12ème

 

Aoife MacMurrough - Guillaume 1er de Sicile dit Guillaume le Mauvais: Second roi normand de Sicile - Marguerite de Sicile ou aussi Marguerite de Navarre: Reine du royaume normand de Sicile-Régente du royaume pendant la minorité de son fils Guillaume - Margaritus de Brindisi dit le Nouveau Neptune: Grand Amiral du royaume siculo-normand-1er comte de Malte - Gauthier de Moac : Amiral du royaume normand de Sicile - Alexis Branas - William de Newburgh ou de Newbury ou Guillaume de Newburgh : Historien anglais du Moyen Âge-Chanoine de saint Augustin - Adélaïde de Louvain ou Adelicia, Adèle, Aelis ou Aleliza : Reine d’Angleterre - Guillaume de Corbeil : Archevêque de Cantorbéry à partir de 1123 - Brian FitzCount : Lord de Wallingford en Angleterre et d'Abergavenny au Pays de Galles - Jean de Worcester : Moine bénédictin - Ermengarde de Beaumont-au-Maine : Reine d'Écosse - Gothred Mac William ou Guthred Mac Domnaill : Prétendant au trône d'Écosse en 1211-1212 - Jean de Courcy ou Coucey : Chevalier normand-conquérant de l'Ulster - Domnall ou Donald Ban MacWilliam : Prétendant au trône d'Écosse en 1215 - Guilhelmus Altissiodorensis dit Guillaume d'Auxerre : Théologien français - Richard de Clare dit lord de Clare ou Richard Fitz Gilbert : Lord de Clare de Tonbridge et de Cardigan - Guillaume d'Ypres : Burgrave d'Ypres puis gouverneur du Kent - Miles de Gloucester ou Miles Fitz Walter : 1er comte d'Hereford-Lord de Brecknock et d'Abergavenny-Shérif du Gloucestershire-Connétable d'Angleterre - Bernardus Carnotensis dit Bernard de Chartres : Philosophe platonicien français du 12ème siècle - Pietro Lombardo dit Pierre Lombard : Théologien scolastique-Évêque français du 12ème siècle d'origine italienne - Robert de Melun :  Théologien scolastique chrétien-Évêque de Hereford en 1163 - Jean 1er ou Iohannes : Évêque de Lisieux - Geoffroi le Breton : Archevêque de Rouen de 1111 à sa mort - Geoffroy de Lèves : Évêque de Chartres de 1115 à 1149 - Ulger : Évêque d'Angers de 1125 jusqu'à sa mort- Poète, théoricien et hagiographe français - Harald Maddadsson : Comte des Orcades-Mormaer de Caithness de 1139 à 1206 - Alexandre 1er d'Écosse dit le Féroce : Roi d'Écosse de 1107 à 1124 - Dughall mac Somhairle : Roi Titulaire de Man de 1158 à 1164-Seigneur de Dunollie en 1164 - Sverre Sigurdsson dit Sverre de Norvège : Roi de Norvège de 1184 à 1202 - Robert de Neubourg : Noble normand - Gautier de Coutances dit Gautier le Magnifique : Ecclésiastique anglo-normand-Évêque de Lincoln en 1183-Archevêque de Rouen en 1184 - Étienne 1er de Penthièvre : Comte de Trégor et de Guingamp-Seigneur de Goëlo-Comte de Penthièvre de 1093 à sa mort - Geoffroy II de Penthièvre : Comte de Penthièvre de 1120/1137 à 1148 - Guillaume le Gros : Lord d'Holderness-Comte d'Aumale-1er comte d'York - Gilbert de Gand : Comte de Lincoln-Lord de Folkingham et de Hunmanby - Ranulphle Meschin dit Ranulph de Gernon ou Ranulf II de Chester :  Comte de Chester-Vicomte d'Avranches et du Bessin - Guillaume d'Aubigné ou d'Aubigny dit Brito : Lord de Belvoir-Baron anglo-normand - Guillaume Cumin : Ecclésiastique et administrateur anglo-normand vers 1121-Chancelier d'Écosse à partir de 1136 - Guillaume de Sainte-Barbe : Clerc normand-Évêque de Durham de 1143 à sa mort - Inge II Bårdsson de Norvège dit Inge II de Norvège : Roi de Norvège de 1205 à 1217 - Rognvald ou Ragnvald