10ème

 

Raymond V ou IV de Toulouse: Comte de Toulouse - Étienne de Gévaudan: Vicomte de Gévaudan - Miron de Barcelone : Comte de Barcelone et d'Urgell de 948 à 966-Co-comte avec son frère Borrell II - Ibn Abi Amir al-Mansûr dit Almanzor : Chef militaire et homme d'État d'al-Andalus-Vizir du palais du calife omeyyade de Cordoue - Eadgifu : Troisième épouse du roi du Wessex Édouard l'Ancien - Oda ou Odon de Cantorbéry dit le Bon : Évêque de Ramsey-Archevêque de Cantorbéry de 941 à sa mort - AElfsige : Évêque de Winchester - Éric 1er de Norvège : Roi de Norvège-Roi du Royaume viking d'York - Osulf ou Oswulf de Bernicie : Comte de Bernicie vers 930 à 954-Comte de Northumbrie jusqu'à sa mort - Birthelm : Évêque de Wells de 956 à sa mort - Armengol 1er d'Urgell ou Ermengol dit le Cordouan : Comte de Urgell de 992 à 1010 - Olaf Gothfrithson : Roi de Dublin de 934 à 939/941-Roi du Royaume viking d'York de 939 à 941 - Gothfrith Uí Ímair ou Godfrey Ua h-Ímair : Roi de Dublin de 921 à 934-Roi du Royaume viking d'York en 927 - Constantin II  dit Constantin II d'Écosse : Roi d'Écosse de 900 à 942 ou 943 - Owen 1er de Strathclyde : Souverain du royaume de Starthclyde jusque vers 934/937 - Wulfstan : Archevêque d'York de 931 à 954 ou jusqu'à sa mort - Idwal Foel ab Anarawd dit Idwal Foel (le Chauve) : Roi de Gwynedd - Hywel ap Cadell dit Hywel le Bon : Roi de Gwynedd et de Deheubarth - Rognvald II Gudfirdsson ou Ragnall Gothfrithson : Roi du Royaume viking d'York de 943 à 944 - Dunmail : Roi de Cumberland - Malcolm 1er : Roi d'Écosse entre 940/945 - Aremburge d'Ancenis : Noble bretonne du 10ème siècle - Adalbéron 1er de Metz : Évêque de Metz de 929 à 954-Abbé de Saint-Trond à partir de 944 - Albéric ou Aubry II de Mâcon : Comte de Mâcon de 966 à 982-Comte de Besançon de 965 à 982 - Guy 1er de Mâcon : Comte de Mâcon-Héritier du comté de Bourgogne - Osgar d'Abingdon : Abbé d'Abingdon  dans le comté de Berkshire - Germanus de Winchester : Ecclésiastique anglo-saxon - Ealdred de Northumbrie - Boris et Gleb - Siccone Sicconi dit Jean XVII : 140ème pape de l'Église catholique romaine du 16 mai au 6 novembre 1003 - Anna Porphyrogénète : Princesse byzantine - Bardas Phocas dit le Jeune : Général byzantin - Iaropolk Sviatoslavitch dit Iaropolk 1er : Prince rous’ de 972 à sa mort - Sviatoslav 1er dit Sviatoslav le Brave : Grand-duc varègue de la Rus' de Kiev de 962 à 972 - Donnchad Donn mac Flainn dit Donnchad Donn : Roi de Mide 921-944-Ard ri Érenn 919-944 - Otte ou Hida ou Ida dite Oda de Saxe : Princesse saxonne - Adalbert de Magdebourg : Archevêque de Magdebourg et apôtre des Slaves et des Russes - Koenwald dit Coenwald de Worcester : Évêque anglo-saxon de Worcester - Richer de Reims - Åsta Gudbrandsdatter : Princesse norvégienne - Ghâlib - Subh ou Aurora : Esclave d'origine vasconne - Abû al-Walîd “al-Mu'yyad bi-llah” Hichâm ben al-Hakim dit Hicham II - Al-Mushafî : Vizir berbère du calife al-Hakam II - Abû al-Âs al-Mustansir bi-llah al-Hakam Ibn Abd ar-Rahman dit Al-Hakam II : Deuxième calife omeyyade de Cordoue - Hugh ou Hugues : Comte du comte de Toulouse, de Nîmes, de Quercy et d'Albi - Raymond IV de Toulouse ou Raymond (III) de Toulouse : Comte de Toulouse de 942 à 961 - Zhao Kuangyin dit Song Taizu ou Taizu : Fondateur de la dynastie Song - Hedwige de France ou Hadevide de Hainaut : Comtesse du Hainaut-Comtesse de Mons - Arnould de Valenciennes : Comte de Cambrai-Investi de la marche de Valenciennes de 973 à sa mort - Garnier de Valenciennes : Comte de Valenciennes - Renaud de Mons : Comte de Hainaut et de Mons - Régnier III de Hainaut : Comte de Hainaut de 940 à 958 - Unger (évêque) : Évêque de Pologne-Évêque de Poznań - Guifred Borrell de Barcelone ou Guifred II Borrell de Barcelone : Comte de Barcelone, Gérone et Ausona de 897 à 911 - Hildebert : Bénédictin normand, troisième abbé du Mont Saint-Michel de 1009 à 1017 - Oscytel ou Oskytel : Ecclésiastique anglo-saxon - AElfheah le Chauve : Premier évêque Anglais de Winchester - Thorvald Ásvaldsson - Gunnbjörn Ulfsson - Gudbrand Kula - Blacair ou Blacair Gothfrithson : Roi de Dublin de 941 à 945 et en 948 - Niall mac Áeda Glúndub Ui Neill dit Niall Glúndub : Roi d'Ailech et Ard ri Érenn de 916 à 919 - Muirchertach mac Neill na Goiceall Creacan : Chef du Cenél nEógain-Roi d’Ailech de 919 à 943 - Håkon 1er de Norvège dit le bon : Troisième roi de Norvège - Sigurd Håkonsson : Jarl norvégien - Ruaidrí Ua Canannáin : Roi du Cenél Conaill - Harald le Doré - Harald II Gråfell (pelisse grise) dit Harald II de Norvège : Roi de Norvège de 961 à 970 - Abou Abdallah es-Siqili : Scientifique andalou du Moyen Âge, d'origine sicilienne - Ferdinand Gonzalez de Castille : Comte de Castille de 920 à 970 - Al-Hasan ben Kannûn - Hermann II de Souabe : Duc d'Alsace et duc de Souabe de 997 jusqu'à sa mort - Ermengarde de Bourgogne : Troisième duchesse de Bourgogne - Gilbert de Chalon : Comte de Chalon, d'Autun, de Beaune, de Troyes, d'Avallon et de Dijon-Comte principal de Bourgogne - Olof II Björnsson dit Olof II de Suède : Personnage semi-légendaire qui est co-roi de Suède vers 970/980 - Emund II Ericsson dit Emund II Ericsson de Suède : Co-roi de Suède vers 950 - Björn III de Suède dit Björn III le Vieux : Roi de Suède vers 883 à 933 ou 906 à 950 - Liutprand de Crémone : Evêque-Ambassadeur et historien italien - Pandolf Tête de Fer ou Pandulf 1er : Prince de Capoue de 943 à 981-Prince de Bénévent en 944-Duc de Spolète et de Camerino en 967-Prince de Salerne à partir de 977-978 - Benoît VI : 134ème Pape de l'Église catholique - Sarolt ou Sarolta - Styrbjörn le Fort - Aud Haakonsdottir de Lade dite Aud de Lade : Reine de Suède - Sigurd Œil-de-Serpent - Eudes de Vermandois-Vexin dit Eudes de Vermandois : Comte de Vienne de 928 à 931-Comte d'Amiens de 941 à 944 - Al-Muqtadir (Abbasside) : Calife abbasside à Bagdad de 908 à sa mort - Ibn Hamdoun ibn al-Harith al-Taghlibi dit Husayn ibn Hamdan : Général - Ahmad II (Samanides) : Émir des Samanides de 907 à 914 - Richer de Mons ou Richard : Comte de Hainaut et de Mons de 964 à 973 - Otton 1er de Lotharingie dit Otton de Lotharingie : Comte de Verdun de 923 à 944-Duc de Lotharingie de 940/942 à 944 - Syméon Métaphraste dit Syméon le Logothète : Homme d'État et historien - Gudrœd Bjornsson : Roi viking du royaume de Vestfold - Widukind de Corvey : Chroniqueur saxon - Arsinde de Comminges - Arsinde de Carcassonne : Comtesse de Carcassonne - Arnaud 1er de Carcassonne : Comte de Comminges et de Carcassonne - Léon Phocas : Général byzantin du début du 10ème siècle - Hélène Lécapène : Impératrice byzantine du 10ème siècle - Christophe Lécapène - Nicolas 1er Mystikos ou le Mystique : Patriarche de Constantinople de 901 à 907, puis de 912 à sa mort - Zoé Carbonopsina : 4ème épouse de l'empereur byzantin Léon VI le Sage - Siméon 1er de Bulgarie dit le Grand : Tsar de Bulgarie entre 893 et mai 927 - Boniface VII : Antipape romain en 974 et 984 - Crescentius l'Ancien - Snaebjörn Galti : Navigateur norvégien -

