10ème

 

Raymond V ou IV de Toulouse: Comte de Toulouse - Étienne de Gévaudan: Vicomte de Gévaudan - Miron de Barcelone : Comte de Barcelone et d'Urgell de 948 à 966-Co-comte avec son frère Borrell II - Ibn Abi Amir al-Mansûr dit Almanzor : Chef militaire et homme d'État d'al-Andalus-Vizir du palais du calife omeyyade de Cordoue - Eadgifu : Troisième épouse du roi du Wessex Édouard l'Ancien - Oda ou Odon de Cantorbéry dit le Bon : Évêque de Ramsey-Archevêque de Cantorbéry de 941 à sa mort - AElfsige : Évêque de Winchester - Éric 1er de Norvège : Roi de Norvège-Roi du Royaume viking d'York - Osulf ou Oswulf de Bernicie : Comte de Bernicie vers 930 à 954-Comte de Northumbrie jusqu'à sa mort - Birthelm : Évêque de Wells de 956 à sa mort - Armengol 1er d'Urgell ou Ermengol dit le Cordouan : Comte de Urgell de 992 à 1010 - Olaf Gothfrithson : Roi de Dublin de 934 à 939/941-Roi du Royaume viking d'York de 939 à 941 - Gothfrith Uí Ímair ou Godfrey Ua h-Ímair : Roi de Dublin de 921 à 934-Roi du Royaume viking d'York en 927 - Constantin II  dit Constantin II d'Écosse : Roi d'Écosse de 900 à 942 ou 943 - Owen 1er de Strathclyde : Souverain du royaume de Starthclyde jusque vers 934/937 - Wulfstan : Archevêque d'York de 931 à 954 ou jusqu'à sa mort - Idwal Foel ab Anarawd dit Idwal Foel (le Chauve) : Roi de Gwynedd - Hywel ap Cadell dit Hywel le Bon : Roi de Gwynedd et de Deheubarth - Rognvald II Gudfirdsson ou Ragnall Gothfrithson : Roi du Royaume viking d'York de 943 à 944 - Dunmail : Roi de Cumberland - Malcolm 1er : Roi d'Écosse entre 940/945 - Aremburge d'Ancenis : Noble bretonne du 10ème siècle - Adalbéron 1er de Metz : Évêque de Metz de 929 à 954-Abbé de Saint-Trond à partir de 944 - Albéric ou Aubry II de Mâcon : Comte de Mâcon de 966 à 982-Comte de Besançon de 965 à 982 - Guy 1er de Mâcon : Comte de Mâcon-Héritier du comté de Bourgogne - Osgar d'Abingdon : Abbé d'Abingdon  dans le comté de Berkshire - Germanus de Winchester : Ecclésiastique anglo-saxon - Ealdred de Northumbrie - Boris et Gleb - Siccone Sicconi dit Jean XVII : 140ème pape de l'Église catholique romaine du 16 mai au 6 novembre 1003 - Anna Porphyrogénète : Princesse byzantine - Bardas Phocas dit le Jeune : Général byzantin - Iaropolk Sviatoslavitch dit Iaropolk 1er : Prince rous’ de 972 à sa mort - Sviatoslav 1er dit Sviatoslav le Brave : Grand-duc varègue de la Rus' de Kiev de 962 à 972 - Donnchad Donn mac Flainn dit Donnchad Donn : Roi de Mide 921-944-Ard ri Érenn 919-944 - Otte ou Hida ou Ida dite Oda de Saxe : Princesse saxonne - Adalbert de Magdebourg : Archevêque de Magdebourg et apôtre des Slaves et des Russes - Koenwald dit Coenwald de Worcester : Évêque anglo-saxon de Worcester - Richer de Reims - Åsta Gudbrandsdatter : Princesse norvégienne - Ghâlib - Subh ou Aurora : Esclave d'origine vasconne - Abû al-Walîd “al-Mu'yyad bi-llah” Hichâm ben al-Hakim dit Hicham II - Al-Mushafî : Vizir berbère du calife al-Hakam II - Abû al-Âs al-Mustansir bi-llah al-Hakam Ibn Abd ar-Rahman dit Al-Hakam II : Deuxième calife omeyyade de Cordoue - Hugh ou Hugues : Comte du comte de Toulouse, de Nîmes, de Quercy et d'Albi - Raymond IV de Toulouse ou Raymond (III) de Toulouse : Comte de Toulouse de 942 à 961 - Zhao Kuangyin dit Song Taizu ou Taizu : Fondateur de la dynastie Song - Hedwige de France ou Hadevide de Hainaut : Comtesse du