6ème

 

 

Agathias le Scholastique: Avocat, poète et historien byzantin - Mundus ou Mundo: Général byzantin de la première moitié du 6ème siècle - Jean dit Mystacon ou le moustachu : Général byzantin de 580 à 590 environ - Amalaberge ou Amalaberga : Reine des Thuringes de 507/511 à 532/533 - Basin de Thuringe dit Bessin - Cleph ou Clephi : Roi des Lombards d'Italie de 572 à 574 - Félix IV : 54ème  pape de 526 à sa mort en 530 - Dioscore (antipape) : Diacre d'Alexandrie-Antipape pendant quelques semaines - Théodose (fils de Maurice) (583/585-602) -Gildas le Sage : Ecclésiastique - Évagre le Scolastique : Historien de langue grecque - Ferréol d'Uzès dit Saint Ferréol : 5ème évêque d’Uzès de 553 à 581 - Timothée IV d'Alexandrie : Patriarche d'Alexandrie de 517 à 535 - Julien d'Halicarnasse : Évêque d'Halicarnasse - Paul 1er d'Alexandrie : Patriarche d'Alexandrie de 537 à 539 - Serge de Tella : 34ème patriarche d'Antioche selon le décompte de l'Église jacobite de 557 à sa mort - Flavien II d'Antioche : Patriarche d'Antioche de 498 à l'automne 512 - Élie 1er de Jérusalem : Patriarche de Jérusalem de 494 à 516 - Timothée 1er de Constantinople : Patriarche de Constantinople d'octobre 511 à sa mort - Paul de Callinicum : Évêque de Callinicum en Syrie jusqu'à sa déposition en 518 - Jean Moschus : Moine syrien de l'époque byzantine et auteur d'écrits spirituels - Chorikios de Gaza : Rhéteur grec du 6ème siècle - Zamasp ou Jāmāsp : Roi sassanide ayant régné de 497 à 499 - Wisand ou Visand : Roi des Hérules de la première moitié du 6ème siècle - Sinduald : Souverain barbare d'Italie du Nord - Peranius d'Ibérie : Prince d'Ibérie-Commandant militaire romain - Thrasamund : Quatrième roi des Vandales d'Afrique de 496 à 523 - Hoamer dit l'Achille des Vandales : Prince vandale Hasding - Amalafrida ou Amalfrède : Reine des Vandales et des Alains d'Afrique - Dorothée de Gaza ou Dorothée l'Archimandrite : Moine en Palestine vers 560 - AEthelfrith de Northumbrie ou Ethelfrith : Roi de Bernicie de 592 environ à sa mort vers 616 - Amr III ibn al-Mundhir : Roi des Lakhmides de 554 à 569 - Qabus ibn al-Mundhir : Roi des Lakhmides de 569 à 573 - Aelle de Deira : Roi de Deira - Bessas (général) : Général de l'Empire romain d'Orient - Hesperius : Évêque de Metz de 525 à 542 - Airy de Verdun ou saint Airy ou Agéric : 10ème  évêque de Verdun - Tzazo - Jabalah IV ibn al-Harith ou kunya Abu Shamir : Roi ghassanide - Jean Malalas : Fonctionnaire dans l’administration impériale - Asclépios de Tralles : Philosophe éclectique du 6ème siècle - Olympiodore le Jeune ou Olympiodore d'Alexandrie le Jeune : Philosophe alexandrin néoplatonicien-Astrologue - Simplicius ou Simplice (philosophe) : Philosophe néoplatonicien grec du 6ème siècle - Théodechilde (fille de Thierry 1er) - Hildegis ou Hildechis : Prince lombard - Kardarigan : Général sassanide - Philippicos (général) : Général byzantin - Jean III Scholastique - Jean de Tella ou Jean bar Qursos : Évêque de Tella de 519 à 521 - Sui Wendi ou Yáng Jian : Empereur et fondateur de la dynastie Sui de 581 à 604 - Sui Yangdi : Empereur chinois de la dynastie Sui - Waldelène : Duc Franc - Aelia Flavia - Jordanès ou Jornandès : Historien de langue latine du 6ème siècle - Cours (général) : Général byzantin du 6ème siècle - Ménandre le Protecteur ou Ménandre le Byzantin : Historien de langue grecque - Metrodorus (grammairien) : Grammairien et mathématicien grec - Anthémius de Tralles : Mathématicien, ingénieur et architecte byzantin - Paul le Silentiaire : Chambellan - Laudulphe d'Évreux dit Saint Laudulphe : Évêque d'Évreux à la fin du 6ème siècle - Constantina (impératrice) - Jean 1er (pape) dit Saint Jean 1er : 53ème évêque de Rome-Pape de l'Église catholique - Samson de Dol dit Saint Samson de Dol - Pol Aurélien ou Pol de Léon : Saint breton-Premier évêque de la ville de Saint-Pol-de-Léon et du pays du Léon au 6ème siècle - Jean d'Épiphanie : Historien de langue grecque de la fin du 6ème siècle - Owain Ddantgwyn dit Owain aux Dents Blanches : Roi de Rhôs - David de Ménevie : saint patron du Pays de Galles - Ainmere mac Sétnai : Ard ri Érenn de 566 à 569 - Creoda ou Crida : Premier roi de Mercie de 585 à 593 - Sapaudus : Archevêque d'Arles de 552 à 586 - Firmin d'Uzès ou Saint Firmin : Quatrième évêque d'Uzès de 538 à 553 - Macédonius II ou Makedonios II : Patriarche de Constantinople de juillet 496 à août 511 - Babaï le Grand : Moine, théologien et médecin - Jean de Césarée : Un des premiers représentants de l'orthodoxie néo-chalcédonienne - Ida de Bernicie : Roi de Bernicie de 547 environ à sa mort - Clotilde (fille de Clovis) dite Clotilde la Jeune ou Chrothilda - Phazas d'Iberia : Prince du Royaume d'Iberia - Vardan III Mamikonian - Evagès ou Hoageis : Prince vandale - Azarethes : Commandant militaire persan sassanide - Cabaon : Chef berbère de Tripolitaine au début du 6ème siècle - Ammatas - Laud de Coutances dit Saint Laud ou Lô : évêque du diocèse de Coutances au 6ème siècle - Barsanuphe de Gaza : Moine du 6ème siècle de la région de Gaza en Palestine - Dosithée de Gaza : Moine ayant vécu au Proche-Orient et en Palestine - Mejēj 1er Gnouni ou Mezezios Gnouni : Marzban d'Arménie de 518 à 548 - Damien d'Alexandrie ou Damien le Syrien : Trente-cinquième patriarche d'Alexandrie de 578 au 12 juin 607 -