Kali Kolsson : Comte des Orcades en 1137 - Henri de Fougères : Seigneur breton de Fougères - Juhel II de Mayenne : Seigneur de Mayenne en 1120-Seigneur de Gorron et d'Ambrières - Guy III de Laval : Comte de Mortain - Geoffroi de Porhoët : Vicomte de Porhoët - Guillaume VI d'Auvergne : Comte d'Auvergne après 1095 - Hervé II de Léon : Vicomte de Léon - Guyomarch IV de Léon : Vicomte de Léon - Matilda FitzRoy : Duchesse de Bretagne - Onfroy ou Humphrey III de Bohun : Noble anglo-normand-Connétable d'Angleterre à partir de 1164 - Henri d'Écosse dit Henri d'Huntingdon ou Henri de Northumberland : Comte de Northampton et d'Huntingdon-Comte de Northumberland - David d'Huntingdon : Administrateur du comté de Lennox de 1174 à 1185-Seigneur de Garioch en 1182-Comte de Huntingdon de 1185 à 1219-Héritier présomptif du royaume d'Écosse de 1214 à sa mort - David 1er d'Écosse ou Dabíd mac Maíl Choluim : Prince de Cumbria de 1113 à 1124-Roi d'Écosse de 1124 à sa mort - Donnchad 1er de Fife : Mormaer de Fife de 1133 à 1154 - Fergus de Galloway : Seigneur de Galloway jusqu'à sa mort - Alain 1er d'Avaugour ou de Penthièvre :  Seigneur de Goëlo-Comte de Penthièvre - Jean 1er de Preuilly dit Jean 1er de Vendôme : Comte de Vendôme de 1145 à 1182 - Ragnald ou Ranald  : Seigneur des Îles de 1164 à 1210 - Erling Magnusson Steinvegg dit Erling Steinvegg : Prétendant du parti des Bagler au trône de Norvège et anti-roi de 1204 à 1207 - Magnus V Erlingson dit Magnus V de Norvège : Roi de Norvège de 1162 à 1184 - Håkon III Sverreson dit Håkon III de Norvège : Roi de Norvège de 1202 à 1204 - Guy de Thouars : Duc de Bretagne et comte de Richmond jure uxoris de 1199 à 1201-Baillistre du duché de Bretagne et du comté de Richmond de 1203 à 1206 et de 1207 à 1213 - Michel le Syrien dit Michel le Grand : Patriarche de l'Église syriaque orthodoxe   du 18 octobre 1166 à sa mort - Ermengarde de Narbonne : Vicomtesse de Narbonne de 1134 à 1192/1193 - Raoul II de Fougères : Baron de Fougères - Robert II de Vitré dit le Vieux : Baron de Vitré et comte de Mortain - Paul Haakonsson ou Páll II Haakonsson : comte des Orcades entre 1123 et 1137 - Lisiard de Sablé : Seigneur de Sablé au 12ème siècle - Alain 1er de Rohan dit le Noir : 1er vicomte de Rohan-Vicomte de Castelnoec - Eudes 1er de Champlitte dit le Champenois : Seigneur de Champlitte-Vicomte de Dijon - Roger Bigot (2e comte de Norfolk) : 2ème comte de Norfolk-Baron anglo-normand - Richard de Luci ou de Lucy : Lord d'Ongar-Justiciar en chef d'Angleterre - Robert III de Beaumont dit Blanches mains ou Robert de Breteuil : 3ème comte de Leicester de 1168 à 1190 - Nicolas de Clairvaux : Moine bénédictin qui devint cistercien - Ingrid Rögnvalsdotter : Princesse suédoise - Guillaume II de Garlande - Hugues III du Puiset : Seigneur du Puiset-Comte de Corbeil - Ibn Abi Usaybia : Médecin et historien de la médecine du Moyen-Orient - Pierre de Celle ou Pierre de la Celle : Moine bénédictin - Guillaume de Conches : Grammairien et philosophe français du 12ème siècle - Étienne de Garlande : Homme d'Église et homme politique français du 12ème siècle - Aimeric évêque de Clermont ou Aimeri : Évêque de Clermont de 1111 à 1150 - Hervé 1er de Léon : Seigneur de Léon - Guyomarch III de Léon : Vicomte de Léon - Pietro Diana, ou Pietro da Piacenza : Cardinal italien-Prévôt de San Antonio à Plaisance - Andrea Boboni : Cardinal