14ème

 

Philippe de Cabassolle: Régent et chancelier du royaume de Naples-Recteur du Comtat Venaissin-Légat pontifical-Évêque de Cavaillon puis évêque de Marseille-Patriarche de Jérusalem-Cardinal avec le titre de cardinal-prêtre de Saints Pierre et Marcellin-Cardinal évêque de Sabine de 1368 à 1372 - Jean Billouart: Officier royal - Denis Foulechat: Frère franciscain - Frédéric II de Sicile ou Frédéric III d'Aragon: Roi de Sicile - Mathieu III de Trie: Seigneur d'Araines et de Vaumain-Maréchal de France - Jean de Nesle-Offémont dit Jean 1er de Nesle: Seigneur d'Offémont-Conseiller de Philippe VI de Valois - Jean de Thil : Seigneur de Thil, Marigny, Chasteauvillain et de la Roche Nolay-Chancelier et connétable de Bourgogne - Alphonse IV d'Aragon dit le Bénin ou le Débonnaire : Roi d'Aragon-Comte de Barcelone-Roi de Valence-Roi de Sardaigne et de Corse de 1327 à 1336 - Pierre Forget (trésorier) : Trésorier du roi Philippe VI de France -  Martin des Essars : Conseiller des rois de France dans la première moitié du 14ème siècle - Jean II de la Tour du Pin dit Jean II de Viennois : Dauphin de Viennois de 1306 à 1318 - Robert 1er de Naples ou Robert d'Anjou : Roi de Naples-Comte de Provence de 1309 à 1343 - Jean 1er Le Meingre dit Boucicaut-Maréchal de France - Pierre de La Forest ou Petrus Foresta : Évêque de Tournai-Évêque de Paris-Archevêque de Rouen de 1352 à 1356-Cardinal avec le titre de cardinal-prêtre Douze Apôtres de 1356 à 1361 - Firmin de Coquerel : Homme d'État français - Isabelle de Valois (1313-1383) - Blanche de Valois (1317-1348) : Comtesse de la marche de Moravie  en 1333-Reine de Bohême en 1346-Comtesse de Luxembourg en 1346 - Marie de Bretagne ou Marie de Dreux (comtesse de Saint-Pol)  - Perez Rodrigo Ponce de Leon - Bernard de Béarn : Comte de Medinaceli en 1368 - Pedro Gonzalez de Mendoza : Poète et militaire castillan - Renaud de Bar : 67ème évêque de Metz de 1302 à 1316 - Ferry IV de Lorraine dit le lutteur : Duc de Lorraine de 1312 à 1328 - Philippe III de Namur : Marquis de Namur de 1336 à 1337 - Pierre de Bar : Seigneur de Pierrefort jusqu'en 1348 - Élisabeth d'Autriche : Régente du duché de Lorraine de 1328 à 1334 - Aymar ou Adhémar de La Garde : Évêque de Metz de 1327 à 1361 - Eberhard II du Wurtemberg : Comte du Wurtemberg-Comte d'Urach - Jean 1er de Namur : Comte de Namur de 1305 à 1330 - Éléonore de Castille (apr.1363-1416) - Jeanne de Laval-Tinténiac - Maria Lopez de Luna : Riche héritière aragonaise-Reine consort d'Aragon - Marie 1ère de Sicile :  Reine de Sicile de 1377 à sa mort - Frédéric III de Sicile :  Roi de Sicile de 1355 à sa mort - Beatrice Ponce de Leon et Jerica - Leonor de Guzmán y Ponce de León : Dame espagnole - Pedro Ponce de León Viejo dit le vieux - Guy XII de Laval ou Jean de Laval : Seigneur de Laval-Vicomte de Rennes-Baron de Vitré-Seigneur de Gavre et d'Acquigny-Châtelain du Désert-Gouverneur de Bretagne - Raoul IX de Montfort : Seigneur de Montfort-Seigneur de Gaël, de Kergorlay, de Frinandour et d'Acquigny-Baron de la Roche-Bernard - Pedro Tenorio : Religieux et archevêque espagnol - Juan García Manrique : Évêque de Orense-Homme d’Etat - Éléonore Teles de Menezes dite la Perfide : Reine consort de Portugal entre 1371 et 1383 - Éléonore d'Aragon : Reine consort de Castille de 1379 à 1382 - James Douglas dit Douglas le Noir - Robert II d'Écosse ou Robert II Stuart : Roi d'Écosse de 1371 à sa mort - Marjorie Bruce ou Marjorie de Brus - Donald (8ème comte de Mar) dit Donald II de Mar : 8e comte de Mar de 1305 à 1332-Régent du royaume en 1332 - Pierre 1er de Craon : Seigneur de la Suze - David II roi d'Écosse : Roi des Écossais de 1329 à sa mort - Édouard Balliol : Roi d'Écosse de 1332 à 1333 puis en 1336 - Gonzalo Nunez de Guzman - Alfonso Enriquez de Castilla : Noble de Noreña et Gijón - Pedro Enriquez de Castille ou Pierre Henri de Castille : Magnat castillan-Comte de Trastamare, Lemos, Sarria, Viana et Bollo-Seigneur de Traba et Castro Caldelas , et pertiguero plus Santiago - Charles de Dinan : Seigneur de Montafilant-Seigneur de Châteaubriant en 1383 - Marie Chamaillard ou de Chamaillard : Vicomtesse de Beaumont-au-Maine, Fresnay et Sainte-Suzanne - Pierre Rodier : Chancelier