Dagisthée /Général byzantin actif sous Justinien, au 6ème siècle - Áedán mac Gabráin : Roi de Dál Riata de 574 à 608 - AEthelric (roi de Bernicie) : Quatrième roi de Bernicie de 568 à 572 - Hussa : Septième roi de Bernicie de 585 à 592/593 - Georges de Pisidie : Poète de langue grecque - Abraha dit Abraha l'abyssin ou Abraha al-Achram : Général Abyssin qui a conquis l'Arabie du Sud - Al-Mundhir III ibn al-Nu'man ou Al-Mundhir ibn Imri' al-Qays : roi des Lakhmides de 503/505 à 554 - Sunna (évêque) : Évêque arien de Merida entre 582 et 587/589 - Eustathe d’Épiphanie : Historien byzantin - Marutha de Tikrit : Dignitaire de l'Église syriaque orthodoxe - Thierry du Mont d'Hor dit Saint Thierry - Thrasaric : Roi des Gépides régnant autour de l'an 500 - Hésychios de Milet : Historien et biographe de langue grecque - Godas : Noble gothique du royaume vandale en Afrique du Nord - Jean le Lydien : Fonctionnaire et écrivain byzantin du 6ème siècle - AEthelric (roi du Deira) : Roi de Deira - Ceawlin : Roi du Wessex - Al-Mundhir IV ibn al-Mundhir : Roi des Arabes Lakhmid entre 574 et 580 - Amr ibn Kulthum Ibn Malik Ibn Abab Abou Al-Aswad al-Taghlibi : Chevalier et chef de la tribu des Taghlibs - Isidore de Gaza : Philosophe néoplatonicien - Davit Anhaght ou Davit Nerginatsi dit David de Nerken ou David Armenios : Philosophe arménien des 5ème et 6ème siècles - Tatto ou Tatton : Septième roi des Lombards autour de l'an 500 - Saint Cadou ou Cadoc : Saint chrétien légendaire - Eutychius de Constantinople dit Saint Eutychius de Constantinople : Patriarche de Constantinople d'août 552 à janvier 565 et d'octobre 577 à sa mort - Comentiolus (frère de Phocas) - Comentiolus (mort en 602) : Général byzantin lors du règne de Maurice - Priscus (général) : Général byzantin lors des règnes de Maurice, Phocas et Héraclius - Maelgwn Hir ap Cadwallon ou Maelgwn le long dit Maelgwn Gwynedd : Roi de la mythologie celtique brittonique - Isidore de Milet : Mathématicien et géomètre - Flavius Moschianus : Homme politique de l'Empire romain - Jean IV le Jeûneur ou Jean IV Nesteutès : Patriarche de Constantinople du 12 avril 582 au 2 septembre 595 - Bozorgmehr ou Burzmihr : Noble iranien de la famille Karen - Jean de Biclar dit Jean de Gérone : Évêque catholique d'origine wisigothique - Colomba d'Iona dit Saint Colomba : Missionnaire irlandais - Ino Anastasia rebaptisée Aelia Anastasia Judual ou Judwal : Roi de Domnonée du 6ème siècle - Cuneglas (6ème siècle) : Souverain du royaume gallois de Powys et Rhos - Constantin de Domnomée : Roi brittonique de Domnonée insulaire vers 530 - Cynric : Roi du Wessex de 534 à 560 - Protade  ou Protadius : Aristocrate du royaume de Bourgogne-Maire du palais de 603 à 605 - Théophane de Byzance : Historien de langue grecque de la fin du 6ème siècle -