 

Constantin Lécapène (912-vers 946)

Co-empereur de 924 à 945

 

Troisième fils de Romain 1er Lécapène et de Théodora. Avec son frère aîné, Étienne Lécapène, il dépose Romain 1er en décembre 944, ce qui conduit à son propre renversement et exil par l'empereur légitime Constantin VII quelques semaines plus tard. Il est exilé sur l'île de Samothrace* où il est tué en tentant de s'échapper entre 946 et 948.

 

Romain Lécapène arrive au pouvoir en 919 quand il parvient à se nommer comme régent du jeune Constantin VII qu'il marie avec sa fille Hélène. Durant une année, il parvient à passer de la dignité de basiléopator* à celle de César avant d'être couronné empereur le 17 décembre 920. Pour consolider son accession au pouvoir et, dans le but de supplanter la dynastie macédonienne par sa propre famille, il élève son fils aîné Christophe comme co-empereur en mai 921, puis ses deux autres fils le 25 décembre 924.

 

Après la mort précoce de Christophe en 931 et, du fait de la mise de côté de facto de Constantin VII, Étienne et Constantin voient leur importance s'accroître même si, dans la hiérarchie impériale, ils restent à un rang inférieur à celui de Constantin VII. En 939, Constantin se marie une première fois avec Hélène, une fille du patrice Adrien, un Arménien.

 

Syméon Magistère rapporte qu'Hélène meurt le 14 janvier 940 et, le 2 février, Constantin se marie une deuxième fois avec Théophano Mamas. Il a un fils nommé Romain mais l'identité de sa mère est inconnue et il est castré en 945, peu après le renversement des Lécapène, pour l'empêcher de réclamer le pouvoir impérial. Néanmoins, il poursuit une carrière à la cour impériale, atteignant le rang de patrice et la fonction d'éparque* de Constantinople*.

 

Étienne et Constantin arrivent au premier plan en 943, quand ils s'opposent à un mariage pour leur neveu Romain II avec Euphrosyne, une fille du célèbre général Jean Kourkouas. Toutefois, si une telle union aurait sûrement consolidé la loyauté de l'armée envers les Lécapène, elle aurait aussi renforcé la position de la dynastie macédonienne légitime, représentée par Romain II et son père Constantin VII, aux dépens d'Étienne et Constantin. Ces derniers parviennent à l'emporter sur leur père, malade et vieillissant, tandis que Jean Kourkouas est mis de côté. Romain II se marie finalement avec Bertha, une fille illégitime d'Hugues d'Arles, roi d'Italie.