italien - Gherardo Caccianemici dal Orso dit Lucius II : Cardinal de Sainte-Croix de Jérusalem-Pape du 9 mars 1144 jusqu’à sa mort - Isabelle 1ère de Jérusalem : Reine de Jérusalem de 1192 à 1205 - Onfroy IV de Toron : Seigneur de Toron de 1179 à 1183-Seigneur d'Outre-Jourdain et de Montréal de 1187 à 1189 - Geoffroy de Lusignan : Comte de Jaffa et d'Ascalon de 1186 à 1193-Seigneur de Vouvant et Mervent-Seigneur de Montcontour et de Soubise - Agnès de Bretagne ou Havoise de Bretagne - Clémence de Bourgogne - Guillaume V de Montferrat dit Guillaume l'ancien : Marquis de Montferrat de 1136 à sa mort - Humphrey II de Bohun ou Onfroy II de Bohun : Aristocrate anglo-normand - Margaret de Gloucester dite Margaret de Hereford ou Margaret de Bohun : Femme noble anglaise - Sigurd Sverresson Lavard  dit Sigurd Lavard : Prince royal norvégien - Arnoul 1er de Looz : Comte de Looz vers 1078-Comte d'Hesbaye-Seigneur de Horn, Stevoort et Corswarem - Mathilde d'Anjou - Otton II de Chiny : Comte de Chiny - Otbert : Prince évêque de Liège de 1091 à 1119 - Henri IV de Luxembourg ou Henri de Namur dit Henri l'Aveugle : Comte de Luxembourg de 1136 à 1189-Comte de Namur de 1139 à 1189 - Giovanni Paparoni dit le Cardinal Paparoni : Cardinal italien - Mathilde de Chester ou Maud de Kevelioc : Comtesse de Huntingdon-Femme noble anglo-normande - Duncan II (Mormaer de Fife) ou Donnchad II de Fife : Comte de Fife de 1154 à 1204 - Alice ou Alix de Namur : Comtesse de Hainaut par son mariage avec Baudouin IV - Baudouin III de Hainaut : Comte de Hainaut de 1098 à 1120 - Geoffroy III de Penthièvre : Comte de Lamballe de 1164 à 1205-Comte de Penthièvre de 1164 à 1205 - Gille Brigte de Galloway ou Gilla Brigte mac Fergusa de Galloway : Seigneur de Galloway de l'Ecosse de 1161 à 1185 - Uchtred mac Fergusa dit Uhtred de Galloway : Seigneur de Galloway de 1161 à 1174 - Thibaut V de Blois dit le Bon : Comte de Blois de 1152 à 1191-Comte de Châteaudun de 1152 à 1191-Conte de Chartres de 1152 à 1191 - Godefroid II de Louvain : Comte de Louvain-Landgrave de Brabant-Marquis d'Anvers-Duc de Basse Lotharingie de 1140 à 1142 - Walram II ou Waléran II de Limbourg dit le Payen : Duc de Limbourg-Comte d'Arlon de 1119 à 1139-Duc de Basse Lotharingie de 1128 à 1139 - Othon 1er de Bourgogne ou Othon 1er de Hohenstaufen : Comte palatin de Bourgogne et comte de Luxembourg - Hugues III d'Oisy : Seigneur d'Oisy et de Crèvecœur-Châtelain de Cambrai-Vicomte de Meaux - Alix de France ou Adélaïde de France (1150-après 1195) : Comtesse de Blois - Otton de Freising : Évêque et chroniqueur allemand - Agnès de Franconie - Léopold III d'Autriche dit le Pieux : Margrave d'Autriche de 1095 à sa mort - Øystein Magnusson dit Eystein 1er de Norvège : Co-roi de Norvège de 1103 à 1123 - Jean Tzétzès : Grammairien et poète byzantin - Raimond-Bérenger IV de Barcelone dit le Saint : Comte de Barcelone, de Gérone, d'Osona et de Cerdagne, de 1131 à sa mort - Arnaud de Lévezou ou de Lévezon : Prélat qui à titre d'évêque de Béziers de 1096 à 1121-Archevêque de Narbonne de 1121 à 1149-Légat pontifical de 1129 à 1142 - Jean de Brienne ou Jean 1er de Brienne : Roi de Jérusalem de 1210 à 1225-Empereur latin de Constantinople de 1229 à 1237 - Thibault 1er de Mathefelon : Baron de Durtal et de Mathefelon - Harald Haakonsson ou Harald 1er Haakonsson Slettmali : Comte des Orcades entre 1126 et 1131 -

