3ème

 

Marcus Junianus Justinus dit Justin: Historien romain - Flavien de Carthage ou Saint Flavien - Vasudeva 1er : Empereur de l'Empire kouchan de 191 à 232 environ - Georges de Lydda ou Saint Georges de Lydda : Martyr du 4ème siècle - Tiberius Claudius Cæsar Germanicus Gemellus ou Germanicus Gemellus - Philostrate dit Philostrate de Lemnos : Sophiste romain de langue grecque de la première moitié du 3ème siècle - Philostrate le Jeune : Écrivain grec de l'époque romaine du 3ème siècle - Julia Cornelia Salonina dite Salonine : Impératrice romaine de 254 à 268 - Publius Licinius Cornelius Valerianus dit Valérien II - Aspagour 1er d'Ibérie : Roi d’Ibérie de la dynastie arsacide de 265 à 284 - Saint Amaranthe ou Amarand : Martyr dans le Tarn au 3ème siècle - Nabor de Lodi : Légionnaire chrétien de l’armée de Maxence - Félix de Lodi : Martyr chrétien - Eutropia - Lucius Valerius Messalla : Homme politique de l'Empire romain - Pomponius Bassus (consul en 259) : Homme politique de l'Empire romain - Lucius Valerius Claudius Poplicola Balbinus Maximus ou Lucius Valerius Claudius Publicola Balbinus Maximus : Homme politique de l'Empire romain-Consul en 253 - Lucius Valerius Claudius Acilius Priscillianus Maximus : Homme politique de l'Empire romain - Pomponius Bassus : Homme politique de l'Empire romain - Lucius Valerius Messalla Apollinaris : homme politique de l'Empire romain - Caecilia Paulina : Impératrice romaine - Hérodien : Historien romain d'expression grecque - Quintus Gargilius Martialis : Écrivain latin qui vécut dans la première moitié du 3ème siècle - Héliodore d'Émèse : Écrivain de langue grecque ayant vécu au 3ème/4ème siècle - Caïus (pape) ou Saint Caïus : 28ème pape de l’église catholique du 17 décembre 283 à sa mort - Chen Wu : Officier et guerrier des Wu - Suzanne de Rome : Vierge romaine martyrisée au 3ème siècle - Castule de Rome ou saint Castule - Sun Quan : Seigneur de guerre chinois à l'époque de la fin de la dynastie Han-Empereur de la dynastie des Wu occidentaux - Marc et Marcellianus : Martyrs chrétiens - Gongsun Gong - Gongsun Yuan - Cao Xiu - Cao Zhen : Général chinois de la fin de la dynastie des Han - Da Qiao - Lu Su : Vassal du Wu-homme d'affaires et diplomate chinois - Sun Yu (Dynastie Han) - Cao Zhang - Zhuge Jin - Guan Ping - Cao Pi : Fondateur de la dynastie Wei-Écrivain et poète - Dong He - Meng Da : Général au service du royaume du Wei durant la période des trois royaumes - Sun Liang - Lu Xun (Trois Royaumes) ou Lu Yi : Stratège et tacticien du royaume du Wu durant la période des Trois Royaumes - Liu Shan : Second et dernier empereur du Shu Han - Sun Shangxiang ou Lady Sun/Sun Li/Sun Ren - Fa Zheng : Conseiller de Liu Bei - Ma Chao - Pang Tong : Conseiller militaire de la fin de la dynastie des Han orientaux, au service de Liu Bei - Ling Tong : Général chinois du royaume de Wu - Han Xiandi - Xiao Qiao - Zhang Song - Cao Rui : Empereur des Wei du 29 juin 226 à sa mort - Gan Ning : Guerrier sous Sun Quan - Zhuge Liang : Stratège chinois - Lü Meng, Ziming : Général du Royaume du Wu ou Sun Wu durant la période des Trois Royaumes - Sima Yi : Stratège chinois de l'époque de la fin de la dynastie Han -Zhuge Ke : Tuteur impérial ayant vécu dans le royaume de Wu - Bu Zhi : Conseiller de Sun Quan - Zhu Ran : Officier et général du Royaume de Wu - Jiang Wei : Général chinois du royaume de Shu-Régent du royaume de Shu - Guo Huai : Général et ministre des Wei -

 

 

Gongsun Kang (mort en 221)

 

Fils de Gongsun Du et seigneur de guerre sous les Han*. Il succéda à son père en 204 et gouverna les commanderies* du Liaodong*, de même que les commanderies de Xuantu* et de Lelang* aux frontières nord-est de l’empire.

 

Gouvernant toujours avec une certaine autonomie face au gouvernement central, il créa la commanderie de Daifang* en sectionnant celle de Lelang, ce qui permit une administration plus efficace.

