8ème

 

 

Umor dit aussi Bomar ou Romar: khan des bulgares - Toktu: khan des bulgares - Michel Lachanodrakôn: Général byzantin - Ghévond dit Vardapet ou Yerets : Historien arménien du 8ème siècle - Muhammad al-Mahdî ben `Abd Allah al-Mansûr dit Al-Mahdi : Troisième calife abbasside - Cyrus de Constantinople : Patriarche de Constantinople du printemps 706 au début de 712 - André de Crète : Hymnographe - Saint Willehad : Premier évêque de Brême - Sahakdoukht de Siounie ou Sahakdoukht Siounetsi : Poétesse et musicienne arménienne ayant vécu au 8ème siècle - Abû al-Walîd “ar-Razî” Hichâm ben `Abd ar-Rahmân dit Hicham 1er - Ibrahim Al-Mawsili : Musicien kurde - Eadbert III Præn : Roi de Kent de 796 à 798 - Caradog ap Meirion :  Roi de Gwynedd - Kardam Cardon ou Cordane : Khan des bulgares de 777 à 802/803 - Staurakios (empereur byzantin)  : Empereur byzantin en 811 - Cynethryth :  Reine anglo-saxonne - Paul 1er dit Saint Paul 1er : Pape du 29 mai 757 au 28 juin 767 - Michel Mélissène : Aristocrate et général byzantin sous le règne de l'empereur Constantin V - Ine de Wessex : Roi du Wessex de 688/689 à 726 - Abû al-`Abbâs `Abd Allâh ben Muhammad ben `Alî ben al-`Abbâs dit As-Saffâh : Calife en 750 - Abû Muslim Abd ar-Râhman ben Muslim al-Khurâsânî dit Abu Muslim al-Khurasani : Général abbasside - Oswulf de Northumbrie : Roi de Northumbrie de 738 à 758 - Alhred ou Alchred : Roi de Northumbrie de 765 à 774 - Eadberht de Northumbrie : Roi de Northumbrie de 737 à 758 - Euthyme de Sardes : Prélat byzantin - Thomas le Slave : Chef militaire byzantin du 9ème siècle - Padmasambhava - Cuthburh dit Sainte Cuthburh ou Cuthburg : Première abbesse de Wimborne Minster - Cynewulf de Wessex : Roi de Wessex de 757 à sa mort - Sigeberht de Wessex : Roi du Wessex de 756 à 757 - Wittiza : Roi wisigoth d'Hispanie et de Septimanie de 702 à 710 - Muhammad ibn Ismâ`îl ou Muhammad al-Maktûm :  Premier imam caché selon les Ismaéliens - Muhammad al-Bâqir dit Bâqir : Imâm chiite - Ismaïl ben Jafar - Smbat VII Bagratouni : Prince d'Arménie de 761 à 772 - Al-Hâdî Mûsâ ibn al-Mahdî dit Al-Hadi - Mar Timothée 1er dit Timothée 1er : Catholicos-patriarche de l'Église nestorienne entre 780 et 823 - Abū ibrāhīm musā ben Ja`far al-kāẓim dit Musa al-Kazim : Septième imâm chiite - Chrodegang de Metz ou Godegrand : Évêque de Metz - Isidore de Beja : Évêque de Beja au début du 8ème siècle - Lampégie - Abu Abdullah Muhammad bin Idris ash-Shâfi'î dit Ash-Shâfi'î ou imam Al-chafii : Juriste et savant musulman - Grimoald IV de Bénévent : Prince lombard de Bénévent de 806 à sa mort - Bermude 1er des Asturies : Roi des Asturies de 789 à 791 - Khalid ibn Hamid al-Zanati : Chef Zenata Berbère - Cenred de Mercie ou Coenred : Roi de Mercie de 704 à 709 - Ceolwald de Mercie : Roi de Mercie vers 716 - Wihtred : Roi de Kent de 690/691 environ jusqu'à sa mort - Cynan Dindaethwy ap Rhodri : Roi de Gwynedd de 798 à 814 - Rhodri Molwynog ap Idwal ou Rhodri ap Idwal dit Rhodri Le Chauve : Roi de Gwynedd - Cuthred de Kent : Roi de Kent en 807 - Ishaq al-Mawsili : Musicien perse - Yazid ben al-Muhallab ou Yézid Ibn Mahleb : Gouverneur de province pendant le califat omeyyade - Maslama ben Abd al-Malik : Commandant des armées arabes sous la dynastie Omeyyade - Abû Hasan Alî bin Mûsâ al-Ridhâ dit Ali ar-Rida : 8ème imam chiite duodécimain - Harald Granraude dit Harald Barberousse d'Agder : Petit roi norvégien d'Agder - Gudrœd Halfdanson dit  Gudröd le Roi chasseur : Roi légendaire de Norvège - Abū ʾAyyūb Sulaymān ibn ʿAbd Al-Malik dit Sulaymān (calife omeyyade) : Septième calife omeyyade - Theudesinde - Poppo 1er de Frise ou Bubo ou Bobba : Roi de Frise de 719 à 734 - Landrade de Hesbaye - Procopia : Impératrice byzantine - Aurelio des Asturies : Roi des Asturies de 768 à 774 - Nuʿmān ibn Thābit ibn Zūṭā ibn Marzubān dit Abû Hanîfa : Juriste musulman et fondateur de l'école hanafite de droit musulman - Mauregat des Asturies : Roi des Asturies de 783 à 788 - Mouḥammad ibn al-Ḥasan al-Shaybānī dit Mouhammad Al-Shaybânî : Juriste hanafite - Mālik ibn Anas ou Imam Malik : Théologien et juriste musulman, traditionaliste - AEthelhard ou Ethelhard : Ecclésiastique anglo-saxon - Geraint de Domnonée : Roi de Domnonée du début du 8ème siècle - Bugga : Princesse anglo-saxonne de la fin du 7ème siècle et du début du 8ème siècle - AEthelheard de Wessex ou Ethelheard : Roi du Wessex de 726 à sa mort - Cenred de Wessex - Nothhelm de Sussex ou Nunna : Roi du Sussex - Munia d'Álava : Reine consort des Asturies - Fruela 1er des Asturies : Roi des Asturies de 757 à 768 - Abū ʿAbd Al-Malik Marwān ibn Muḥammad dit Marwan II : Quatorzième et dernier calife omeyyade - Yahya ben Zayd - Ceolwulf de Northumbrie : Roi de Northumbrie de 729 à 737 - Egbert d'York : Prélat anglo-saxon - AEthelmund : Noble anglo-saxon du 8ème siècle-Ealdorman des Hwicce - Ealhmund : Roi de Kent en 784 - Theodemir (Wisigoth) ou Theudimer : Noble wisigoth - Trisong Detsen : 5ème successeur de Songtsen Gampo-38ème souverain de la dynastie Yarlung ou Chögyal de 740 ou 755 à 797 - Yeshe Tsogyal - Sindred de Tolède : Prélat de l'Espagne wisigothique - Gondéric de Tolède : Prélat de l'Espagne wisigothique - Abū ʾIsḥāq ʾIbrāhīm ibn Al-Walīd dit Ibrahim (calife omeyyade) : Treizième calife omeyyade - Cyneheard - Cuthred (roi du Wessex) : Roi du Wessex de 740 à sa mort - Berhtwald : Neuvième archevêque de Cantorbéry - Winigise de Spolète ou Winichis : Duc de Spolète de 789 à sa mort - Hildebrand de Spolète : Duc de Spolète