13ème

 

Adélaïde de Bourgogne - Ranulph de Blondeville: 6ème comte de Chester-1er comte de Lincoln - Renaud 1er de Gueldre dit le Querelleur: Comte de Gueldre et de Zutphen-Duc de Limbourg - Henri II de Brabant: Duc de Brabant - Marie de Souabe ou HohenstaufenGuillaume II de Hollande : Comte de Hollande-Roi des Romains - Guillaume III de Dampierre : Seigneur de Dampierre de 1231 à 1251-Comte de Flandre, associé à sa mère de 1247 à 1251 - Simon II de Clermont-Nesle : Seigneur de Clermont, Nesle, Ailly et Maulette-Régent du Royaume en 1270 - Raimond de Nîmes : Médecin-Prêtre et évêque de Marseille de 1267 à 1288 - Raymond Lordet : Abbé de l'abbaye Saint-Victor de Marseille de 1288 à sa mort - Girolamo Masci dit Nicolas IV : Pape de 1288 à 1292 - Bernard de Languissel ou Bernard II de Languissel : Archevêque d'Arles du 4 février 1274 à 1281-Cardinal évêque de Porto et de Sainte-Rufine-Légat apostolique en Piémont - Jean 1er de Beaumont-Gâtinais ou Jean de Beaumont : Officier de la couronne de France - Michel 1er Ange Comnène Doukas dit Michel 1er Doukas - Démétrios de Montferrat : Roi de Thessalonique de 1207 à 1224 - Jean III Doukas Vatatzès : Empereur byzantin en exil à Nicée de 1221 à 1254 - Ivan Asen II ou Jean Assen II : Tsar bulgare d'origine valaque qui régna de 1218 à 1241 - Dèmètrios Chomatenos ou Chomatianos : Métropolite d’Ochrid de 1216 à 1236 - Michel II Doukas ou Michel II Ange : Despote d'Épire de 1230 jusqu'à sa mort - Roger IV de Foix : Comte de Foix de 1241 à 1265-Vicomte de Castelbon et seigneur d’Andorre de 1237 à 1265 - Ruggero di Lauria dit Roger de Lauria le Grand Capitaine : Amiral - Alphonse III d'Aragon dit le Franc ou le Libéral : Roi d'Aragon et comte de Ribagorce-Comte de Barcelone, de Gérone, de Besalú et de Pallars Jussà-Roi de Valence de 1285 à 1291 - Hugues 1er de Châtillon : Comte de Saint-Pol et de Blois en droit de sa femme - Alphonse II de Portugal dit le Gras : Roi de Portugal de 1212 à 1223 - Étienne II d’Auxonne dit Étienne III de Bourgogne - Béatrice d'Auxonne ou Béatrix d'Auxonne : Dame de Marnay - Simon de Joinville : Seigneur de Joinville-Sénéchal de Champagne - Othon III de Bourgogne : Comte d'Andechs-Duc de Méranie-Comte de Bourgogne - Hugues de Chalon ou Hugues III de Chalon dit Hugues de Bourgogne : Comte de Bourgogne - Alix ou Adélaïde de Méranie :  Comtesse de Bourgogne de 1248 à 1279 sous le nom d'Adélaïde 1ère de Bourgogne - Thiébaut II de Bar : Comte de Bar de 1240 à 1291 - Bouchard d'Avesnes : Évêque de Metz de 1282 à 1296 - Aliénor d'Angleterre : Reine consort d’Aragon-Comtesse consort de Bar - Béatrice de Bourgogne : Dame de Bourbon-Comtesse de Charolais - Jean de Bourgogne : Sire de Bourbon-Comte de Charolais Agnès de Bourbon ou Agnès de Dampierre : Dame de Bourbon de 1262 jusqu'à sa mort - Guy IV comte de Saint-Pol ou Guy IV de Châtillon : Comte de Saint-Pol - Thiébaut de Bar : Prince évêque de Liège de 1302 à 1312 -  Gautier II d'Avesnes :  Seigneur d'Avesnes de Leuze-Seigneur de Condé et de Guise - Marie d'Avesnes : Comtesse de Blois-Dame d'Avesnes et de Bohain en 1236-Dame de Guise - Enrico Pescatore : Corsaire puis amiral génois du 13ème siècle-Comte de Malte et seigneur de Crète - Humphrey VI de Bohun dit Humphrey de Bohun : 3ème comte de Hereford-Comte d'Essex de 1275 à sa mort-Gouverneur des Cinq-Ports-Lord Grand Connétable - Mahaut de Béthune ou Mathilde de Béthune - Mathilde II de Bourbon  ou Mathilde ou Mahaut de Dampierre : Comtesse de Nevers- d'Auxerre et de Tonnerre - Guillaume de Termonde ou Guillaume VI de Dampierre - Philippe de Dampierre : Par mariage comte de Chieti et de Loreto - Jean Tristan de France dit Jean Tristan : Comte consort de Nevers de 1265 à 1270)/-comte de Valois de 1268 à 1270) - Philippe Simonsson dit Philippe Ier de Norvège : 3e roi des Baglers en 1207 et co-roi de Norvège de 1208 à 1217 - Alfonso Pérez de Guzmán dit Guzmán le Bon : Capitaine espagnol - Mathieu II de Montmorency dit le Grand Connétable : Connétable de France en 1218 - Emma de Laval - Guttorm Sigurdsson dit Guttorm de Norvège : Roi de Norvège en 1204 - Magnus VI de Norvège dit Lagabøte (le législateur) : Roi de Norvège de 1263 à 1280 - Ragnald II de Man : Roi de l'île de Man - Harald II de Man : Roi de l'île de Man de 1249 à 1250 - Ivarr de Man : Roi de l'île de Man de 1250 à 1252 - Jean II de Dreux dit le Bon : Comte de Dreux - Margaret de Carrick ou Marjorie de Carrick : Comtesse de Carrick de 1256 à 1292 - Alexandre Stewart ou Stuart : 4ème grand sénéchal d'Écosse à la mort de son père en 1246 - Alix de Bourgogne-Auxerre : Comtesse d'Auxerre de 1262 à 1290 - David Haraldsson : Comte d’Orkney de 1206 à 1214 - Robert VII : Seigneur de Béthune - Mathilde de Courtenay ou Mahaut de Courtenay : Comtesse de Nevers, d'Auxerre et de Tonnerre de 1219 à 1257 - William Douglas dit le Hardy (seigneur de Douglas) : Chevalier écossais-Seigneur de Douglas et à l'origine du Clan Douglas - Christine Sverresdatter : Princesse norvégienne-Reine consort titulaire de Norvège - Marie de Coucy : Noble française-Seconde épouse d'Alexandre II d'Écosse, et de ce fait reine d'Écosse - Margrete Eiriksdotter dite Marguerite 1ère d'Écosse : Reine d'Écosse de 1286 à 1290 - Walter Comyn : Seigneur de Badenoch-Comte de Menteith - Jean 1er Doukas : Chef de la Thessalie de 1268 à sa mort - Isabelle de Mar - Robert IV de Dreux : Comte de Dreux et de Braine - Godfred Magnuson de Man dit Godred VI : Roi de l'île de Man en 1275 - Thomas 1er : Evêque de Wrocław en Pologne de 1232 jusqu'à sa mort - Mathieu III de Montmorency - Guy de Clermont dit Guy 1er de Clermont de Nesle : Maréchal de France en 1292 -