 

En 207, Yuan Xi, Yuan Shang, de même que Tadun, chef des Wuhuan*, tentèrent de se réfugier avec Gongsun Kang à la suite de leur déroute contre Cao Cao. Gongsun Kang dut alors prendre position et il fit exécuter les frères Yuan et Tadun, puis envoya leurs têtes à Cao Cao.

 

Il fut alors récompensé en recevant le titre de Seigneur de Xiangping et de Général de la Gauche, évitant du même coup une invasion de ses terres de la part de Cao Cao. Il mena également plusieurs campagnes militaires fructueuses contre les peuples voisins où il infligea notamment une sévère défaite au Koguryŏ*, qui durent en conséquence déménager leur capitale. Il obtint aussi la soumission des peuples Puyŏ* et Huimo* et fit d’importantes conquêtes sur la péninsule coréenne.

 

Il mourut de causes naturelles en  221 et comme ses fils étaient trop jeunes pour gouverner, sa succession alla à son frère Gongsun Gong.

 

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu du texte de Rafe de Crespigny (1996). To Establish Peace volume 2. (ISBN 0-7315-2536-1)

 

Bei Yan (mort en 238)

Général en chef sous Gongsun Yuan

 

Lorsque Gongsun Yuan se rebelle contre les Wei*, il obtient la charge de 40 000 troupes et avec Yang Zuo, monte un camp bien fortifié à Liaosui*.

 

Quand les forces ennemies de Sima Yi se dirigent vers Xiangping*, Bei Yan quitte le camp et les poursuit.

 

Après avoir été pris dans une embuscade, il retourne au combat et défie Xiahou Ba en duel mais est facilement battu et trouve la mort.

 

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu du texte de Luo Guanzhong; tr. Moss Roberts (1995). Three Kingdoms. (ISBN 7-119-00590-1)

 

Kebineng (mort en 235)

Chef Xianbei

 

Il est arrivé au pouvoir à la fin de la dynastie des Han de l'Est* après que le chef de guerre Cao Cao ait vaincu les tribus Wuhuan* dans le nord de la Chine lors de la bataille de White Wolf Mountain* en 207.

 

Lorsque le chef Wuhuan Tadun perd face au seigneur de guerre Cao Cao à la bataille de White Wolf Mountain en 207, Kebineng et plusieurs autres chefs tribaux Xianbei décident de rendre hommage à la cour impériale Han, alors sous le contrôle de Cao Cao.

 

En raison de cet acte, Kebineng et ces autres chefs ont reçu le statut de roi. Selon le Zizhi Tongjian*, Kebineng était un homme juste, honnête et charismatique qui a réussi à gagner le soutien de la plupart des tribus Xianbei. Le plus grand rival de Kebineng était un autre chef Xianbei, Budugen. Après que Kebineng ait attiré le frère de Budugen dans un piège et l'ait tué, Budugen et Kebineng se sont fait la guerre sans cesse. Le clan de Budugen s'est affaibli en force à cause de ces combats, bien que la faction de Kebineng ait considérablement augmenté en puissance grâce à la victoire militaire, au nombre et au soutien de l'État de Cao Wei pendant la période des Trois Royaumes*.

 

Après que Budugen se soit rendu à la cour impériale Han pour offrir un tribut, Kebineng a décidé d'attaquer la branche orientale du Xianbei. La cour impériale Han considérait Kebineng comme une menace et ordonna à Tian Yu, le protecteur du Wuhuan nommé par les Han, de diriger les forces impériales Han pour attaquer l'arrière de Kebineng pendant que Kebineng attaquait la branche orientale du Xianbei.

 

Après cet incident, les relations entre les tribus Xianbei sous la direction de Kebineng et la dynastie des Han de l'Est se sont tendues. Bien que le Zizhi Tongjian* déclare qu'à plusieurs reprises des généraux comme Tian Yu et Liang Xi ont vaincu Kebineng, il est hautement improbable que le clan de Kebineng ait été complètement submergé chaque fois qu'il engageait les troupes Han et Wei au combat.

 

À une occasion où Tian Yu est allé assiéger le beau-père de Kebineng par exemple, Kebineng est venu aider des dizaines de milliers de cavaliers et aurait vaincu Tian Yu s'il n'avait pas été persuadé par ses conseillers et un diplomate, Yan Zhi , d’un appel à un cessez-le-feu. Le pouvoir des tribus de Kebineng n'a de toute façon pas diminué de manière significative jusqu'à sa mort, mais avant que Kebineng ne meure, il a réussi à lancer plusieurs raids dévastateurs sur les provinces de You et Bing . Lorsque Kebineng a finalement atteint son objectif, il y a eu une période de paix relative entre les Xianbei et les Chinois Han pendant plusieurs décennies.

 

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu du texte de Luo, Guanzhong (XIVe siècle). Romance des Trois Royaumes ( Sanguo Yanyi ).

 

Voir période suivante