de 774 à 789 - Adarnassé 1er Bagration dit Adarnassé 1er de Tao : Prince géorgien - Sahak III Bagratouni : Prince arménien de 755 à 761 - Achot III Bagratouni ou Achot l'Aveugle : Prince arménien de 732 à 748 - Jabra'il ibn Bokhtichu dit Gabriel bar Bokhticho : Médecin chrétien - Al-Khayzuran bint Atta dit Al-Khayzuran - Hygebald de Lindisfarne ou Higbald de Lindisfarne : Évêque de Lindisfarne de 780 ou 781 jusqu'à sa mort - Paul IV de Constantinople ou Paul IV le Jeune : Patriarche de Constantinople du 20 février 780 jusqu'au 31 août 784 - Nicéphore (César) ou Niképhoros - Eadberht Præn : Roi de Kent de 796 à 798 - Nicétas Triphyllios : Domestique des Scholes - Théodote (impératrice byzantine) : Seconde épouse de l'empereur Constantin VI de Byzance - Marie (femme de Léon III) : Impératrice byzantine-Épouse de l'empereur romain Léon III l'Isaurien - Alric de Kent ou Ealric : Possible roi de Kent du 8ème siècle - AEthelberht de Hexham : Évêque anglo-saxon - Eanbald 1er : Archevêque d'York - Eadberht 1er : Roi de Kent dans la première moitié du 8ème siècle - Fastrade de Franconie : Aristocrate de l'époque carolingienne-Épouse de Charlemagne de 783 à 794 - Ragnvald Sigurdsson : Seigneur de Huseby à Lista (Norvège moderne) - AEthelberht II de Kent : Roi de Kent de 725 à sa mort - Aubert d'Avranches ou Saint Aubert : Évêque d’Avranches - Halfdan le Doux - Robert 1er de Hesbaye : Comte de Hesbaye en 715 - Cancor : Comte franc, probablement de Hesbaye - Ibrahim ibn Yazid ibn al-Aswad ibn Amr ibn Rabia 'ibn Haritha ibn Sa'd ibn Malik ibn an-Nakha dit  Ibrahim al-Nakhai : Théologien, juriste et érudit de l'islam - Abou Ismaïl Hammad ibn Abi Sulayman al-Achari dit Hammad ibn Abi Sulayman - Fruela de Cantabrie ou Fruela Pérez - Hygeberht : Évêque de Lichfield à partir de 779 - Flaithbhertach mac Loingsig : Roi de Tir Conaill-Ard ri Érenn de 728-734 - Áed Muindearg ou Áed mac Flaithbertaigh : Chef du Cenél Conaill des Uí Néill du Nord - Abou Yoûsouf ou Aboû Yoûsuf Ya`qoûb bin Ibrâhîm al-Kûfî : Cadi hanafite célèbre pour sa connaissance de la jurisprudence islamique - Frithugyth : Noble anglo-saxonne de la première moitié du 8ème siècle - Forthhere ou Fordhere : Évêque médiéval de Sherborne - Ceolwald de Wessex : Membre de la Maison de Wessex - Anna (femme d'Artabasde) : Impératrice byzantine - AEthelstan de Sussex : Roi des Saxons du Sud de la première moitié du 8ème siècle - Watt de Sussex : Roi des Saxons du Sud - Abū Al-Abbās-ibn Yazīd dit Al-Walīd II : Onzième calife omeyyade - Abū Ḫālid An-Nāqiṣ Yazīd ibn Al-Walīd dit Yazīd III le Réducteur : Douzième calife omeyyade - Boniface de Mayence dit Saint Boniface de Mayence : Moine missionnaire d’origine anglaise - AEthelberht d'York : Archevêque d'York en 766 -