Guyomarch V de Léon : Vicomte de Léon - Isabelle de Warenne : Baronne de Bywell par son mariage avec Jean Balliol - Havoise de Craon - Ruggero da Fiore ou Rutger von Blum dit Roger de Flor - Hedwig von Anhalt (vers 1228-1259) - Irène Ange : Princesse byzantine-Duchesse de Souabe-Reine des Romains par son mariage avec Philippe de Souabe - Mathilde de Boulogne : Duchesse de Brabant - Yolande d'Aragon et de Sicile (1273-1302) : Infante d'Aragon et des autres royaumes de son père Pierre III d'Aragon - Élisabeth de Hongrie dite Sainte Élisabeth de Hongrie, sainte Élisabeth de Thuringe - Louis IV de Thuringe : Landgrave de Thuringe et comte palatin de Saxe de 1217 à sa mort - Sophie de Thuringe : Deuxième épouse d'Henri II duc de Brabant et de Lothier - Bouchard VI de Montmorency : Seigneur de Montmorency-Seigneur d'Écouen-Seigneur de Conflans-Sainte-Honorine-Seigneur de Feuillarde-Seigneur de Château-Basset, de Deuil, d'Épinay, de Saint-Brice, de Groslay et de Taverny - Ralph comte de Soissons dit Ralph le Bon ou Raoul III de Nesle : Comte de Soissons à partir de 1180 - Robert 1er d'Alençon : Comte d'Alençon de 1191 à 1217 - Henri Raspe IV dit Henri le Raspon : Landgrave de Thuringe-Comte palatin de Saxe-Antiroi opposé à Conrad IV -Mathilde de Brabant - Florent IV de Hollande : Comte de Hollande de 1222 à 1234 - Adolphe V de Berg - Waléran IV de Limbourg : Duc de Limbourg de 1247 à 1279 -

 

Ermengarde de Limbourg (morte en 1283)

Duchesse de Limbourg de 1279 à 1283

 

Fille de Waléran IV, duc de Limbourg*, et Judith de Clèves.