 

 

Diarmait mac Cerbaill ou Diarmait Derg mac Cerbaill

Ard ri Érenn de 545 à 564/565

 

Fils de Fergus Cerbaill mac Conall Cremthainne mac Niall Noigiallach des Uí Neill*. Les chroniques d'Irlande* conservent un souvenir contrasté de l’activité guerrière de ce roi, qui fut en fait le véritable fondateur de la puissance des Uí Neill du Sud

 

Diarmait accède à la dignité d’Ard ri Érenn* après la mort au combat de son prédécesseur Túathal Máelgarb en 545. La même année, il serait à l'origine de la donation qui permet à Saint Ciaran de fonder le Monastère de Clonmacnoise*.

 

Les premières années de son règne sont assombries par l'épidémie de peste des années 540 qui atteint l'Irlande en 549. La première décennie de son règne est aussi l'époque des agressions de ses parents des Uí Néill contre la province de Connacht*.

 

Malgré la grande célébrité qui l'entoure, Diarmait mac Cerbaill a un règne étonnamment difficile.

 

En 555/558 : Son fils aîné, Colmán Mór, est tué sur son char de combat par un certain Dubsloit le Cruithin.

 

En 560 l’Ard ri Erenn célèbre la Fête de Tara*, (cérémonie païenne dont les Annales de Tigernach soulignent que ce fut la dernière)

 

En 561, Diarmait subit la plus grande défaite de son règne à Cúl Dreimne* devant la coalition des Uí Néill du Nord. Ce combat qui semble avoir été très sanglant puisque les annalistes avancent de manière exceptionnelle le nombre de 3 000 morts, est à l’origine de l’exil à l’âge de 42 ans de saint Colomba, sans doute impliqué dans les intrigues des membres du Cenél Conaill*.

 

En 562 : L'année suivante l’ard ri Erenn était mis en fuite au combat de Cúl Uinsen* par Áed mac Brénainn roi de Tebthae* (dans le moderne comté de Longford).

 

En 563 : Diarmait n’intervient pas dans le combat de Móin Daire Lothair qui permet aux Uí Neill du Nord de repousser les Cruithni d’Ulster* à l’est de la rivière Bann* et d'étendre leur pouvoir dans l'actuel comté de Derry*.

 

Deux ans plus tard, Diarmait tombe au combat contre le roi du Dál nAraidi en Ulster*; Áed Dub mac Suibni. Il aura pour successeurs conjoints au titre d’Ard ri Érenn deux des vainqueurs de Cúl Dreimne, Fergus mac Muirchertach et Domnall mac Muirchertach mac Ercae.

 

Les annales, compilées à Iona*, et la Vita de Colomba, écrite par Adomnán un abbé d'Iona, présentent des portraits très différents de Diarmait, peut-être parce que les annales sont antérieures et plus impliquées dans les conflits des Uí Néill du Nord contre Diarmait

 

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu du texte de Francis J. Byrne Irish Kings and High-Kings Four Courts History Classics Dublin réédition de 2001 (ISBN 1851821961)

 

Wahb ibn 'Abd Manaf ibn Zuhrah ibn Kilab ibn Murrah

Chef du clan Banu Zuhrah

 

Père d'Amina bint Wahb. Il est également le grand-père du prophète Mahomet.

