11ème.

 

Magnús 1er Olafsson den Gode dit Magnus 1er de Norvège dit le Bon: Roi de Norvège et Roi de Danemark - Godwin de Wessex ou Godwine: Noble anglo-saxon - Étienne II de Blois: Comte de Blois de Châteaudun de Chartres et de Meaux-Seigneur de Sancerre, Saint-Florentin, Provins, Montereau, Vertus, Oulchy-le-Château, Château-Thierry, Châtillon-sur-Marne et Montfélix - Emnilda słowiańska dit Emnilda de Lusace - Radzim Gaudenty dit Gaudentius: Archevêque de Gniezno - Sigurd Syr : Sous-roi de Ringerike jusqu'en 1018 - Harald III Sigurdsson dit Harald III de Norvège : Roi de Norvège de 1046 à 1066 - Sven Knutsson de Norvège : Roi de Norvège de 1030 à 1035 - Galéran III de Meulan ou Valéran III : Vicomte de Meulan à partir de 1005-Comte de Meulan peu avant 1015 - Hugues III de Meulan-Comte de Meulan de 1069 à 1077 - Henri II de Louvain dit le ceinturé : Comte de Louvain et de Bruxelles de 1054 à 1078 - Adèle de Betuwe ou Adélaïde de Bétuwe : Comtesse des Basques - Simon de Vexin ou Simon de Crépy : Comte d'Amiens de Vexin et de Crépy en Valois de 1074 à 1077 - Adélaïde de Valois - Jean Fasano dit Jean XVIII : Pape de Noël 1003 à  juin 1009 - Dame Gytha Clapa de Montfort-de-Bretagne dite de Gaël - Geoffroy II du Perche : Comte de Mortagne-Seigneur de Nogent de 1060 à 1090-Comte du Perche de 1090 à 1100 - Georges Cédrène : Historien byzantin qui a vécu à la fin du 11ème siècle - Richezza de Lorraine dite Richezza de Pologne : Reine de Pologne de 1025 à 1031-duchesse de Pologne de 1032 à 1034 - Benoît de Cornouaille : Abbé de l'Abbaye Sainte-Croix de Quimperlé en 1066-Évêque de Nantes de 1079/1081 à 1114 - Gérard de Cambrai ou Gérard de Florennes : Évêque de Cambrai de 1012 à sa mort - Thierry III de Frise occidentale dit de Jérusalem : Comte en Frise occidentale de 995 à 1039 - Ezzo de Lotharingie ou Ezzon : Comte palatin de Lotharingie - Otto Bolesławowic : Prince polonais de la dynastie Piast - Dytryk  ou Dietrich : Duc polonais de 1032 à 1033 - Oliva ou Oliba de Besalù : Comte de Berga-Comte de Ripoll-Évêque de Vic - Abd al-Malik ibn Abi al-Muzaffar dit Abd al-Malik al-Muzaffar : Chef politique et militaire - Osgod Clapa ou Osgot : Noble anglo-saxon - Armengol d'Urgell ou Ermengol : Évêque d'Urgell de 1010 à 1035 - Vazul - Otton II de Mâcon : Comte de Mâcon de 1004 à 1049 - Adélaïde de Normandie ou Adeliza, ou Aélis - Gérold II de Genève : Comte de Vienne - Hugues 1er de Salins : Archevêque de Besançon de 1031 à 1066 - Louis de Scarpone ou de Mousson dit Louis de Montbéliard  : Comte de Montbéliard, d’Altkirch et de Ferrette-Par son mariage comte de Bar et seigneur de Mousson - Pons Guillaume de Toulouse ou Pons II : Comte de Toulouse, d’Albi, d’Agen et du Quercy de 1037 à 1060 - Gothelon II de Lotharingie ou Gozelo II dit le Fainéant - Jean de Bayeux ou Jean de la Rivière - Florence de Worcester : Moine de Worcester - Yahya d'Antioche, en arabe Yahya ibn Sa'id al-Antaki : Historien de langue arabe qui vécut au 11ème siècle - Richard de Montfort : Seigneur de Montfort l'Amaury Guillaume 1er de Garlande : Seigneur de Garlande et de Livry-Gargan, de Gournay-sur-Marne - Robert II de Flandre dit Robert II de Jérusalem  - Florent 1er de Frise occidentale : Comte en Frise Occidentale de 1049 à 1061 - Gertrude de Saxe - Guillaume de Montgommery - Svein Håkonsson : Jarl de Hlaðir-Gouverneur de la Norvège de 1015 à 1016 Suppo : Bénédictin