 

William Comyn (1163-1233)

Comte de Buchan en 1214 et seigneur de Badenoch en 1230

 

Né à Altyre membre de la famille Comyn*, son union avec la comtesse de Buchan et l'établissement de ses enfants, marquent le début en Écosse du siècle des Comyn.

 

Fils de Richard Comyn, justiciar* du Lothian ; sa mère est Hextilda de Tynedale (ou Hextilda FitzUchtred ou Hextilda FitzWaldeve). Hextilda avait épousé en premières noces Malcolm, 2ème comte d'Atholl*, ce qui fait que le fils de cette union Henri, 3ème comte d'Atholl est le demi-frère utérin de William Comyn.

 

William construit sa fortune au service du roi Guillaume le Lion en combattant les Meic Uilleim* dans le nord il est mentionné comme témoin de pas moins de 88 chartes de ce souverain.

 

Il épouse en 1193: Sarah Fitzhugh (ou Sarah filia Roberti)

 

William est d'abord sheriff* de Forfar* de 1195 à 1211 avant d'être nommé en 1205 à la prestigieuse fonction de Justiciar d'Écosse, le plus important office du royaume d'Écosse.

 

Entre 1211 et 1212, William Comyn est en outre Warden de Moray* (c'est-à-dire ː Gardien de Moray) lorsqu'il combat l'insurrection du prétendant au trône d'Écosse Gofraid mac Domnaill, représentant de la lignée des Meic Uilleim, que William fait exécuter dans le Kincardine* en 1212.

 

Après avoir achevé de ruiner en 1229 la puissance de Gilleasbuig MacWilliam le dernier des Meic Uilleim, il reçoit l'année suivante le titre de seigneur de Badenoch* et les domaines qu'il contrôlait. Entre 1199 et 1200, le roi l'avait également envoyé en Angleterre afin de négocier diverses affaires avec le nouveau roi Jean sans Terre. À une date inconnue, il reçoit enfin le titre de Lord de Kilbride*. William Comyn patronne la construction de la cathédrale Saint-Mungo de Glasgow*, tâche que sa seconde épouse Marjory poursuit après sa mort.

 

Au cours de la période ou il est Gardien de Moray, William Comyn enregistre de tels succès qu'en récompense il obtient vers 1209/1211 d'épouser en 2ème noce  Marjory (ou Margaret), Comtesse de Buchan*. Le père de cette dernière Fergus comte de Buchan, n'a pas d'héritier male et en lui faisant épouser sa fille il s'assure un successeur de haut rang pour ses titres et domaines avant sa mort. Il disparaît vers 1214 et William accède au gouvernement et au titre de comte de Buchan, de jure uxoris. Il meurt en 1233 et il est inhumé dans l'Abbaye de Deer*

 

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « William Comyn, Lord of Badenoch »

 

Agathe de Lorraine (vers 1120-1147)

 

Fille de Simon 1er, Duc de Lorraine* et de son épouse Adélaïde de Louvain et femme de Renaud III, Comte de Bourgogne*.

 

Elle tombe malade en mars 1147 avant de mourir 2 semaines plus tard.

 

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Agatha of Lorraine »

 

Renaud III de Bourgogne ou Rainaud (vers 1093-1148)

Comte de Bourgogne

Comte de Mâcon et comte de Vienne

 

Fils du comte Étienne 1er de Bourgogne, il est le père de la comtesse Béatrice 1ère de Bourgogne et le neveu par son père du pape Calixte II

 

En 1102 à l'âge de 9 ans, il succède en tant que comte de Mâcon* à son père qui meurt en croisades à l'âge de 37 ans.

