17ème siècle

 

Georges de Hesse-Darmstadt: Feldmarschall de l'armée autrichienne-Vice-roi de Catalogne-Gouverneur de Gibraltar - Louis-Joseph de Vendôme dit le Grand Vendôme: Duc de Vendôme-Duc de Beaufort-Duc d'Étampes-Comte de Penthièvre-Général français - Marguerite-Thérèse d'Autriche infante d'Espagne:Impératrice consort du Saint Empire-Reine consort de Germanie, de Bohême et de Hongrie-Archiduchesse consort d'Autriche - Pierre Coton: Jésuite français - Pierre Biard: Prêtre jésuite français - Élisabeth Stuart: Électrice consort palatine-Reine consort de Bohême - Paul Fleming : Poète allemand - Samuel Scheidt : Musicien-organiste et maître de chapelle allemand - Guillaume-Gabriel Nivers : Organiste et compositeur français - Anne de Melun dite Mlle de Melun - Charles Montagu : 1er comte d'Halifax-Poète et homme d'État anglais - Samuel de Champlain : Navigateur-Cartographe-Explorateur et géographe - Johannes van Heeck : Naturaliste et médecin néerlandais - Jacques-Henri de Durfort : Duc de Duras-Maréchal de France - Louis François de Boufflers : Duc de Boufflers-Maréchal de France en 1693-Pair de France en 1708 - François-Henri de Montmorency-Luxembourg ou François-Henri de Montmorency-Bouteville dit le maréchal de Luxembourg : Duc de Piney-Luxembourg-Comte de Bouteville et de Luxe-Pair de France  en 1661-Maréchal de France en 1675 - Claude-Louis-Hector de Villars : Aristocrate et militaire français - Jean-Ernest 1er : Duc de Saxe-Weimar de 1605 à 1620 - Éléonore de Bourbon-Condé : Princesse d'Orange - Claire-Clémence de Maillé : Princesse de Condé - Jan Kazimierz Waza dit Jean II Casimir Vasa : Roi de Pologne de 1648 à 1668-Grand-duc de Lituanie - Françoise Charlotte de Montalais : Comtesse de Marans-Dame de Vernée - Nicole-Anne-Constance de Montalais dite Aure de Montalais : dame Chambellay - Marie de Lorraine ou de Guise : Duchesse de Guise, de Joyeuse-Princesse de Joinville de 1675 à 1688 - Pedro Téllez-Girón : 3ème duc d'Osuna-Homme politique espagnol-2ème Marquis de Peñafiel-7ème comte de Ureña-Vice-roi de Sicile de 1611 à 1616-Vice-roi de Naples de 1616-1620 -Chevalier de l'Ordre de la Toison d'Or en 1608 - Joseph 1er de Habsbourg : Roi de Hongrie en 1687, puis roi de Germanie-Empereur du Saint Empire-Roi de Bohême-Archiduc d'Autriche en 1705 - Marc Antonio Ziani : Organiste et compositeur italien - Isabelle Claire Eugénie de Habsbourg dite Isabelle d'Espagne : Archiduchesse d'Autriche-Infante d'Espagne-Duchesse de Bourgogne et souveraine des Pays-Bas catholiques de 1598 à 1621 - Franciscus Gomarus ou Francisco Gomaro : Théologien néerlandais calviniste - René van Oldenbarnevelt - Guillaume Olden-Barnevelt dit Guillaume van Oldenbarnevelt : Militaire néerlandais - Frédéric V de Wittelsbach-Simmern dit Frédéric V du Palatinat : Prince électeur-Comte palatin du Rhin de 1610 à 1620-Roi de Bohême en 1619 - Joachim Andreas von Schlick - Matthias Hoë von Hoënegg : Théologien luthérien allemand - Johan Banér ou Jean Gustavson Baner dit Banier : Commandant en chef suédois à l'époque de la guerre de Trente Ans - Lennart Torstenson ou Lennart Torstensson : Homme de guerre suédois - Jean-Georges II de Saxe : Comte palatin de Saxe--Margrave de Misnie de 1656 à sa mort - Auguste de Saxe-Weissenfels  : Prince de la branche albertine de la maison de Wettin - Christian Ier de Saxe-Mersebourg : Prince de la branche albertine de la maison de Wettin - Maurice de Saxe-Zeitz : Prince