 

Alors que Romain 1er approche de la fin de sa vie, la question de sa succession devient prioritaire. En 943, Romain prévoit de laisser Constantin VII comme seul empereur après sa mort. Cette décision mécontente ses deux fils, qui craignent que leur beau-frère ne les déposes une fois arrivées au pouvoir et les force à se retirer dans un monastère.

 

Ils planifient de prendre le pouvoir par un coup d'état où Étienne doit apparaître comme la maître d'œuvre et Constantin comme un partisan plutôt réticent.

 

Les autres conspirateurs sont Marianos Argyre, le protospathaire* Basile Petenois, Manuel Kourtikès, le stratège Diogène, Clado et Philippe. Toutefois, Kédrénos considère que Peteinos a servi comme agent de Constantin VII auprès des conspirateurs.

 

Le 20 décembre 944, ces derniers mettent leur plan en action. Les deux frères font pénétrer leurs partisans dans le Grand Palais au milieu de la journée. De là, ils conduisent leurs hommes dans la chambre de Romain 1er qu'ils font prisonnier sans difficultés. Ils parviennent à l'emmener au port le plus proche et, de là, à Prote*, l'une des îles des Princes, un lieu classique d'exil. Là, Romain accepte de devenir moine et renonce au trône.

 

Après être parvenus à déposer leur père sans encombres, les deux frères doivent désormais composer avec Constantin VII. Toutefois, ils sont rapidement aux prises avec des rumeurs qui circulent à Constantinople et selon lesquelles, à la suite de la déposition de Romain, la vie de Constantin VII serait en danger. Très vite, des foules se rassemblent devant le palais, demandant à voir l'empereur en personne. L'historien lombard Liutprand de Crémone note que les ambassadeurs d'Amalfi, de Gaeta, de Rome et de Provence présents dans la capitale byzantine prennent le parti de Constantin VII. Étienne et son frère doivent se résoudre à reconnaître que leur beau-frère est l'empereur principal.

 

Ce triumvirat à la tête de l'Empire dure à peu près 40 jours. Les trois hommes nomment rapidement de nouveaux chefs aux offices militaires. Bardas Phocas l'Aîné devient Domestique des Scholes* et Constantin Gongylès est placé à la tête de la marine byzantine. Constantin et son frère récompensent aussi leurs partisans. Ainsi, Peteinos devient patrice* et Grand Hétériarque*, Argyre est nommé Comte de l'Étable et Kourtikès devient patrice et drongaire* de la garde.

 

Toutefois, le 26 janvier, sur l'insistance de sa sœur, l'Augusta Hélène, un autre coup d'état renverse les deux Lécapène. Ils sont accusés d'avoir essayé d'empoisonner l'empereur Constantin VII, ce qui aboutit à ce que ce dernier occupe désormais seul le trône impérial

 

Constantin et son frère sont d'abord envoyés sur l'île de Prote. Là, selon les chroniques byzantines, ils auraient été accueillis par leur père. Toutefois, Liutprand de Crémone rapporte une version différente. Selon lui, Romain reçoit ses enfants avec sarcasme, les remerciant de ne pas l'avoir négligé et les priant d'excuser les moines à propos de leur ignorance quant aux manières de recevoir correctement des empereurs.

 

Constantin est ensuite envoyé sur Tenedos* puis sur l'île de Samothrace*. Finalement, il est tué lors d'une tentative d'évasion. La date de celle-ci est inconnue.

 

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Charles Cawley, « Medieval Lands Projet: Byzantium 395-1057 », Foundation for Medieval Genealogy, 14 février 2011

 

Romain II (939-963)

Empereur byzantin ayant régné de 959 à 963

 

Fils de Constantin VII et d'Hélène Lécapène. Né dans la pourpre à l'instar de son père, les historiens affirment qu'il possède son charme et ses manières.

Il épouse d'abord en 944 Eudoxie, qui semble être une des filles illégitimes d'Hugues d'Arles.