de France - Jeanne de Belleville dite la Tigresse bretonne : Corsaire - Pierre II d'Alençon ou Pierre II de Valois : Comte d'Alençon, du Perche et de Porhoët - Manuel Cantacuzène : Despote de Morée du 25 octobre 1349 à sa mort - Ingelger 1er d'Amboise dit Ingelger d'Amboise ou Ingelger Le grand : Seigneur d'Amboise, Bléré, Rochecorbon, Civray - Jeanne de France ou de Valois : Princesse royale-Reine consort de Navarre - Elzéar de Sabran : Baron d'Ansouis-Comte d'Ariano - Philippe de Majorque : Prince catalan-Religieux catholique du 14ème - Éléonore de Sicile : Reine consort d'Aragon de 1349 à sa mort - Cosimo de Migliorati dit Innocent VII : 204ème pape de l’Église catholique de 1404 à 1406 - Don Nuno Álvares Pereira dit Nuno Álvares Pereira : Noble portugais-Connétable du Portugal - Christina Bruce ou Christina de Brus - Annabella Drummond : Reine d'Écosse - Élisabeth de Burgh (reine d'Écosse) : Deuxième épouse de Robert Bruce-Reine consort des Écossais de 1306 à sa mort - Béatrix de Gâvre ou Béatrix de Gavere : Comtesse de Falkemberg - Alexandre Stuart (1er comte de Buchan) dit Le Loup de Badenoch : Membre de la famille royale écossaise-Seigneur de Badenoch-1er comte de Buchan-Seigneur du comté de Ross - Gartnait mac Domhnaill dit Gartnait (7ème comte de Mar) : 7ème Mormaer de Mar de 1301 jusqu'à sa mort - Bonagrazia de Bergame : Théologien franciscain italien - Mariano V d'Arborée : Juge du Judicat d'Arborée de 1387 jusqu'à sa mort - Walter Stuart (6e grand sénéchal d'Écosse) : 6ème grand sénéchal d'Écosse - Robert Bruce (seigneur de Liddesdale) - William Douglas (1er comte de Douglas) : 1er comte de Douglas et comte de Mar - Patrick de Dunbar 9ème comte de March : Magnat écossais -  James Douglas (2ème comte de Douglas) - Jeanne de Beaumanoir - Aymeri VI de Narbonne : Vicomte de Narbonne de 1341 à 1388-Seigneur de Puisserguier-Amiral de France de 1369 à 1373 - Beatrice d'Arborea dite Béatrice d’Arborée : Princesse de Arborée - Archibald Douglas seigneur de Liddesdale : Gardien de l'Écosse en 1332-1333 - Andrew Murray ou Moray dit Sir Andrew Moray de Petty ou Sir Andrew Murray de Bothwell : Chef militaire écossais commandant des troupes de David II d'Écosse-Gardien de l'Écosse en 1332/1333 puis de 1335 jusqu'à sa mort - Alexandre Ramsay de Dalhousie dit Sir Alexander Ramsay de Dalhousie Henri de Beaumont (1er baron Beaumont) : 8ème comte de Buchan-1er baron Beaumont - Thomas de Brotherton : 1er comte de Norfolk - Takaharu dit Go-Daigo : 96ème empereur du Japon du 29 mars 1318 au 18 septembre 1339 - Marguerite de Rohan : Noble bretonne issue de la famille de Rohan - William II de Soules : Seigneur de Liddesdale-Bouteiller d'Écosse - Pierre II de Sicile : Roi de Sicile - Jaspert V de Castelnou : Vicomte de Castelnou - Éléonore d'Anjou : Reine consort de Sicile - Rodrigo Álvarez des Asturies : Comte de Noreña y Gijón - Gutierrez de Tolède : Évêque d’Oviedo-Comte de Noreña - Béatriz de Castro : Dame castillane de la maison de Castro - Jean IV de Beaumont dit le Déramé : Gouverneur d’Artois-Maréchal de France en 1315 - Guillaume II d'Athènes : Infant de Sicile - Alphonse Fréderic ou Alfonso Fadrique d'Aragon : Lieutenant Général ou Vicaire du Duché d'Athènes de 1317 à 1330 - Pierre d'Estaing : Évêque de Saint-Flour-Archevêque métropolitain de Bourges - Marguerite de Brandebourg : Reine consort de Pologne-Duchesse consort de Saxe-Lauenburg-Ratzenburg - Hugues d'Arcy : Prélat français - Guillaume de Trie : Évêque de Bayeux de 1313 à 1324-Archevêque de Reims de 1324 à 1331-Gouverneur et précepteur de Philippe de Valois - Louis 1er de Beaumont-Bressuire ou Louis de Beaumont : Seigneur de Bressuire - Gautier de Bentley ou Walter Bentley : Chevalier anglais - Olivier IV de Clisson : Noble breton - Robert de Chabannes - Élisabeth de Nuremberg : Reine consort de Germanie et électrice consort palatine  - Marguerite d'Évreux (vers 1307-1350) : Comtesse d'Auvergne de 1325 à 1332-Comtesse de Boulogne de 1325 à 1332 - Charles d'Étampes ou Charles d'Évreux : Comte d’Étampes - Jean de Talaru : Archevêque de Lyon - Eleanor de Castille (1307-1359) : Infante de Castille-Reine Consort d'Aragon de 1329 à 1336 - Therèse d'Entença : Comtesse d'Urgell -