Hainaut-Comtesse de Mons - Arnould de Valenciennes : Comte de Cambrai-Investi de la marche de Valenciennes de 973 à sa mort - Garnier de Valenciennes : Comte de Valenciennes - Renaud de Mons : Comte de Hainaut et de Mons - Régnier III de Hainaut : Comte de Hainaut de 940 à 958 - Unger (évêque) : Évêque de Pologne-Évêque de Poznań - Guifred Borrell de Barcelone ou Guifred II Borrell de Barcelone : Comte de Barcelone, Gérone et Ausona de 897 à 911 - Hildebert : Bénédictin normand, troisième abbé du Mont Saint-Michel de 1009 à 1017 - Oscytel ou Oskytel : Ecclésiastique anglo-saxon - AElfheah le Chauve : Premier évêque Anglais de Winchester - Thorvald Ásvaldsson - Gunnbjörn Ulfsson - Gudbrand Kula - Blacair ou Blacair Gothfrithson : Roi de Dublin de 941 à 945 et en 948 - Niall mac Áeda Glúndub Ui Neill dit Niall Glúndub : Roi d'Ailech et Ard ri Érenn de 916 à 919 - Muirchertach mac Neill na Goiceall Creacan : Chef du Cenél nEógain-Roi d’Ailech de 919 à 943 - Håkon 1er de Norvège dit le bon : Troisième roi de Norvège - Sigurd Håkonsson : Jarl norvégien - Ruaidrí Ua Canannáin : Roi du Cenél Conaill - Harald le Doré - Harald II Gråfell (pelisse grise) dit Harald II de Norvège : Roi de Norvège de 961 à 970 - Abou Abdallah es-Siqili : Scientifique andalou du Moyen Âge, d'origine sicilienne - Ferdinand Gonzalez de Castille : Comte de Castille de 920 à 970 - Al-Hasan ben Kannûn - Hermann II de Souabe : Duc d'Alsace et duc de Souabe de 997 jusqu'à sa mort - Ermengarde de Bourgogne : Troisième duchesse de Bourgogne - Gilbert de Chalon : Comte de Chalon, d'Autun, de Beaune, de Troyes, d'Avallon et de Dijon-Comte principal de Bourgogne - Olof II Björnsson dit Olof II de Suède : Personnage semi-légendaire qui est co-roi de Suède vers 970/980 - Emund II Ericsson dit Emund II Ericsson de Suède : Co-roi de Suède vers 950 - Björn III de Suède dit Björn III le Vieux : Roi de Suède vers 883 à 933 ou 906 à 950 - Liutprand de Crémone : Evêque-Ambassadeur et historien italien - Pandolf Tête de Fer ou Pandulf 1er : Prince de Capoue de 943 à 981-Prince de Bénévent en 944-Duc de Spolète et de Camerino en 967-Prince de Salerne à partir de 977-978 - Benoît VI : 134ème Pape de l'Église catholique - Sarolt ou Sarolta - Styrbjörn le Fort - Aud Haakonsdottir de Lade dite Aud de Lade : Reine de Suède - Sigurd Œil-de-Serpent - Eudes de Vermandois-Vexin dit Eudes de Vermandois : Comte de Vienne de 928 à 931-Comte d'Amiens de 941 à 944 - Al-Muqtadir (Abbasside) : Calife abbasside à Bagdad de 908 à sa mort - Ibn Hamdoun ibn al-Harith al-Taghlibi dit Husayn ibn Hamdan : Général - Ahmad II (Samanides) : Émir des Samanides de 907 à 914 - Richer de Mons ou Richard : Comte de Hainaut et de Mons de 964 à 973 - Otton 1er de Lotharingie dit Otton de Lotharingie : Comte de Verdun de 923 à 944-Duc de Lotharingie de 940/942 à 944 - Syméon Métaphraste dit Syméon le Logothète : Homme d'État et historien - Gudrœd Bjornsson : Roi viking du royaume de Vestfold - Widukind de Corvey : Chroniqueur saxon - Arsinde de Comminges - Arsinde de Carcassonne : Comtesse de Carcassonne - Arnaud 1er de Carcassonne : Comte de Comminges et de Carcassonne - Léon Phocas : Général byzantin du début du 10ème siècle - Hélène Lécapène : Impératrice byzantine du 10ème siècle - Christophe Lécapène - Nicolas 1er Mystikos ou le Mystique : Patriarche de Constantinople