de la branche albertine de la maison de Wettin - Frédéric-Henri de Nassau : Prince d'Orange-Capitaine et amiral général des Provinces-Unies-Comte de Nassau-Stathouder de Zélande, de Gueldre, d'Utrecht, d'Overrijssel de 1625 à 1647-Stathouder de Drenthe de 1640 à 1647 - Herman Hugo : Prêtre jésuite des Pays-Bas méridionaux-Poète-écrivain latin-Aumônier militaire des troupes impériales espagnoles - Georges II de Hesse Darmstadt : Landgrave de Hesse Darmstadt de 1626 à sa mort - Pierre-Antoine Motteux : Dramaturge et traducteur normand - Thomas Clayton : Compositeur et violoniste anglais - Arcangelo Corelli : Violoniste et compositeur italien -Frédéric III de Danemark : Roi de Danemark-Norvège du 28 février 1648 à sa mort - Corfitz Ulfeldt : Ministre danois - Christine de Suède : Reine de Suède de 1632 à 1654 - Frédéric-Ulrich de Brunswick-Wolfenbüttel dit Frédéric-Ulrich : Duc de Brunswick-Lunebourg de 1613 à sa mort - Louis V de Hesse-Darmstadt dit le Fidèle : Landgrave de Hesse-Darmstadt de 1596 à sa mort - Silvio Stampiglia : Poète et librettiste italien - Philippe II Colonna - Benedetto Pamphilj : Cardinal italien - Johann Pachelbel : Compositeur et organiste allemand de la période baroque - Johann Rist : Poète et prédicateur allemand - Paul Siefert : Organiste et compositeur allemand - Giovanni Paolo Colonna : Compositeur- enseignant-organiste et facteur d'orgue italien - Thomas Plume : Ecclésiastique anglais et philanthrope - Antonin Nompar de Caumont : Premier duc de Lauzun en 1692-Marquis de Puyguilhem-comte de Saint-Fargeau-Capitaine des Gardes du corps du Roi et colonel général - Louis de Bourbon : Comte de Vermandois-Prince français légitimé en 1669-Amiral de France de 1669 à sa mort - Fakhr al-Dïn dit  Fakhreddine II : Émir et prince des Druzes - Margaretha van Mechelen ou Margaret de Malines : Femme noble du sud des Pays-Bas - Philippe-Louis de Schleswig-Holstein-Sonderbourg-Wiesenbourg : Fondateur et premier duc de la lignée Schleswig-Holstein-Sonderbourg-Wiesenbourg - Dorothée Marie de Saxe-Weimar : Duchesse de Saxe-Weimar-Duchesse de Saxe-Zeitz - Sophie-Élisabeth de Schleswig-Holstein-Sonderbourg-Wiesenbourg : Membre de la Maison d'Oldenbourg-Duchesse de Saxe-Zeitz - Philippe de Schleswig-Holstein-Sonderbourg-Glücksbourg : Duc de Schleswig-Holstein-Sonderbourg-Glücksbourg de 1622 à 1663 - Philippe de Vendôme dit le Prieur de Vendôme : Duc de Vendôme de 1712 à 1727-Grand prieur de l'ordre de Saint-Jean de Jérusalem-Général français - Philippe-Charles d'Arenberg : 3ème comte et 2ème prince d'Arenberg et du Saint Empire-6ème duc d'Aerschot-Diplomate des Pays-Bas espagnols - Louis Nicolas Le Tonnelier de Breteuil : Baron de Preuilly en Touraine et de Breteuil-Officier de la maison du Roi sous Louis XIV-Introducteur des ambassadeurs - João Rodrigues, dit Giram : Missionnaire jésuite au Japon - Charles-François de Vintimille du Luc ou Charles François de Vintimille : Marquis des Arcs, de La Marthe, de Vins, de Savigny-Comte du Luc-Militaire et diplomate français des 17 et 18ème siècles - Camille d'Hostun ou Camille d'Hostun de La Baume : Duc d'Hostun-Comte de Tallard-Baron d'Arlan-Seigneur de la Terre d'Eymeu et seigneur du duché de Lesdiguières-Maréchal de France - Charles-Auguste de La Fare : Marquis de La Fare-Comte de Laugères-Baron de Balazuc-Poète et mémorialiste français - Geoffroy de La Marthonie : Prélat français du 16ème siècle et du début du 17ème