 

Veuf, il dédaigne la fiancée choisie par son père pour épouser la fille d'un aubergiste du Péloponnèse*, Théophano. Née en 941, celle-ci prend un important ascendant sur Romain et commence son règne en écartant sa belle-mère, reléguée dans une aile du Palais Sacré, et ses belles-sœurs, contraintes de prendre le voile.

 

Sous l'influence de sa femme, Romain confie à Joseph Bringas les fonctions de chambellan*, lui conférant ainsi le pouvoir de diriger les affaires.

 

Dès son avènement le 10 novembre 959, il organise une ambitieuse expédition militaire en Crète* à laquelle participent des mercenaires russes et varègues* et dont il confie le commandement à Nicéphore Phocas, futur empereur Nicéphore II Phocas. La flotte prend la mer en juin 960 et les Byzantins occupent Candie* le 7 mars 961.

 

Pendant ce temps, Léon Phocas, commandant de l'armée de l'Est, doit faire face à l'émir de Mossoul, Ali Sayf al-Dawla qui, en 944, s'est emparé d'Alep*. En novembre 960, Léon parvient à décimer l'armée arabe en l'attirant dans un défilé rocheux et en la faisant écraser sous les rochers.

 

À partir de 962 l'armée byzantine, dirigée par les frères Phocas, reprend de nombreuses villes de Cilicie* puis finalement Alep.

 

Romain II meurt subitement le 15 mars 963 à Constantinople et la rumeur accuse immédiatement l'impératrice Théophano de l'avoir empoisonné, sans véritable preuves.

 

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Jean Skylitzès, Empereurs de Constantinople, « Synopsis Historiôn » traduit par Bernard Flusin et annoté pat Jean-Claude Cheynet, éditions P. Lethilleux, Paris, 2003 (ISBN 2283604591), « Romain le Jeune »

 

Domnall mac Áeda (mort en 915)

Roi d' Ailech de 887 à 915

 

Fils d'Áed Findliath et de sa première épouse Gormlaith Rapach, il est également le demi-frère de Niall Glúndub

 

Après la mort de Murchad mac Máele Dúin, Domnall mac Áeda devient conjointement roi d'Ailech* avec le fils de ce dernier Flaithbertach mac Murchado,. À la mort de Flaithbertach, il devient co-roi dAilech mais avec son propre frère Niall Glúndub qui après la mort de Domnall en 915, associe au trône d'Ailech son neveu Flaithbertach mac Domnaill, lorsqu'il devient lui-même Ard ri Erennen* 916.

 

Domnall mac Áeda se retire dans la vie religieuse en 911 avant de mourir en 915. Domnal laisse plusieurs fils

 

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu du texte de Francis John Byrne, Irish Kings and High Kings. Four Courts Press réédition Dublin 2001. (ISBN 1851821961).

 

Hugues de Toscane dit Hugues le Grand (vers 950-1001)

Marquis de Toscane de 961 à sa mort

Duc de Spolète

Marquis de Camerino de 989 à 996

 

Fils de Hubert de Spolète et de Willa de Spolète, Hugues de Toscane épouse une certaine Judith qui lui donne une fille, Willa. Il choisit Florence* comme capitale à la place de Lucques* et fait édifier à partir de 978 la Badia Fiorentina* et se rend célèbre par ses multiples donations aux églises qui sont à l'origine de son surnom.

 

En 993, après l'assassinat du prince de Capoue* Landenolf II de Capoue considéré comme un vassal de l'Empire, il met le siège devant la ville et châtie les coupables, sur ordre du jeune roi de Germanie Otton III.

 

Ce même Othon III couronné empereur le 21 mai 996 jugeant sa puissance trop grande lui retire le duché de Spolète* et Camerino* en septembre 996 et les confie à Conrad d'Ivrée puis à Adémar.

 

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia Hugues de Toscane/ Portail du Moyen Âge/ Catégories : Personnalité italienne du Xe siècle/ Seigneur du Moyen Âge/ Marquis italien/ Marquis de Toscane/ Duc de Spolète

 

Voir la période suivante