de 901 à 907, puis de 912 à sa mort - Zoé Carbonopsina : 4ème épouse de l'empereur byzantin Léon VI le Sage - Siméon 1er de Bulgarie dit le Grand : Tsar de Bulgarie entre 893 et mai 927 - Boniface VII : Antipape romain en 974 et 984 - Crescentius l'Ancien - Snaebjörn Galti : Navigateur norvégien - Constantin Lécapène : Co-empereur de 924 à 945 - Romain II : Empereur byzantin ayant régné de 959 à 963 - Domnall mac Áeda : Roi d' Ailech de 887 à 915 - Hugues de Toscane dit Hugues le Grand : Marquis de Toscane de 961 à sa mort-Duc de Spolète-Marquis de Camerino de 989 à 996 - Congalach Cnogba mac Máel Mithig Uí Néill : Roi de Brega et Ard ri Érenn de 944 à 956 - Henri de Schweinfurt : Comte de Schweinfurt-Margrave de Nordgau-Comte de Naab en 981-Comte d'Altmühl en 983-Comte de Radenzgau en 1002 et comte de Pegnitz en 1009 et 1011 - Nicéphore II Phocas : Général de l'Empire byzantin de la famille Phocas-Empereur de 963 à 969 - Bardas Phocas : Général byzantin - Étienne Lécapène - Olga de Kiev ou sainte Olga - Jean 1er Tzimiskès : Empereur byzantin de 969 à 976 - Léon Phocas dit le Jeune Hermann 1er de Saxe - Régnier II de Hainaut : Comte de Hainaut de 925 à sa mort - Frédéric 1er de Lorraine ou Ferry 1er : Comte de Bar et duc de Haute-Lotharingie - Bjarni Herjólfsson : Navigateur islandais - Baudouin III de Flandre  dit Baudouin le Jeune :  Comte de Flandre de 958 à 962 - Egill Skallagrímsson : Héros et scalde islandais - Al-Mas'ûdî : Encyclopédiste et polygraphe arabe - Othon de Carinthie : Comte de Worms-Duc de Carinthie de 978 à 983 et à nouveau de 995 jusqu'á sa mort - Waltheof de Bernicie ou Waltheof 1er : Ealdorman de Bamburgh de la fin du 10ème siècle - Aldhun ou Ealdhun : Prélat anglo-saxon-Dernier évêque de Lindisfarne-Premier évêque de Durham - Miron III de Cerdagne ou Miron II de Besalú : Comte de Cerdagne, de Conflent et de Besalú-Évêque de Gérone - Liudolf de Souabe : Duc de Souabe de 950 à 954 - Herbert III de Vermandois : Comte de Vermandois de 987 à sa mort - Pietro IV Candiano : 22ème doge de Venise élu en 959 - Pietro Orseolo ou Pierre Orseolo : 23ème doge de Venise - Indulf : Roi d'Écosse de 954 à 962 - Geoffroi 1er de Bretagne dit Bérenger : Comte de Rennes et duc de Bretagne de 992 à 1008 - Gyula de Transylvanie dit Gyula II : Chef tribal hongrois au milieu du 10ème siècle - Taksony ou Toxun (grand-prince) : Fejedelem, c'est-à-dire prince souverain de Hongrie de 955 à sa mort - Dyfnwal V de Strathclyde : Roi des Bretons de Strathclyde - Tomrair mac Ailchi : Jarl et prince Viking - Ragnall Uí Ímair ou Rognvald ou Ragnald 1er : Roi du royaume viking d'York de 910 à 921-Roi de l’île de Man et de Waterford de 914 à 921 - Willa dit Willa de Toscane : Reine consort de l'Italie - Arnould de Frise occidentale ou Arnould de Gand : Comte en Frise occidentale de 988 à 993 - Abd al-Rahman III dit An-Nâsirb : Émir puis calife omeyyade de Cordoue - Dubh (roi d'Écosse) ou Dubh Duff ou Dub mac Maíl Coluim : Roi d'Écosse de 962 à 967 - Luitgarde de Luxembourg - Aethelweard (historien) : Noble anglo-saxon et historien - Jean de Gorze ou Jean de Vandières : Abbé de Gorze - Bennon de Metz : Évêque de Metz-Fondateur de l’abbaye d'Einsiedeln - Kenneth II d'Écosse : Roi d'Écosse de 971 à 995 - Renaud de Roucy ou Ragenold : Comte de Roucy et de Reims - Wichmann II dit le Jeune - Ermentrude