siècle-Évêque d'Amiens - Gian-Ambrogio Marini ou Jean-Ambroise Marini : Écrivain italien-Ecclésiastique - Jean-François Lalouette : Compositeur français de l'ère baroque - Madeleine de Brandenbourg Anders Bille : Officier Danois - Christoffer Gabel : Homme d'État danois - Bernard 1er de Saxe-Meiningen : Premier duc de Saxe-Meiningen - Anne-Éléonore de Hesse-Darmstad (1601-1659) : Duchesse et régente du duché de Brunswick-Lunebourg - Alessandro Scarlatti : Compositeur de musique baroque et l'un des premiers grands musiciens classiques - Erhard Weigel : Mathématicien, astronome et philosophe allemand - Élisabeth-Charlotte de Bavière dite princesse Élisabeth-Charlotte du Palatinat : Comtesse de Simmern - Georges Muffat dit Georg Muffat : Compositeur allemand d'origine savoyarde - Gaspard Dughet ou Gaspard Poussin ou Le Guaspre : Peintre français de l'époque baroque actif à Rome - Sophie-Amélie de Brunswick-Lunebourg dite Sophie-Amélie de Brunswick-Calenberg : Reine consort de Danemark-Norvège comme épouse du roi Frédéric III de Danemark - Pieter van Bloemen dit Standaart ou Stendardo : Peintre flamand - Friedrich Leibnütz : Juriste et professeur de philosophie morale à l'université de Leipzig - Frans Snyders ou Snijders : Peintre baroque flamand - Nicasius Bernaerts : Peintre flamand - Johann Christian von Boyneburg dit Jean Chrétien Baron de Boyneburg : Conseiller de l'électeur de Mayence-Grand-Maréchal - Jacob Bach : Organiste et cantor allemand - Henry Oldenburg ou Oldenbourg : Diplomate-Homme de science d'origine allemande-Premier secrétaire de la Royal Society - Jeanne-Catherine-Agnès Arnauld dite Agnès Arnauld : Abbesse de Port-Royal - Axel Gustafsson Oxenstierna dit  Axel Oxenstierna : Grand chancelier de Suède du 6 janvier 1612 à sa mort - Katarina Karlsdotter Vasa dite Catherine Vasa : Princesse de Suède Finlande de la dynastie Vasa - Madeleine de Scudéry : Femme de lettres française - François Girardon : Sculpteur français - Louise Hollandine de Palatinat-Simmern : Artiste peintre-Abbesse de Maubuisson - John Matthiae Gothus Oljeqvist dit Johannes Matthiae Gothus : Professeur à l'Université d'Uppsala-Recteur du Collegium illustrious à Stockholm de 1626 à 1629-Évêque de Strängnäs de 1643 à 1664 - Henri Arnauld : Évêque janséniste - Domenico Zampieri dit Le Dominiquin : Peintre italien du mouvement baroque - Gian Lorenzo Bernini, dit Le Bernin ou Cavalier Bernin : Sculpteur-Architecte et peintre - François-Annibal d'Estrées : Marquis de Cœuvres-Premier duc d'Estrées-Pair de France-Comte de Nanteuil le Haudouin-Premier baron et sénéchal du Boulonnais-Chevalier de l'Ordre du Saint Esprit-Militaire et diplomate français-Maréchal de France en 1626 - Ferdinand de Médicis dit Ferdinand III de Médicis: Prince de la Maison de Médicis - Lorenzo Onofrio 1er Colonna : Duc de Paliano-Duc de Tagliacozzo-Vice-roi d'Aragon en 1678-Vice-roi de Naples en 1687 - Édouard II Farnèse : Prince héritier du Duché de Parme - Antonio Pignatelli dit Innocent XII : 242ème pape de l’Église catholique de 1691 à 1700 - Maria d'Este (1644-1684) : Duchesse de Parme - Gérard Audran ou Girard : Graveur et dessinateur - Miguel de Molinos : Prêtre espagnol - Michał Korybut Wiśniowiecki dit Michel Wiśniowiecki : Roi de Pologne de 1669 à 1673 - Charles (ou Christian) dit Christian-Louis 1er de Mecklembourg-Schwerin : Duc de Mecklembourg-Schwerin de 1658 à 1692 - Paul Gerhardt : Théologien luthérien et poète - Pietro Vito Ottoboni dit Alexandre VIII : 241ème pape de l’Église catholique du 6 octobre 1689 au 1er février 1691 - Henry Godolphin : Prévôt du Collège d'Eton-Doyen de la Cathédrale Saint-Paul de Londres - Michel Chamillart : Homme d'État français-Ministre des finances et de la guerre - Germain Audran : Graveur français - Élisabeth de Bohême : Princesse palatine-Abbesse protestante d'Herford - Guillaume Gibieuf : Oratorien français - Isaac Beeckman : Mathématicien-Physicien-Médecin et philosophe - Giovanni Monaldeschi ou Giovanni Rinaldo Monaldeschi della Cervara dit le marquis Monaldeschi - Giovanni Ciampini ou Giovanni Giustino Ciampini : Archéologue ecclésiastique - Giovanni Alfonso Borelli : Mathématicien-Philosophe-Astronome-Médecin et physiologiste italien - Claude Lefèbvre : Peintre et graveur français - Bénédicte Henriette de Wittelsbach dite Bénédicte Henriette du Palatinat : Princesse allemande - Anne-Sophie de Brandebourg ou Anne Sophie de Hohenzollern - Louise Marie Anne de Bourbon dite Mademoiselle de Tours : Légitimée de France - Gabrielle de Rochechouart de Mortemart : Marquise de Thianges - Marie Angélique de Scorailles dite Duchesse de Fontanges - Frédéric de Schleswig-Holstein-Sonderbourg-Wiesenbourg : Duc Schleswig-Holstein-Sonderbourg-Wiesenbourg de 1689 à 1724 - Johann Winckler : Théologien luthérien allemand-Pasteur principal de l'église St. Michaelis de Hambourg - Éléonore d'Anhalt-Dessau ou Éléonore Dorothée d'Anhalt-Dessau : Princesse d'Anhalt-Dessau par la naissance et par mariage duchesse de Saxe-Weimar - Sophie de Saxe-Lauenbourg : princesse allemande - Marie-Élisabeth dite Isabelle de Ludres : Maîtresse du roi Louis XIV - Louise Renée de Penancoët de Keroual : Duchesse de Portsmouth et d'Aubigny - Alonso de León - Robert de Cotte : Architecte français - Henri de Tonti : Soldat italien-Explorateur et commerçant de fourrure au service de la France - Eustache Le Sueur ou Lesueur : Peintre et dessinateur français de style baroque - Decio Azzolino ou Decio Azzolini : Cardinal italien du 17ème siècle-Secrétaire d'État du Vatican sous le pontificat de Clément IX - Claude Saumaise ou Claudius Salmasius : Humaniste et philologue français - Marie-Éléonore de Brandebourg ou Maria Eleonora von Brandenburg : Reine consort de Suède et de Finlande de 1620 à 1632 - Magnus Gabriel De la Gardie : Homme d'État et militaire suédois - Filippo Acciaiuoli : Compositeur, librettiste-Directeur de théâtre, machiniste, danseur, marionnettiste et poète italien - Robert Arnauld d’Andilly : Conseiller d’État-Spécialiste des questions financières - Marie-Euphrosyne de Deux-Ponts-Cleebourg : Comtesse palatine - Antoine Dadine d'Auteserre dit Dadin de Hauteserre : Jurisconsulte, canoniste et historien - Walter Leslie (maréchal)  : Soldat et diplomate écossais-Comte du Saint Empire romain germanique - Antonio del Giudice : Duc de Giovinazzo-Prince de Cellamare - Thierry Ruinart dit Dom Ruinart : Savant bénédictin de la congrégation de Saint-Maur - Emmanuel-Théodose de La Tour d'Auvergne : Cardinal de Bouillon - Charles de Montchal : Archevêque de Toulouse - Adriaan Adriaanszoon dit Adrien ou Adrianus Metius : Géomètre et astronome flamand - Nicolas Chorier : Avocat-écrivain et historien français - Christophe Justel : Érudit français - Marie-Anne de La Trémoille : Princesse des Ursins - Philippe de Courcillon : Marquis de Dangeau-Militaire diplomate et mémorialiste français -