lombard-7ème abbé du Mont Saint-michel de 1033 à 1048 - Robert 1er de Grandmesnil - Willelmus Flagitellus dit Guillaume Flaitel : Évêque d'Évreux de 1046 à 1066 - Sophie de Bar : Comtesse de Bar et de Mousson - Frédéric III de Lorraine : Comte de Bar-Duc de Haute Lotharingie - Ernest 1er de Souabe : Duc de Souabe de 1012 à 1015 - Ernest II de Souabe : Duc de Souabe de 1015 à 1030 - Knut IV de Danemark dit le Saint : Roi de Danemark de 1080 à 1086 - Marguerite d'Écosse dite sainte Marguerite : Princesse anglo-saxonne de la maison de Wessex-Reine d'Écosse - Adam de Brême : Chroniqueur et géographe germanique - Raoul IV de Beaumont au Maine : Vicomte du Mans - Raoul VI Payen de Beaumont-au-Maine - Landry de Nevers ou de Maers : Comte de Nevers de 989 à 1028 - Enguerrand 1er de Ponthieu : Avoué de Saint-Riquier-Comte de Ponthieu -  Sanche 1er d'Aragon ou Sancho Ramirez - Amaury II de Montfort : Quatrième seigneur de Montfort l'Amaury - Rognvald Brusason dit Rognvald II Brusason : co-Jarl des Orcades de 1037 à 1046 - Magnus Erlendsson Helgi dit Saint Magnus : Comte des Orcades de 1108 à 1117 - Bernard II de Saxe : Duc de Saxe de 1011 à 1059 - Eudon 1er de Porhoët : Vicomte de Rennes-Seigneur de Porhoët de 1074 à sa mort, après 1092 - Guy II de Laval dit Le Chauve : Troisième seigneur de Laval - Egbert 1er de Misnie : Margrave de Misnie de 1067 jusqu'à sa mort - Al-Musta'în bi-llah Sulayman ibn al-Hakam dit Sulayman ben al-Hakam : Calife omeyyade de Cordoue de 1009 à 1010 puis de 1013 à 1016 - Muhammad II (Omeyyade) Al-Mahdî bi-llah Muhammad ben Hichâm dit Muhammad II - Thierry IV de Frise occidentale : Comte en Frise Occidentale de 1039 à 1049 - Albert III de Namur : Comte de Namur de 1063 à sa mort - Henri 1er de Limbourg : Comte de Limbourg et d'Arlon de 1082 à 1119-Duc de Basse Lotharingie de 1101 à 1106 - Otton de Northeim ou de Nordheim : Duc de Bavière de 1061 jusqu'en 1070 - Thibaud de Montlhéry dit Thibaud File Etoupe : Sire ou seigneur de Montlhéry - Richard Goz : Baron normand du 11ème siècle-Vicomte de l'Avranchin - Henri III de Louvain : Comte de Louvain et de Bruxelles de 1078 à 1095 - Hodierne de Gometz - Sven II de Danemark dit Sven II Estridsen : Roi de Danemark de 1047 à 1076 - Thorkell le Grand : Chef viking - Eudes III de Champagne : Comte de Troyes et de Meaux de 1045/1048 à 1063/1065 - Guillaume de Gometz : Premier seigneur connu de Gometz le château - Erling Skjalgsson : Chef politique norvégien - Judith d'Évreux : Noble normande-Comtesse de Sicile - Robert II d'Auvergne : Comte d'Auvergne et de Rouergue - Lambert II de Lens : Comte de Lens - Enguerrand II de Ponthieu : Comte de Ponthieu-Seigneur d'Aumale de 1052 à 1053 - Godefroi de Conversano : Baron italo-normand du duché d'Apulie-Seigneur de Montepeloso vers 1067-Seigneur de Nardò, de Brindisi et de Monopoli en 1070-Seigneur de Matera en 1080-Comte de Conversano de 1072 à sa mort - Estrid des Obotrites : Reine de Suède - Siegfried de Suède dit Saint Siegfried : Prêtre puis évêque - Hugues ou Hugo (évêque d'Évreux) : Évêque d'Évreux - Néel II de Saint-Sauveur : Baron normand du 11ème siècle-Vicomte du Cotentin-Seigneur de Saint-Sauveur en Normandie occidentale - Baudri de Bourgueil ou Baudry : Chroniqueur et prélat de la fin du 11ème siècle et du début du 12ème siècle - Radulphe ou Raoul de Beaumont : Bénédictin normand-Huitième abbé du Mont Saint-Michel de 1048 à 1060 -