 

En 1127, il devient comte palatin de Bourgogne* à la suite de l'assassinat de son cousin Guillaume III de Bourgogne

 

En 1130, il épouse Agathe de Lorraine fille du duc Simon 1er de Lorraine et d'Adélaïde de Louvain ou de Supplimbourg.

 

Il voulut s'affranchir de la tutelle de l'empereur du Saint Empire romain germanique Conrad III de Hohenstaufen, mais il fut défait par le duc Conrad 1er de Zähringen et dut abandonner toutes ses terres à l'est du massif du Jura. À la suite de cet évènement il fut surnommé le franc-comte lequel serait à l'origine de nom de la région Franche-Comté.

 

Il décède en 1148 à l'âge de 55 ans. Sa fille unique la comtesse Béatrice 1ère de Bourgogne lui succède et devient en 1156 impératrice du Saint Empire romain germanique par mariage avec l'empereur germanique Frédéric Barberousse. Elle apporte en dot le comté de Bourgogne Cisjurane* et la Provence*.

 

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia Renaud III de Bourgogne/ Portail de la Bourgogne/ Catégories : Comte de Bourgogne/ Comte de Mâcon/ Comte de Vienne

 

Guillaume de Gloucester ou Guillaume fitz Robert (vers 11221-1183)

2ème comte de Gloucester

 

Héritier d'une des plus importantes baronnies anglo-normandes. Fils aîné de Robert 1er comte de Gloucester, fils illégitime du roi Henri 1er d'Angleterre, et de Mabel fille et héritière de Robert FitzHamon, le conquérant de Glamorgan* (au Pays de Galles).

 

Il hérite de sa mère des terres en Normandie mais son frère cadet Richard obtient l'honneur* de Creully*. Toujours par sa mère, il obtient l'honneur de Gloucester* en Angleterre, et la seigneurie du sud des marches galloises de Glamorgan.

 

Son père lui confie le château de Wareham*, dans le Dorset*, mais celui-ci est pris par Étienne d'Angleterre en 1142. Avant sa mort, son père était le capitaine militaire et le chef charismatique du parti angevin de Mathilde l'Emperesse, sa demi-sœur, dans la guerre civile contre les partisans du roi Étienne d'Angleterre, qui avait usurpé le trône de celle-ci.

 

Il hérite de son titre de comte de Gloucester, mais dans ses toutes premières années de comte, sa mère exerce conjointement l'autorité. Le comte organise la gestion de son patrimoine en faisant de Cardiff*, Torigni-sur-Vire* et Bristol* les sièges respectifs de ses domaines gallois, normands et anglais. Son siège de commandement principal est Bristol, jusqu'en 1175.

 

Avant 1150, il épouse Hawise, une fille de Robert de Beaumont, 2ème comte de Leicester*, un influent baron anglo-normand, l'un des principaux soutiens du roi. Ce mariage permet de renforcer un traité de non-agression conclut avec le comte de Leicester et ses alliés. Le but de ce traité privé est d'établir la paix dans leurs régions et de circonvenir les problèmes posés par la guerre civile. Dans cette guerre civile parfois qualifiée d'anarchie, le pouvoir territorial est aux mains des grands barons, et les enjeux de la guerre civile passent au second plan face à leurs propres intérêts.

 

Il conclut aussi un traité avec son voisin et allié Roger FitzMiles, le 2ème comte d'Hereford*, qui a repris le commandement du parti angevin en Angleterre. Son voisin avait été une menace pour les intérêts familiaux avant la mort de son père, et le traité permet de faire la paix et de le reconnaître comme le principal baron du sud des marches galloises.

 

Quand Henri Plantagenêt, le fils aîné de l'Emperesse, et donc son cousin germain, débarque en Angleterre en 1149 puis en 1153 pour disputer la couronne à Étienne, Guillaume de Gloucester est bien évidemment à son service et l'accompagne dans sa campagne. Avant que ne soit signé le traité de Wallingford* qui met fin à la guerre civile, fin décembre 1153, il est devenu l'un de ses plus proches compagnons. Son nom est le plus souvent mentionné en premier dans la liste des témoins des actes juridiques d'Henri Plantagenêt.

