* Ibn Hafsun, a eu comme redoutes les places de Priego*, Carcabuey*, Locubín* et Luque*.

 

En 900, il fut livré par Ibn Hafsun en otage de l'émir de Cordoba* Abd Allah. Il revint bientôt à son domaine et se rebella à Luque, mais la ville tomba entre les mains des Omeyyades*.

 

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu du texte de histoire de Sa'id ibn Mastana/ Extrait des biographies et des vies/ Traduit par mes soins

 

 

 

Voir la période suivante