de Roucy ou Irmtrude : Comtesse et duchesse de Bourgogne - Mihály (Árpád) ou Béla - Odo 1er (margrave de la Marche de l'Est saxonne) : Margrave de la Marche de l’Est saxonne de 965 jusqu’à sa mort - Jordan (évêque) : Premier évêque polonais - Boleslav 1er de Bohême dit le Cruel : Duc de Bohême de 935 à 967 - Théophano Anastaso ou Theophanon : Impératrice byzantine - Basile Lécapène dit Basile l'Oiseau : Eunuque-Parakimomène-Administrateur de l'Empire byzantin entre 945 et 985 - Bardas Sklèros ou Sclerus : Usurpateur byzantin de 976 à 979 puis de 987 à 989 - Dietrich d’Haldensleben ou Thierry d’Haldensleben, de Theodoric d’Haldensleben : Premier margrave de la Marche du Nord de 965 à 983 - Rogvold ou Rogvolod : Premier prince connu de Polotsk de 945 à 978 - Cellachán mac Buadacháin dit Cellachán Caisil : Roi de Munster - Olaf Feilan : Goði d'Islande - Zhao Guangyi dit Song Taizong : 2ème empereur de la dynastie Song de 976 jusqu'à sa mort - Kurya ou Kouria : Khan petchénègue de la seconde moitié du 10ème siècle - Igor de Kiev dit Igor 1er de Kiev : Prince de la Rus' de Kiev-Grand-duc de Kiev de la dynastie des Riourikides de 914 à 945 - Rogneda de Polotsk ou Rogneda Rogvolodovna : Princesse de Polotsk - Édith d'Angleterre (910-946) : Princesse anglaise - Oleg Sviatoslavitch (prince des Drevliens) : Prince russe - Jawhar al-Siqilli dit Jawhar le Sicilien : Général fatimide d'origine sicilienne - Guillaume de Mayence : Archevêque de Mayence du 17 décembre 954 à sa mort - Sulaymān ibn Ḥasan Abū Dāwūd dit Ibn Juljul : Médecin arabe musulman d'Espagne - Maloucha - Knud 1er de Danemark dit Dana-ast : Prince de Danemark - Ordoño IV de León dit le Mauvais : Roi de León, des Asturies et de Galice de 958 à 960 - Sanche 1er de León dit le Gros : Roi de León de 956 à 966 - Raymond 1er de Rouergue : Comte de Rouergue de 937 à 961-Marquis de Gothie - Benoît V dit Grammaticus : 132ème pape du 22 mai 964 jusqu'à sa déposition le 23 juin suivant - Léon VIII : Pape de l'Église catholique de 963 à 965 - Hasdaï ibn Shaprut ou Hasdaï ibn Chaprout : Médecin, diplomate et mécène juif - Yang Ye ou Yang Jiye : Général - Huyan Zan : Général chinois de la dynastie des Song du nord - Ma Yize : Astronome et astrologue sino-arabe - Isaac de Cambrai : Comte de Valenciennes-Comte de Cambrai - Albert 1er de Namur : Comte de Namur de 981 jusqu’à sa mort - Rotboald 1er de Provence ou Roubaud 1er : Comte de Provence de 968 à 1008-Marquis de Provence de 993 à 1008 - Riculf (évêque) dit aussi Riculfe : Évêque de Fréjus vers 973-Abbé de Montmajour vers 993 - Léopold 1er de Babenberg dit l'Illustre : Premier margrave d'Autriche de la maison de Babenberg-Comte en Bavière - Constance de Provence dite Constance de Vienne : Comtesse d'Arles - Boson II d'Arles : Comte d’Arles, d’Avignon et de Provence de 949 à 968 - Hermann 1er de Souabe : Premier duc de Souabe de la branche conradienne en 926-Comte de Lahngau en 939-Comte de Auelgau en 948-Abbé de Echternach à partir de 947 - Geoffroy de Sablé : Seigneur de Sablé - Raoul III de Beaumont-au-Maine : Vicomte du Maine - Ardouin (comte de Turin) : Comte de Vintimille-Marquis ou comte de Turin - Michel Bourtzès : Général byzantin - Abu Mansur Nizar al-Aziz Billah : 5ème calife fatimide et Imam de 975 à 996- Saad al-Dawla : Émir d'Alep - Nicéphore Ouranos : Général byzantin -