 

Valdemar IV (roi de Danemark) (vers 1320-1375)

Roi de Danemark de 1340 à 1375

 

Troisième fils du roi Christophe II de Danemark. Depuis la bataille de Taphede* dans le diocèse de Vibourg* où le 7 octobre 1334, une armée menée par son frère aîné Othon, le second fils de Christophe II, avait été battue par les forces du comte Gérard III de Holstein le prince Valdemar vivait en exil chez son beau-frère le margrave* Louis de Brandebourg.

 

Après l'assassinat de l'Administrateur du Royaume, Gérard III de Holstein et à la suite d'un accord négocié à Spandau* en avril 1340 et le 19/21 mai de la même année à Lübeck* avec les ducs de Holstein et son homonyme et ancien roi, le duc Valdermar V de Schleswig, Valdemar est finalement élu roi de Danemark sous le nom de Valdemar IV.

 

Il épouse le 4 juin 1340 Hedwige de Schleswig, sœur du duc Valdemar V de Schleswig.

 

Son frère Othon libéré en 1341 renonce définitivement à ses droits au trône en 1347 et entre dans l'Ordre Teutonique*.

 

Malgré les marchandages initiaux de son règne, Valdemar IV reconquit militairement ou racheta tous les territoires aliénés pendant les règnes précédents. Il renonce momentanément à la Scanie* mais rachète les domaines engagés au Jutland* et en Sjaelland*, il récupère la Fionie*.

 

Après avoir fait la paix provisoirement avec les ducs de Holstein en 1360 il reprend à la Suède la Scanie le Halland* et le Blekinge*, il annexe même en 1361 les deux îles suédoises d'Öland* et de Gotland* d'où le titre de  roi de Goths toujours porté par ses successeurs. Après la mort de son fils et héritier le prince Christophe, le roi prépare l'union dano-norvégienne en mariant en 1363 sa fille cadette Marguerite avec le roi Håkon VI de Norvège.