 

Elle épousa en 1276 Renaud 1er, duc de Gueldre*, mais n'eut pas d'enfants. Sa mort amorça la guerre de Succession du Limbourg*, qui se termina par la bataille de Worringen*.

 

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia Ermengarde de Limbourg/ Portail de la Belgique/Duchesse de Limbourg

 

Llywelyn ab Iorwerth dit Llywelyn le Grand (1173-1240)

roi de Gwynedd et d'une partie du Pays de Galles

 

Bien qu'on lui attribue souvent le titre de  Prince de Galles et qu'il aurait utilisé le titre tocius norwallie princeps ou princeps Norwalliæ* (Prince de toutes les Galles du Nord), son titre officiel était Prince d'Aberffraw et Seigneur de Snowdonie, le premier véritable prince de Galles étant son fils, Dafydd.

 

Llywelyn naquit probablement à Dolwyddelan*. Il était le petit-fils d'Owain Gwynedd. On ne sait presque rien de son père, Iorwerth Drwyndwn qui a pu mourir quand Llywelyn était encore enfant. Sa mère était Margaret, la fille de Madog ap Maredudd, prince de Powys*.

 

Le Gwynedd* était régenté par ses oncles, Dafydd et Rhodri, mais en 1188, Llywelyn, encore adolescent monta une armée contre eux. En 1194, aidé par ses cousins, Gruffydd et Mardudd ap Cynan, il battit Dafydd à l'embouchure de la rivière Conwy*. Rhodri mourut en 1195, puis Llywelyn finit par capturer Dafydd et l'expulsa hors du Gwynedd. En 1199, il prit le château de Mold*.

 

En 1205, il renforça sa position politique en épousant Jeanne d'Angleterre, fille illégitime du roi Jean d'Angleterre. Il avait auparavant négocié avec le Pape Innocent III son mariage avec la veuve de son oncle Rhodri, la fille de Reginald, le roi de l'île de Man*. Mais lorsque se présenta l'occasion d'épouser Jeanne, il abandonnera ce projet.

 

Son principal rival de l'époque au Pays de Galles était alors Gwenwynwyn ap Owain de Powys. Lorsque celui-ci se brouilla avec le roi Jean en 1208, Llywelyn en profita pour annexer à son royaume le Powys méridional ainsi que le Ceredigion septentrional*. En 1210 les relations entre Llywelyn et le roi Jean s'envenimèrent et ce dernier restaura l'autorité de Gwenwynwyn. En 1211, Jean envahit le Gwynedd et Llywelyn perdit toutes ses terres de l'est de la rivière Conwy.

 

En 1212, il s'allia avec d'autres rois gallois et parvint à récupérer la plupart de ces territoires. En 1213 il prit les châteaux de Deganwy* et de Rhuddlan*. Llywelyn s'allia alors avec les barons qui avaient contraint Jean à signer la Magna Carta*. Il captura Shrewsbury* en 1215. Cette même année, Ednyfed Fychan fut nommé sénéchal* de Gwynedd et collabora de façon très étroite avec le règne de Llywelyn.

 

Llywelyn se plaça comme le souverain des rois gallois indépendants et captura Carmarthen*, Cardigan* et Cligerran*. À Aberdyfi* en 1216 il leva ce que l'on pourrait appeler un parlement gallois dans lequel étaient jugées des prétentions territoriales de chacun des seigneurs de moindre importance. Au cours de la même année, Gwenwynwn s'allia au roi Jean, mais fut à nouveau expulsé, cette fois définitivement, du Powys méridional.

 

À la mort du roi Jean en 1218, Llywelyn conclut avec son successeur, Henri III, le traité de paix de Worcester*, qui lui assurait la légitimité de ses conquêtes.

 

En 1220 démarrèrent les hostilités avec Guillaume le Maréchal, baron de Pembroke*. Llywelyn rasa les châteaux de Narberth* et Wiston* et brûla la ville de Haverfordwest*. Il assiégea le château de Pembroke*, mais accepta d'abandonner en l'échange de 100 livres. Lors d'une contre-attaque des Maréchal*, il perdit Cardigan et Carmarthen en 1223.

 

En 1228, Hubert de Burgh reçut la seigneurie et le château de Montgomery* des mains d'Henri III et commença à menacer les terres de Llywelyn. Henri III leva une armée pour aider Hubert tandis que ce dernier faisait construire un château dans le comté de Ceri*. Néanmoins, en octobre, l'armée royale dut battre en retraite et Henry III fit détruire le château à demi bâti en échange de 2000 livres payées par Llywelyn. Llywelyn demanda exactement la même somme pour la rançon de Guillaume de Briouze, seigneur d'Abergavenny*, qu'il avait capturé pendant la bataille.