 

 

Donald III dit le blond (avant 1040-

Roi d'Écosse de 1093 à 1094 puis de 1094 à 1097

 

Il est né, lorsque son père, le roi Duncan 1er, est tué dans un combat. Sa mère Suthen, est d'origine inconnue.

 

Après la mort de son père et la prise de pouvoir par Macbeth, Donald s'est sans doute enfui d'Écosse, mais aucune information le concernant pendant les règnes de Macbeth et de Malcolm III n'a été conservée.

 

À la mort lors d'une embuscade le 13 novembre 1093 près d'Alnwick* de Malcolm III et d'Édouard l'aîné des fils nés de son mariage avec Marguerite, fille de Édouard l'Exilé, les Scots* choisissent Donald comme leur roi, les nobles écossais revenaient ainsi à la vieille tradition de la tanistrie* en réaction avec la tendance anglophile du règne précédent. La Chronique Anglo-saxonne précise qu'il chasse les Anglais qui avaient été avec le roi Malcolm.

 

En effet Duncan, le fils aîné de Malcolm III par son premier mariage vivait depuis 1072 comme otage en Normandie et en Angleterre et était considéré par les scots comme de culture anglo-normande. L'élection de Donald III était aussi certainement une réaction contre Marguerite morte une semaine après son époux et son fils, ses autres fils que Donald III exile comme les anglo-saxons qui avaient émigré dans le pays à la suite de la reine.

 

Six mois après Duncan II, avec l'aide de Guillaume II d'Angleterre expulse Donald III en mai 1094. Donald se réfugie dans les Highlands* et il rassemble des forces contre le nouveau souverain.

 

Duncan II est incapable d'imposer son autorité en Écosse et doit renvoyer ses chevaliers normands et il est tué lors d'un combat le 12 novembre 1094, lors d'un retour offensif de Donald III, aidé semble-t-il par Edmund, le second fils de Malcolm III et de Marguerite. Edmund semble avoir alors partagé le royaume avec Donald ce dernier étant sans fils sans doute dans la perspective de lui succéder.

 

Bien que Donald III n'inaugure pas son règne par une expédition de pillage dans le nord de l'Angleterre, un usage habituel pour un nouveau roi afin de récompenser ses partisans, Guillaume II cherche à le déstabiliser d'abord en reconnaissant comme roi en exil, Edgar, le plus vieux des fils survivants de Malcolm III puis en envoyant en 1097 dans le nord Edgar AEtheling à la tête d'une armée installer son neveu et homonyme Edgar sur le trône.

 

Selon William de Malmesbury, Donald III est tué par le futur roi David d'Écosse. La version des faits présentés par la Liste royale qui prétend que Donald est capturé et aveuglé par le roi Edgar, et qu'il meurt à Rescobie*, en Angus* est préférable. Les annales de Tigernach* confirment ces faits lorsqu'elles relèvent qu'il est aveuglé en 1099, probablement la date de sa mort. La liste royale indique également qu'il est d'abord inhumé à Dunkeld* mais que Iona* détient ses os. Si c'est exact, il est le dernier roi d'Écosse inhumé à cet endroit. Mais la mention systématique de l'inhumation des rois d'Écosse à Iona est seulement le reflet de prétentions infondées du monastère de l'île.

 

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu du texte de Richard Oram Domination and Lordship.Scotland 1070-1230 E.U.P (Edinburgh 2011) (ISBN 978-0-7486-1497-4).