 

À partir de 1362 le roi voit se dresser contre lui une ligue de 77 villes allemandes soutenues par le duc de Mecklembourg* et Henri II de Holstein. Copenhague est prise et pillée par une flotte de la Ligue Hanséatique* commandée par le comte de Holstein en 1368, les marches de Scanie sont occupées et Henri II de Holstein conquiert presque toutes les places du Jutland. Lors de la paix de Stralsund* le 24 mai 1370 le roi de Danemark doit accepter d'ouvrir totalement ses domaines à la Hanse autoriser l'établissement de Vogt* allemands dans ses ports mais il obtient de conserver l'île de Gotland.

 

Pour se procurer des ressources financières lors de ses combats, le roi Valdemar avait dû céder dès juin/aout 1346 pour 19.000 livres d'argent à l'Ordre Teutonique de Livonie* la province d'Estonie*. En 1375 lors de la mort de Henri de Schleswig dernier représentant de la lignée d'Abel de Danemark, il réussit à s'emparer de la plus grande partie du Duché de Schleswig* malgré les revendications du Holstein*.

 

Valdemar IV meurt le 24 octobre 1375. Il est inhumé dans l'abbaye de Sorø*.

 

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu du texte de Europäische Stammtafeln Vittorio Klostermann, Gmbh, Francfort-sur-le-Main, 2004 (ISBN 3465032926)/ dictionnaire d'histoire universelle, le petit mourre édition Bordas 2004 p 1363

 

Béatrice de Hongrie (1290-1354)

 

Fille de Charles 1er d'Anjou-Sicile et de Clémence de Habsbourg.

 

Elle épouse Jean II de Viennois en 1296

 

Béatrice de Hongrie meurt en 1354.

 

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu du texte de histoire de Béatrice de Hongrie/ Histoire de l'Europe

 

Pierre des Essarts (mort en 1349)

 

Il est le beau-père d'Étienne Marcel, prévôt des marchands de Paris et l'un de ces riches bourgeois français du 14ème siècle, rendu indispensable au roi de France par ses importantes ressources pécuniaires et qui, de ce fait, devient un proche conseiller financier de Philippe V, Charles IV et Philippe VI. Lié aux très impopulaires remuements de la monnaie, il est emprisonné en 1346 après la défaite de Crécy* à laquelle il faut trouver des boucs émissaires. Il est gracié en 1347 mais meurt de la peste bubonique en 1349 qui ravage alors l'Europe.

 

Ne disposant pas d'une administration suffisante et voulant limiter la puissance des grands féodaux, les capétiens lui délèguent de plus en plus de pouvoirs politiques, fiscaux et judiciaires créant de véritables zones franches aux grands carrefours commerciaux. Par exemple, le prélèvement de taxes se fait souvent indirectement: le roi prélevant directement le montant voulu sur la fortune de riches patriciens qui se remboursent en prélevant l'impôt, empochant alors de confortables bénéfices. De la même manière, le roi fait appel à ces riches changeurs pour des mutations monétaires, autre instrument pour renflouer les caisses de l'État. Ces manipulations qui diminuent la teneur en métaux précieux du numéraire entraînent des dévaluations qui sont très mal perçues par la population des villes et la noblesse. Enfin, La multiplication des affaires à régler, a rendu impossible leur seul traitement par les rois et la grande noblesse qui ont alors délégué une partie de leurs pouvoirs judiciaires à des parlements et autres Cours de justice qui sont un moyen pour le patriciat de rentrer dans la noblesse de robe.

 

Le père de Pierre des Essarts est maire de Rouen et vient à Paris du temps de Philippe le Bel. Il est pendant 20 ans maître à la chambre des comptes.

 

Pierre est lié par mariage a l'une des plus grandes familles de changeurs parisiens et, introduit par son père Martin des Essars dans l'entourage de Philippe V, il grimpe dans la hiérarchie sociale : il est receveur de la reine, argentier du roi et enfin maître des comptes. Il perpétue la stratégie familiale d'alliances matrimoniales dans le patriciat urbain ce qui permet de contrôler de plus en plus de ressources financières susceptibles d'être empruntées par le roi et de devenir de plus en plus indispensables à l'État. Ainsi, il marie ses filles avec d'autres riches bourgeois parisiens qui y voient un moyen de se rapprocher eux-mêmes du pouvoir et d'un éventuel anoblissement. Ainsi, sa fille Marguerite des Essarts, se marie avec Étienne Marcel. Ce dernier profite des relations de Pierre des Essarts pour entrer en politique et créer de nouveaux liens avec les riches marchands des communes flamandes.