 

Ecgberht II (roi du Kent)

Roi de Kent de vers 760/770 à 779 environ

 

La première mention d'Ecgberht II remonte à 765, année qui le voit émettre deux chartes conjointement avec un autre roi, Heahberht. L'une de ces chartes est confirmée par le roi Offa de Mercie, dont l'autorité commence à se faire sentir dans le Kent*.

 

À une date incertaine, Ecgberht et Heahberht commencent à frapper des pennies d'argent en adoptant un nouveau modèle d'inspiration carolingienne. Heahberht n'est plus mentionné après 765, et Ecgberht semble avoir régné seul par la suite.

 

La Chronique anglo-saxonne rapporte un affrontement ayant opposé la Mercie* au Kent en 776, sans préciser qui en est sorti vainqueur. Les historiens modernes considèrent cette bataille d'Otford* comme une défaite mercienne, car les chartes émises par Ecgberht en 778 et 779 ne sont plus confirmées par Offa, signe d'indépendance retrouvée vis-à-vis de la Mercie. Ecgberht entretient également de bonnes relations avec l'archevêque Jænberht.

 

La dernière charte connue d'Ecgberht date de 779, et il disparaît donc entre cette date et l'apparition d'un autre roi, Ealhmund, en 784. Lorsque Offa reprend le contrôle du Kent, vers 784-785, il annule plusieurs donations effectuées par Ecgberht durant l'éclipse du pouvoir mercien dans le Kent

 

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu du texte de Barbara Yorke, Kings and Kingdoms of Early Anglo-Saxon England, Londres, Seaby, 1990, 218 p. (ISBN 1-85264-027-8).

 

AEthelric fils de AEthelmund

 

On pense qu'AEthelric a succédé à son père, AEthelmund , dans le rôle d' Ealdorman* de Hwicce*.

 

En 804, AEthelric a publié une charte dans laquelle il a donné des terres à sa mère, Ceolburh, probablement la veuve d'thelmund.

 

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia Æthelric fils de Æthelmund/ Catégories :Ealdormen anglo-saxonneLes Anglais du IXe siècle

 

Shantarakshita (725-788)

Moine de Nalanda

 

Né à Rewalsar, dans l'actuel état d'Himachal Pradesh*, en Inde. Renommé pour sa synthèse des pensées yogacara* et madhyamika* exposée dans le Madhyamakalamkara* (Ornement de la voie moyenne), que l'empereur Trisong Detsen invita au Tibet* depuis le Népal* entre 761 et 767 pour y propager le bouddhisme*.

 

L’opposition des religieux bön*, qui accusèrent sa venue d’être responsable d’une épidémie, l’obligea peu après à se retirer de nouveau au Népal, non sans avoir conseillé au roi de faire venir Padmasambhava. La crise s’étant calmée, Shantarakshita revint poursuivre son enseignement et ordonna les 7 premiers moines réguliers du pays qui résidèrent à Phabonkha* près de Lhassa*, dans un site de méditation datant de l’époque de Songtsen Gampo.

 

En même temps, il supervisa avec Padmasambhava une vaste entreprise de traduction de textes sanscrits qui allait former la base de la tradition nyingma*. Ils auraient de plus cofondé le monastère de Samye*.

 

Ce fut notamment Shantarakshita qui le premier promulgua et pratiqua le tantra du Bouddha de médecine* au Tibet, pour aider le roi. Avant sa mort, il aurait recommandé au roi Trisong Detsen de faire venir son disciple Kamalaśīla, pour lutter contre l’influence chinoise chan présente depuis le 7ème siècle. Il a d’ailleurs été proposé que Trisong Detsen, en invitant l’abbé de Nalanda*, cherchait déjà à contrebalancer cette influence, gênante du fait d’une rivalité militaire et politique qui n’existait pas avec les royaumes indiens

 

Shantarakshita est considéré comme un Bodhisattva Khenpo* (abbé) ou Bodhisattva Bhikshu* (moine), et une incarnation de Vajrapani. Une tradition probablement légendaire fait de lui le fils d’un roi de Zahor* (Bengale) et le frère de Mandarava, l’une des compagnes de Padmasambhava.

 

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia Shantarakshita/ Portail du Tibet/ Portail du monde indien/ Catégories : Philosophe bouddhiste/ Philosophe indien/ Moine bouddhiste indien

 

Abdelaziz ibn Moussa ibn Noçaïr

Deuxième gouverneur d'Al-Andalus

 

Fils de Moussa Ibn Noçaïr, le gouverneur de l'ifriqiya*. Il a une longue histoire d'implication politique et militaire avec son père.

 

Abdelaziz accompagne son père en 712, afin d'aider le général berbère*, Tariq ibn Ziyad, dans la conquête de la péninsule ibérique*.

 

Il a été spéculé que Moussa Ibn Noçaïr et son fils, deux Arabes, ne voulaient pas que la gloire de la conquête soit revendiquée par un berbère. La conquête de la région progresse doucement sous Tariq, Moussa Ibn Noçaïr et Abdelaziz. Avec le succès apparent de la conquête, Tariq a été rappelé en Syrie en 714, par le calife omeyyade* Soulayman. Abdelaziz reçoit le gouvernement d'al-Andalus par son père. Moussa Ibn Noçaïr, à son retour de Damas, est entré en conflit avec le calife et a terminé ses journées à Médine*.