 

En 1231, Llywelynn commença à s'inquiéter de l'accroissement du pouvoir de Hubert de Burgh. Certains de ses hommes avaient été faits prisonniers et décapités par la garnison de Montgomery. Llywelyn brûla Montgomery, Hay*, Radnor* et Brecon* en guise de représailles avant de se tourner vers l'ouest et de capturer les châteaux de Neath* et de Kidwelly*. Il acheva sa campagne en prenant le château de Cardigan. Henri III riposta en lançant une invasion et en construisant un château à Painscastle*, mais il ne parvint pas à pénétrer très profondément dans le Pays de Galles. Les négociations continuèrent jusqu'en 1232, puis en 1233 une dispute éclata entre Richard le Maréchal, qui avait succédé à Guillaume comme baron de Pembroke, et Henri III. Llywelyn en profita pour s'allier avec lui contre la couronne.

 

En 1234, Henri III fit une trêve de 2 ans avec Llywelyn en signant le traité de Middle*. Llywelyn garda Cardigan et Builth* et le traité fut renouvelé d'année en année jusqu'à la fin de son règne.

 

Llywelyn était un célèbre constructeur de châteaux. Parmi ses chefs d'œuvre figurent le château de Deganwy* et de Castell y Bere*.

 

Dans ses dernières années, Llywelyn fit beaucoup d'efforts afin de s'assurer que son seul fils légitime, Dafydd, hérite du Gwynedd, et pour éviter que le royaume ne soit partagé entre lui et son demi-frère, Gruffydd, qui selon la loi galloise avait des droits égaux sur l'héritage. Llywelyn s'opposa à cette tradition en nommant Dafydd son unique héritier. Il considérait que la coutume galloise assurant des droits égaux à l'héritage pour les héritiers mâles empêchait une politique d'union du Pays de Galles efficace.

 

En 1238, il tint un conseil à l'abbaye de Strata Florida* où il enjoignit les autres rois gallois à jurer fidélité à Dafydd. Il enjoignit également au Pape Honorius III de déclarer sa femme Jeanne fille légitime du roi Jean, toujours dans un souci d'asseoir la position de Dafydd.

 

Llywelyn mourut en 1240 à l'abbaye d'Aberconwy* qu'il avait fondée. Celle-ci fut ensuite transférée à Maenan, près de Llanrwst* ou la stèle funéraire de Llywelyn peut être vue à l'église paroissiale.

 

Son fils illégitime, Gruffydd se tua en tentant de s'échapper de la tour de Londres en 1244, laissant ainsi le champ libre à Dafydd, mais ce dernier mourut sans héritier en 1246. Son neveu Llywelyn le Dernier, le fils de Gruffydd, lui succéda.

 

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu du livre La Grande chronique d'Angleterre, Tome 4 : 1199-1216, Jean sans Terre de Matthieu Paris, éditions Paléo (2004). (ISBN 978-2-84909-056-5)

 

Isabelle de Luxembourg (1247-1298)

 

Fille d'Henri V le Blond, comte de Luxembourg et de Marguerite de Bar.

 

Son mariage fut déterminé par des événements qui se produisirent environ 80 ans avant sa naissance. Vers 1165, son arrière-grand-père Henri IV l'aveugle, comte de Namur* et de Luxembourg*, sans enfant de son premier mariage, désigna son beau-frère Baudouin IV de Hainaut pour lui succéder. Baudouin mourut en 1171, et Henri l'aveugle confirma son neveu Baudouin V de Hainaut comme son successeur, et se maria en secondes noces avec Agnès de Gueldre. Leur unique enfant Ermesinde, naquit après quinze ans de mariage, et Henri l'aveugle revint sur son engagement de faire de Baudouin son successeur. Une guerre s'ensuivit, au cours de laquelle Henri fut vaincu et obligé de céder le comté de Namur à Baudouin.

 

Le comté de Namur, passa donc dans la maison de Hainaut*, puis celle de Courtenay* et enfin dans celle de Dampierre*. Mais les descendants d'Henri l'Aveugle ne renoncèrent pas au comté : Thiébaut 1er de Bar, le premier mari d'Ermesinde, puis Waléran III de Limbourg, le second mari d'Ermesinde, et Henri V le Blond, le fils d'Ermensinde, tentèrent tous les trois de reconquérir Namur.

 

Ce dernier s'empara de la ville en 1256, mais Gui de Dampierre, le comte de Namur, contre attaqua. Enfin une paix fut signée entre les deux belligérants et Henri donna tous ses droits sur Namur à sa fille Isabelle qu'il maria à Gui.

 

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia Isabelle de Luxembourg/ Portail du Luxembourg/ Maison de Luxembourg

 

 

Voir la période suivante