David III d'Ibérie dit le Curopalate ou David III le Grand (vers 930-vers 1000)

Prince d’Ibérie


Membre de la dynastie des Bagratides* qui a régné sur le Tao* et la Klarjéthie* de 966 à 1000. David le Grand a joué un rôle essentiel dans la constitution du royaume unifié de Géorgie médiévale*.


Fils du prince Adarnassé V d'Ibérie, duc de Tao et curopalate* mort en 961. David appartient à une branche cadette de la dynastie bagratide d’Ibérie qui s’est développée pendant que la branche aînée restait comme roi titulaire d’Ibérie dans l’ombre de la puissance des rois abkhazes*.


David est décrit par les Chroniques contemporaines comme pieux et magnanime envers chacun et comme un grand bâtisseur d’églises.


David succède conjointement avec son frère Bagrat 1er à leur père Adarnassé V d'Ibérie.


Après la disparation prématurée de son frère Bagrat en 966, David règne seul dans son patrimoine de Tao-Klarjéthie qui devient une principauté importante et dont les frontières s’étendent progressivement de la mer Noire* au lac de Van*. La création et la consolidation de sa principauté a puissamment contribué à l’expansion de la culture géorgienne sur les royaumes et principauté voisins.


En 976, un général byzantin, Bardas Sklèros, gouverneur du thème de Mésopotamie*, se soulève contre l’empereur Basile II. Le pouvoir impérial charge alors un autre chef de guerre, Bardas Phocas le Jeune, neveu de l’ancien empereur Nicéphore II Phocas, de mettre fin à la révolte. Ce dernier est vaincu, se retire vers l’est à Sébaste* et sollicite l’aide de David de Tao avec qui il entretenait des relations cordiales.


L’empereur Basile II, de son côté, charge un noble géorgien, Ioanné Thornik, qui vivait dans un des couvents de l’Athos*, d’une mission auprès de David de Tao pour obtenir de l’aide.


Le prince David envoie un contingent de 12 000 hommes qui, sous le commandement de Thornik, renforcent l’armée de Basile II qui écrase Bardas Sklèros le 24 mars 979 à la bataille de Pankalia*, à l’issue de laquelle le vaincu se réfugie à Bagdad*.


David de Tao reçoit en récompense en 979 les cantons qui dépendaient de l’Empire à la frontière de ses domaines propres. David devient ainsi le seigneur d’un vaste territoire allant de l’Euphrate* au nord-ouest à travers le pays d’Erzurum* jusqu’au cours supérieur du Mourad-sou* au sud-est. La Chronique géorgienne spécifie toutefois qu’il s’agissait de la part de l’empereur Basile II d’un don viager en faveur du prince ibère. David occupe dans les années suivantes le territoire de l’émirat de Manazkert*, situé au nord-ouest du lac de Van.