 

Gérant les finances des deux derniers Capétiens et du premier Valois il est au premier plan lors des mutations monétaires qui sont un bon moyen pour procurer à l'État des ressources financières quand l'impôt devient de plus en plus difficile à faire accepter.

 

En 1346, à la suite de la désastreuse bataille de Crécy, il faut trouver des boucs émissaires. Rendu responsable du mauvais gouvernement, Pierre des Essarts est jeté en prison avec d'autres banquiers manipulateurs de la monnaie proches du pouvoir tel Jean Poilevillain. Son beau fils Étienne Marcel aurait intercédé auprès du comte de Flandre Louis de Male pour faire libérer Pierre des Essarts. Celui-ci sort de prison en 1347 sans être condamné ni acquitté mais il meurt de la peste en 1349.

 

À sa mort, Étienne Marcel est donc l'un de ses héritiers, mais se méfiant des amendes qui pourraient tomber sur la fortune du défunt une fois le procès terminé, il est soucieux de la dot de sa femme. Il refuse alors la succession.

 

Robert de Lorris un autre puissant bourgeois, est lui aussi l'un des gendres de Pierre des Essarts. Il a su revenir dans l'entourage royal dès 1347, à tel point qu'il est l'un des proches conseillers de Jean le Bon, et obtient le 7 février 1352 la réhabilitation de son beau-père Pierre des Essarts. Bien informé, il n'a pas renoncé, à la succession, et est le seul à empocher 50 000 livres. Étienne Marcel vit cela comme une escroquerie dont il fait les frais. La rancune s'accroît contre les spéculateurs qui gravitent autour de Jean le Bon, quand l'argentier du roi décide de se passer des drapiers parisiens et de passer directement ses commandes à Gand, Louvain ou Bruxelles.

 

Un autre de ses gendres, Henri Baillet, trésorier de France, époux de Jeanne des Essarts est à l'origine d'une importante famille de conseillers et de présidents au Parlement de Paris*. Son fils, Jean 1er Baillet, époux de Jacqueline d'Ay, trésorier de Charles de Normandie (le futur Charles V) sera assassiné par un changeur du nom de Perrin Macé, rue neuve Saint-Merri le 14 janvier 1358

 

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia Pierre des Essarts/ Portail du Moyen Âge tardif/ Catégories : Personnalité française de la guerre de Cent Ans

 

Guy II de Nesle ou Guy II de Clermont-Nesle (1326-1352)

Seigneur de Mello et d'Offémont

Maréchal de France

 

Fils de Jean 1er de Nesle et de Marguerite de Mello. Il épousa en premières noces, le 23 mai 1342, Jeanne de Bruyères-le-Châtel, fille de Thomas II de Bruyères et d'Isabelle fille d'Adam IV de Melun.

 

En secondes noces, il épousa, en 1351, Isabeau de Thouars, vicomtesse de Thouars* et comtesse de Dreux*, dame de Bridiers* et de Gamaches*, fille de Louis, vicomte de Thouars, et de Jeanne II, comtesse de Dreux.

 

Il est fait en 1345 Maréchal de France, suivant un titre de la chambre des comptes mentionnant qu'il reçut du roi une pension de 100 livres à cette occasion.

 

Par lettre du roi du 30 août 1350, il est nommé Capitaine Général d’Artois*, du Bourbonnais* et des Flandres*, Boulonnais*, Poitou*, Limousin*, Saintonge*, Périgord* puis en Anjou*, Bretagne* et Maine*.

 

Il assiste au sacre du roi Jean II le Bon.

 

Il est défait et fait prisonnier par les Anglais au cours du siège de Saint-Jean-d'Angély* en Saintonge, le 1er avril 1351, il fut libéré moyennant une rançon à laquelle le roi de France contribua pour 10 000 écus.

 

Il est tué au combat de Mauron* en Bretagne le 14 août 1352.

 

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia Guy II de Nesle/ Portail de l’histoire militaire/ Catégories : Maréchal du Moyen Âge

 

Voir période suivante