 

Abdelaziz choisit la ville de Séville* comme capitale. Sous la direction d'Abdelaziz, après le départ de son père et de Tariq, al-Andalus* s'étend au Portugal moderne à l'ouest et aux régions sub-pyrénéennes nord.

 

Dans l'une des terres nouvellement conquises, Abdelaziz signe un traité de paix avec le seigneur wisigoth* de Murcie*, Theudimer. Son nom en arabe est Tudmir. Le traité, connu sous le nom de traité de Tudmir*(celui-ci donnait aux chrétiens wisigoths le droit de continuer à pratiquer leur religion, aussi longtemps qu'ils payaient une taxe spéciale et restaient fidèles à leurs maîtres musulmans).

 

Abdelaziz reste au pouvoir et épouse la veuve Egilona, l'épouse du dernier roi wisigoth, Rodéric. Egilona prend le nom d'Oum Asim lors de son mariage et de sa conversion à l'Islam. L'influence d'Egilona sur son mari n'était pas commune. Certains ont estimé qu'elle avait trop d'influence et dominait Abdelaziz.

 

Ces liens avec la royauté wisigothique et l'influence d'Egilona conduisirent à l'idée fausse et aux rumeurs selon lesquelles Abdelaziz s'est converti au christianisme. Ces rumeurs ont même atteint le calife omeyyade Soulayman à Damas*. Troublé par ces rumeurs, le calife a ordonné qu'Abdelaziz soit tué. Il est très probable, cependant, qu'il s'agissait de rumeurs lancées à la demande de la faction hostile menée par Habib ibn Abi Obeïda al-Fihri, qui a finalement tué Abdelaziz. Certes, Abdelaziz avait la réputation d'être un musulman juste devant ces rumeurs qui ne soutenaient pas cette théorie.

 

Les sources diffèrent sur l'année, mais Abdelaziz ibn Moussa ibn Noçaïr a été assassiné par Ziyad ibn Oudhra al-Balawi sur l'ordre du calife Soulayman. Cependant, l'historien Ibn Khaldoun rapporte que l'ordre a été reçu et exécuté par Habib ibn Abi Obeïda al-Fihri. Le calife craignait qu'il veuille établir sa propre monarchie personnelle à al-Andalus, séparée du califat omeyyade basé à Damas. Les dates de son assassinat varient entre les années 715, 716, ou 718. Abdelaziz a été décapité dans le monastère de Santa Rufina*, utilisé à l'époque comme une mosquée. Après sa mort, sa tête a été apportée à Damas et exposée publiquement à une audience où le calife savait que son père, Moussa, était présent.

 

Abdelaziz a été remplacé par son cousin, Ayoub ibn Habib al-Lakhmi, qui aurait joué un rôle dans son assassinat. Son mandat de gouverneur n'a pas duré longtemps et pendant une période de 40 ans après son assassinat, al-Andalus était rempli de chaos et de troubles. Les factions arabes rivales se sont continuellement battues pour gagner le pouvoir, et aussi pour étendre le contrôle islamique dans la région.

 

Les gouverneurs étaient nommés ou choisis, mais ils étaient souvent déposés par des groupes rivaux ou par le calife omeyyade à Damas. Ce modèle a continué au moins jusqu'en 756, quand un émirat omeyyade indépendant a été établi à Cordoue*. Cependant, Abd al-Rahman 1er trouve encore beaucoup de résistance à al-Andalus (Tolède, Saragosse, Barcelone et cetera) et doit lutter encore 25 ans pour une maîtrise totale du territoire. Le pouvoir islamique est resté dans la région jusqu'en 1492, quand Ferdinand et Isabelle ont conquis le royaume de Grenade

 

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia Abdelaziz ibn Moussa ibn Noçaïr/ Portail du monde arabo-musulman/ Portail de l’Espagne/ Catégories : Personnalité politique d'Al-Andalus/ Chef de guerre musulman

 

 

Voir période suivante