 

Toutefois, après le couronnement d'Henri sous le nom d'Henri II en 1154, il n'est plus autant en faveur. L'honneur d'Eudes le Sénéchal, qui lui avait été promis en janvier 1154 pour son fils Robert, est finalement donné à un autre. Il avait toujours droit à une place d'honneur à la cour royale, mais Henri II semble être mal à l'aise avec lui et ne pas lui faire confiance. Cela est peut-être dû à la rébellion de son frère Richard en Normandie en 1154, mais plus probablement à son attitude durant la fin de la guerre civile quand il passait des traités privés avec ses ennemis. Après que la fin de la guerre civile fut signée, Henri Plantagenêt ne pouvait pas deviner que Étienne mourait si rapidement. Il avait donc tout intérêt à ménager tous ses éventuels soutiens au cas où Étienne changerait d'avis où qu'un nouveau concurrent pour le trône se présenterait.

 

Guillaume de Gloucester est toujours exempté des impôts comme les autres membres de la famille royale, mais il n'a aucune influence sur le plan politique. Il sert en tant que juge royal, et en 1163 son frère Roger obtient même le siège épiscopal de Worcester*, qui couvre la majeure partie de ses terres en Angleterre.

 

Les mariages de ses filles lui permettent aussi de tisser des alliances avec les familles influentes du royaume et du duché. Mais ses relations avec le roi sont tendues, et il existe même des preuves que celui-ci avait envisagé de ne pas l'exempter du geld* (impôt foncier). Son fils unique Robert meurt de maladie en 1166. Le couple n'a pas d'autre fils dans les 10 années suivantes, et Guillaume de Gloucester doit se résoudre à accepter la requête du roi de fiancer sa fille Isabelle à son benjamin Jean. Il est aussi forcé de reconnaître Jean comme l'héritier de l'honneur de Gloucester, même si un fils venait à naître.

 

Ses relations avec le roi s'envenime sur la question de la tenure par le comte de la ville de Bristol* (Gloucestershire). Bien qu'Henri II ait promis au comte de le laisser jouir des possessions que ses parents lui avaient léguées, peu avant la révolte de ses fils en 1173, il s'empare du château de la ville et y installe une garnison qui lui est loyale. Le roi avait déjà essayé auparavant, par divers moyens, d'acquérir quelque autorité sur Bristol, mais en vain.

 

Le comte décide de ne pas se laisser faire, et expulse la garnison royale. Il est amené devant la cour et obligé à rendre la garde du château au roi en 1175. Pourtant, il est resté loyal pendant la révolte dans le royaume et le duché, et a même combattu son beau-frère Robert III de Beaumont, le comte de Leicester, à Fornham*. Mais Henri II semble avoir tellement peu confiance en lui qu'en 1183, alors qu'une nouvelle révolte baronniale se fomente, il l'arrête, ainsi que plusieurs de ses proches, et le garde à résidence jusqu'à sa mort quelques mois plus tard, le 23 novembre, le jour de son anniversaire. Il est inhumé à l'abbaye de Keynsham* qu'il avait fondée après la mort de son fils

 

Guillaume de Gloucester est considéré par les chroniqueurs contemporains comme faible et peu doué pour les affaires militaires. Non seulement il est incapable de défendre Wareham en 1142, mais en 1158, sa femme et lui sont faits prisonniers dans leur propre château de Cardiff par le seigneur gallois de Senghenydd, alors que celui-ci a une garnison.

 

Il semble d'un autre côté avoir été particulièrement brutal avec ses vassaux, mutilant l'un de ses tenants gallois et emprisonnant un homme libre.

 

Il fonde l'abbaye de Keynsham vers 1172, et est patron de diverses maisons ecclésiastiques, notamment l'abbaye familiale de Tewkesbury*.

 

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Robert B. Patterson, « William, second earl of Gloucester (d. 1183) », Oxford Dictionary of National Biography, Oxford University Press, septembre 2004

 

 

Voir la période suivante