C’est à cette même époque que David de Tao s’impose comme arbitre dans le différend territorial qui oppose le Roi des rois Smbat II d'Arménie, qui règne à Ani*, à son oncle Mouchel, roi de Kars*.


En 986, Bardas Sklèros revient et se fait proclamer empereur à Mélitène*. Presque aussitôt l’ancien général loyaliste Bardas Phocas se révolte de son côté à Kharsian* en Cappadoce* en se proclamant également empereur le 15 août 987.


Bardas Phocas se débarrasse rapidement de son concurrent en le capturant par trahison et en l’emprisonnant dans une forteresse. Il sollicite également l’aide de David de Tao qui ne lui accorde que 2 000 cavaliers. Cependand, David défait une force byzantine loyaliste conduite par Grégoire Taronitès qui avait pour objectif de s'attaquer au cœur du territoire de Bardas Sklèros. L’usurpateur marche sur Constantinople mais il est vaincu et tué par Basile II à la bataille d’Abydos* sur les Dardanelles* le 13 avril 989.


Le prince David, compromis dans la tentative de Bardas Phocas et menacé d’une expédition impériale, doit pour obtenir son pardon jurer obéissance à Basile II et s’engager à lui léguer la totalité de ses états à sa mort. En contrepartie l’empereur byzantin lui confirme en 990 le titre de curopalate accordé traditionnellement aux membres de sa famille et lui envoie les insignes de cette dignité sous la forme de riches vêtements d’apparat.


David le Curopalate n’ayant a priori pas contracté d’union, n’a pas d’héritier naturel. Il considère donc comme tel, son fils adoptif le jeune Bagrat, fils de son cousin Gourgen 1er d'Ibérie.


Mettant à profit l’effondrement de la puissance des rois abkhazes consécutif aux querelles de la famille royale, il favorise avec l’appui d'Ioné Marouschidzé, le puissant ersitavi* de Karthlie*, la restauration en 975 du royaume d’Ibérie* au profit de Gourgen 1er, d’abord comme roi de facto pour le compte de son père le faible Bagrat II d'Ibérie, puis comme roi de jure à partir de 994.


David de Tao organise ensuite la succession du roi Théodose III d'Abkhazie, qui a été aveuglé par son frère Démétrius III avant de parvenir au trône. En 978, David réussit à faire reconnaître comme héritier Bagrat, le fils de Gourgen 1er et de Gourandoukht, la propre sœur du roi des Abkhazes. Le jeune Bagrat obtient ainsi un premier titre royal avec l’expectative de l’héritage de son père.


David le Curopalate meurt le 31 mars 1000, sans doute empoisonné lors d'un complot organisé par quelques nobles peut-être à l'instigation des autorités byzantines.


Bagrat III de Géorgie hérite alors du Tao-Klarjéthie. Il tente même d’incorporer dans son royaume la Kakhétie* et l’Héréthie* en 1008/1010, fondant ainsi le royaume de Géorgie unifié avec comme capitale Koutaïssi*, car Tiflis* restant aux mains des musulmans.


Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu du texte de Nodar Assatiani et Alexandre Bendianachvili, Histoire de la Géorgie, Paris, l'Harmattan, 1997, 335 p. [détail des éditions] (ISBN 2-7384-6186-7)


Damien Dalassène (vers 940-998)

Aristocrate byzantin


Premier membre connu de la famille Dalassène*. Il est connu pour avoir servi comme doux* (gouverneur militaire) d'Antioche en 996-998. Il combattit les Fatimides* avec quelques succès jusqu'à ce qu'il soit tué lors de la bataille d'Apamée* le 19 juillet 998.


Les débuts de sa vie sont inconnus mais pour des raisons généalogiques, il est estimé que sa naissance remonte aux alentours de l'année 940. Les premières informations à son propos remontent à 995/996, quand Basile II le nomma gouverneur d'Antioche en remplacement de Michel Bourtzès, à la suite de la défaite de ce dernier lors de la bataille de l'Oronte* en septembre 994.


Ce poste constituait l'une des plus importantes fonctions militaires de l'Empire byzantin* car son détenteur commandait les forces positionnées contre le califat fatimide et les chefs musulmans semi-autonomes de Syrie*. Damien Dalassène détenait aussi les titres de patrice* selon Jean Skylitzès ou de magistros* selon Étienne de Taron.