 

Jean Comnène (domestique des Scholes) (vers 1015-1067)

Aristocrate et un militaire byzantin

 

Frère cadet de l'empereur Isaac 1er Comnène, il exerce les fonction de domestique des Scholes*(chef des armées impériales en Europe) sous le règne de son frère. Il est surtout le père d'Alexis 1er Comnène qui devient empereur en 1081 et fonde véritablement la dynastie des Comnènes qui dirige l'Empire byzantin* de 1081 à 1185 puis l'Empire de Trébizonde* de 1204 à 1461.

 

Fils de Manuel Erotikos Comnène, général byzantin de Basile II mort alors que ses enfants sont encore jeunes ; ceux-ci sont élevés au sein de la cour impériale, leur permettant d'accéder à de hautes fonctions.

 

Jean Comnène est marié à Anne Dalassène, la fille d'Alexis Charon, probablement en 1044.

 

Jean Comnène apparaît dans les sources en 1057, au moment de l'arrivée au pouvoir de son frère Isaac. Ce dernier est alors à la tête d'un groupe de généraux rebellés contre Michel VI et le forcent à quitter le pouvoir.

 

Au moment de la révolte, Jean détient le poste de doux* mais après la victoire de son frère, il est élevé au rang de curopalate* et nommé domestique des Scholes pour l'Occident. Rien n'est connu des activités de Jean Comnène durant le court règne de son frère. Cependant, Nicéphore Bryenne le Jeune, l'époux d'Anne Comnène la petite-fille de Jean Comnène affirme qu'en tant que domestique, ses actions ont eu une grande influence sur les populations des provinces balkaniques.

 

Le règne d'Isaac est interrompu brusquement par son conflit avec le puissant patriarche de Constantinople Michel Cérulaire. Ce dernier a un rôle déterminant dans l'abdication de Michel VI, assurant à Isaac le soutien de l'influente aristocratie civile de la capitale. Cérulaire et ses partisans conduisent l'opposition à Isaac dont les réformes économiques drastiques sont impopulaires.

 

L'empereur est finalement contraint de renoncer au pouvoir le 22 novembre 1059, date de son retrait au monastère du Stoudion. Le trône est alors dévolu à Constantin X Doukas jusqu'en 1067. Selon Nicéphore Bryenne, Isaac aurait proposé la couronne à Jean Comnène avant d'abdiquer mais celui-ci l'aurait refusé en dépit de l'influence de sa femme, Anne Dalassène, qui souhaitait le voir monter sur le trône.

 

Jean Comnène disparaît des sources durant le règne de Constantin X, une possible disgrâce auprès de l'empereur en dépit des affirmations contraires de Nicéphore Bryenne. Le typikon* datant de la fin du 12ème siècle du monastère du Christ Philanthropos*, fondé par Irène Doukas la femme d'Alexis 1er, est la seule source à mentionner la retraite de Jean dans un monastère, probablement au même moment que sa femme Anne Dalassène. Il meurt le 12 juillet 1067

 

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « John Komnenos (Domestic of the Schools) »

 

Cosmas 1er

Patriarche de Constantinople du 2 août 1075 environ au 8 mai 1081

 

Successeur de Jean VIII Xiphilin, il est surtout connu pour son intransigeance vis-à-vis du pouvoir impérial.

 

En 1078, il refuse de valider le mariage de l'empereur Nicéphore III Botaniatès avec Marie d'Alanie, la femme de l'empereur déchu Michel VII Doukas. Cette union ayant néanmoins été célébrée par un prêtre à la demande du César Jean Doukas, le patriarche Cosmas 1er fait déposer l'officiant qui n'a pas avant la cérémonie demandé l'autorisation du chartophylax* de Sainte-Sophie*, seul compétent en la matière. Cette déposition ne remet toutefois pas en cause la validité de l'union.

 

Trois ans plus tard, malgré les menaces d'Anne Dalassène, Cosmas 1er refuse cette fois de prononcer le divorce de son fils Alexis 1er Comnène et de son épouse Irène Doukas. Le patriarche met ainsi définitivement fin au projet de mariage du nouvel empereur avec Marie d'Alanie. Cosmas 1er, qui s'est attiré la haine de l'impératrice mère, est toutefois contraint de se démettre le 8 mai 1081.

 

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia Cosmas Ier/ Portail des chrétiens d’Orient/ Catégorie : Patriarche de Constantinople

 

 

 

 

 

 

Voir la période suivante