 

Le grand-père de Wahb ibn 'Abd Manaf était Zuhrah ibn Kilab, le fondateur du clan Banu Zuhrah* de la tribu des Quraych* de La Mecque*.

 

Vers 570, Abd al-Muttalib, grand-père du prophète Mahomet, demande la main d'Amina, l'une des filles de Wahb, pour son fils  Abdullah, père du prophète Mahomet. Il demande également la main de son autre fille pour lui-même, Halah, la sœur d'Amina, malgré ses 70 ans.

 

L'âge d'Halah n'est pas connu, mais Amina avait environ 15 ans lorsqu'elle épouse Abdullah. Les deux filles donnent leur consentement et les deux mariages sont organisés en même temps

 

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Wahb ibn Abd Manaf »

 

Halimah bint Abi Dhuayb ou Halimah al-Sa'diyah

 

Mère adoptive et nourrice du prophète Muhammad. Halimah et son mari sont de la tribu de Sa'd b. Bakr*, une subdivision de Hawazin* (une grande tribu ou groupe de tribus d'Arabie du Nord)

 

Les femmes de la tribu des Banu Sa'd étaient des nourrices. Ils emmenaient les enfants de La Mecque* dans le désert et leur enseignaient l'arabe classique. En retour, elles recevaient un salaire de la famille de l'enfant à La Mecque. Le mari de Halimah est al-Harith bin Abdul Uzza. Son fils s'appelait Abdullah.

 

Pendant son voyage à La Mecque, elle n'a pas pu nourrir son enfant parce que sa chamelle a cessé d'allaiter. À La Mecque, tous ceux qui recherchaient des enfants en famille d'accueil ont refusé de prendre soin de l'orphelin parce qu'ils craignaient de ne pas être payés en raison de la mort de son père. Halimah était triste que chaque femme de sa tribu ait reçu un enfant sauf elle. Elle a donc dit à son mari al-Harith: j'irai prendre cet orphelin. Son mari a accepté. Immédiatement après l'avoir accepté, la bénédiction est venue pour elle et sa famille. Le troupeau de son mari pendant une période de grande famine était en bonne santé et produisait du lait pendant que le reste du troupeau du peuple mourait.

 

Quand il avait deux ans, Halimah l'a emmené à Aminah et a insisté pour qu'elle le laisse rester avec elle, ce qu'elle a concédé.

 

Elle a ensuite accepté l'islam après la bataille de Hunayn*.

 

Elle est décédée en l'an 8 de l'Hégire et sa tombe se trouve à Jannatul Baqi*, Madinah, Arabie Saoudite. Les restes de l'endroit où elle habitait et où Muhammad a grandi sont toujours debout.

 

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Halimah bint Abi Dhuayb »

 

Quinidius ou Quenin (mort en 578/579)

Religieux du haut Moyen Âge

Évêque de Vaison de 556 à 575

 

Né à Vaison* vers l’an 500. Il était issu d’une famille noble et chrétienne, on raconte que sa mère fit un jour un pèlerinage à Arles* où elle entendit une voix lui annonçant qu’elle aurait un fils qui serait évêque.

 

Très jeune, il se retira dans un ermitage à Toulon puis à l'abbaye des Îles de Lérins* où il étudia. Il évangélisa la Basse Provence, notamment les régions de Brignoles*, Besse-sur-Issole* et Gonfaron* où de nombreux lieux portent son nom. La tradition orale dit de lui que c’était un homme savant et pieux.

 

L'évêque de Vaison Théodose l’appela près de lui pour en faire son archidiacre*. Il le représenta au concile d'Arles de 554* et fut consacré évêque de Vaison* en 556 par l’archevêque d’Arles* Sapaudus. On dit qu’il gouverna son diocèse avec sagesse. Ses vertus et la qualité de ses prédications lui donnèrent une certaine renommée et il fut appelé à participer aux conciles de Paris en 558 et 573.

 

Il mourut le 15 février 578 ou 579 et son corps fut placé sous le maître autel de la cathédrale de Vaison*. Au 13ème siècle, l'évêque Rambaud Flotte le fit inscrire au catalogue des saints par le pape Innocent III.

 

C’est le patron de Vaison-la-Romaine, de Gonfaron et du diocèse d'Avignon*.

 

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia Quinidius/ Portail de Vaucluse/ Catégories : Histoire de la Provence/ Évêque de Vaison

 

 

 

 

Voir période suivante