Damien Dalassène maintint une posture agressive face aux Arabes. En 996, ses forces lancèrent un raid aux alentours de Tripoli* et d'Arqa* tandis que Manjutakin tenta de nouveau sans succès d'assiéger Alep* et Tartous* que les Byzantins occupaient depuis l'année précédente. En effet, il fut contraint de battre en retraite lorsqu'arrivèrent les renforts envoyés par Dalassène.


La défaite fatimide fut complétée par le naufrage d'une flotte dont l'objectif était de soutenir l'effort de Manjutakin devant Tartous. En 997, Dalassène répéta ses offensives contre Tripoli, faisant de nombreux prisonniers. Il attaqua aussi Rafanée*, Awgh* et al-Lakma*, prenant le dernier et déportant sa population en captivité.


En juin et juillet 998, il dirigea ses troupes vers Apamée pour s'en emparer après qu'un vaste incendie eut détruit ses provisions. Les forces de l'émirat hamdanide* d'Alep tentèrent de s'en emparer en premier mais ils se replièrent à l'arrivée des Byzantins. Ces derniers ne pouvaient permettre à une principauté vassale de se renforcer avec la prise de la cité.


Le gouverneur local fatimide, al-Mala'iti, lança un appel à l'aide mais l'armée de secours de Jaysh ibn Samsama fut retardée car elle dut faire face à la rébellion de Tyr* soutenue par les Byzantins. Après la soumission de la ville, Jaysh dirigea son armée vers Damas* d'où il se prépara à affronter Damien Dalassène.


Ibn al-Qalanisi rapporte qu'à ce moment, Apamée était proche de succomber à la famine. Lors de la bataille qui s'ensuivit, le 19 juillet 998, les Byzantins furent d'abord victorieux mais un officier kurde parvint à tuer Damien Dalassène, ce qui plongea l'armée byzantine dans la panique et la fuite.


Deux des fils de Damien Dalassène qui l'accompagnaient furent capturés et emmenés comme prisonniers au Caire* où ils restèrent durant 10 ans.


Nicéphore Ouranos remplaça Damien Dalassène comme doux d'Antioche après que Basile II se rendit personnellement dans la région pour rétablir les positions byzantines


Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu du texte de Jean-Claude Cheynet et Jean-François Vannier, Études prosopographiques, Paris, Publications de la Sorbonne, 1986 (ISBN 978-2-85944-110-4)


Tiridate (architecte) ou Trdat

Architecte arménien


Il est le grand représentant de l'École d'Ani*. En 961, le roi Achot III d'Arménie transfère la capitale du royaume de Kars* à Ani ; lui et ses deux fils Smbat II et Gagik 1er font de la ville une des grandes métropoles du Proche-Orient, la ville aux quarante portes, aux cent palais et aux mille églises.


À Ani, Tiridate est notamment l'architecte de la cathédrale de la Mère de Dieu* (un édifice construit en grosses pierres dures et polies au marteau, avec des fenêtres ornées de sculptures, destinées à laisser passer la lumière, et avec trois grandes portes et une merveilleuse coupole semblable à la voûte céleste selon Étienne de Taron). Il construisit aussi dans la capitale l'église Saint-Grégoire de Gagkashen* et la chapelle du palais royal*.


À Arkina*, près d'Ani, où s'installa le catholicos*, l'architecte édifia la cathédrale patriarcale* et le palais du chef de l'Église arménienne. On lui attribue aussi les principales églises des monastères de Marmashen*, Sanahin* et Haghpat*.


En 989, la coupole de la cathédrale Sainte-Sophie de Constantinople* s'effondra à la suite d'un tremblement de terre. C'est à Tiridate que l'empereur Basile II fit appel pour les travaux de reconstruction.


C'est l'un des rares architectes médiévaux cités par leur nom dans des documents d'époque.


Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu du texte de Christina Maranci, « Building Domes in Armenia and Byzantium : The Career of the Architect Trdat », dans The Return of the Dome. Studies in the History of Ideas (symposium), Princeton University, 2002.


Voir la période suivante