 

 

Guillaume Dubois dit l'abbé Dubois ou le cardinal Dubois (1656-1723)

Ecclésiastique et un homme politique français

 

Né à Brive-la-Gaillarde*, il fut le principal ministre de l'État sous la Régence de Philippe d'Orléans.

 

Très mal connue, en l'absence d'archives substantielles, la jeunesse du cardinal Dubois a fait l'objet d'innombrables anecdotes généralement malveillantes.

 

Le jeune Guillaume aurait été, selon ses ennemis, le fils d'un apothicaire. Il est le fils de Jean Dubois et de Marie de Joyet. Son père est en réalité docteur en médecine.

 

Éduqué par les frères de la Doctrine Chrétienne, il reçoit la tonsure. En 1672, à 16 ans, il obtient une bourse et part, sans doute par la protection du lieutenant général du Limousin*, le marquis Jean de Pompadour, pour Paris, poursuivre sa formation au collège Saint-Michel, aujourd'hui disparu, mais dont il reste quelques vestiges rue de Bièvre* (5e arrondissement).

 

Il est vite remarqué par l'abbé Antoine Faure, directeur de l'établissement, qui obtient pour son compatriote le poste envié de précepteur du neveu du roi, le jeune Philippe, duc de Chartres, futur duc d'Orléans, né en 1674.

 

En 1692, sous l'insistance acharnée de Louis XIV, mais face à l'opposition irréductible de sa mère, la princesse palatine, le duc de Chartres épouse Mademoiselle de Blois, fille naturelle légitimée que le roi avait eu de Madame de Montespan. Dubois est appelé à la rescousse pour vaincre les hésitations du jeune duc et obtient par la suite l'abbaye de Saint Just* en Picardie.

 

En 1698, au service de la maison d'Orléans en même temps que l'abbé de Saint-Pierre, Dubois effectue une mission diplomatique en Angleterre. Il y découvre une nation capitaliste et libérale en plein essor, visite Oxford*, rencontre les exilés français tels Saint-Évremond et noue sans doute d'utiles relations dans l'entourage de la Cour de Saint-James.

 

De retour au Palais Royal, Dubois devient dans l'entourage des Orléans un spécialiste de la diplomatie secrète. Il y croise l'abbé de Saint-Pierre, théoricien de la paix universelle.

 

Le début de la Régence en 1715 marque le début d'un bref mais flamboyant apogée dans la carrière de Dubois.

 

Devenu conseiller du Régent, il exerce une influence croissante. Il oriente la France vers l'alliance britannique, aidé en cela des renseignements de sa maîtresse en titre, Madame de Tencin qui, par son fameux salon littéraire et politique, était au fait du dessous des cartes de la politique anglaise.

 

Les Orléans* et les Hanovre* devant faire face à de vives oppositions intérieures, il s'efforce de maintenir la paix qui, seule, peut permettre de maintenir la stabilité du régime et l'économie française, bien malmenée par la longue guerre de Succession d'Espagne* qui vient à peine de se terminer.

 

Face aux projets du Cardinal Alberoni en Espagne, il négocie la Triple Alliance* en 1717 avec George 1er. En 1719, une guerre limitée contre l'Espagne force Philippe V à renvoyer Alberoni.

 

Il obtient ensuite, après avoir reçu les ordres mineurs et le sous-diaconat le 24 février 1720 et annulé son mariage, l'archevêché de Cambrai* le 9 juin 1720, un des plus riches du pays, qui lui fournit également le titre prestigieux de prince du Saint Empire romain germanique. Le 16 juillet 1721, après l'élection d'Innocent XIII, il reçoit enfin la pourpre cardinalice, alors qu'il ne sait pas célébrer une messe. Il n'ira jamais dans son diocèse, l'essentiel de ses préoccupations allant à la politique. Il devint abbé commendataire de l'abbaye de Cercamp*, le 29 juillet 1721.

 

Il meurt à Versailles en 1723, suivi de près par son ancien élève, le duc d'Orléans. Il fut inhumé dans la collégiale Saint-Honoré à Paris*, mais celle-ci fut détruite en 1792 lors de la Révolution. La tombe du Cardinal Dubois fut transportée quelque temps après dans l'église Saint-Roch à Paris* où elle se trouve toujours.

 

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de A.Dupilet, Le Cardinal Dubois, Le génie politique de la Régence, Tallandier Paris 2015

 

Élisabeth-Amélie de Hesse-Darmstadt (1635-1709)

 

princesse de la maison de Hesse-Darmstadt* et électrice palatine* par son mariage avec Philippe-Guillaume de Neubourg*.

 

Elle est la troisième fille du landgrave de Hesse-Darmstadt George II et de Sophie-Éléonore de Saxe. Elle acquit pour sa fille l'abbaye d'Hersfeld* comme principauté.

 

De son mariage avec Philippe-Guillaume de Neubourg, elle eut 17 enfants

 

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia Élisabeth-Amélie de Hesse-Darmstadt/ Portail du Saint Empire romain germanique/ Catégories : Maison de Hesse

 

Henri Boulainvilliers (1658-1722)

Comte de Boulainvilliers

Comte de Saint-Saire

Historien et astrologue

 

Issu d'une famille noble de seigneurs picards attestés depuis le 15ème, Officier de carrière jusqu’à la mort de son père survenue en 1697, Boulainvilliers se lança alors dans l’écriture. Il voulut être un homme de pensée et de plume et fut de fait un écrivain prolifique comme Saint-Simon.

 

Après une courte carrière militaire, Henri de Boulainvilliers se retire dans sa propriété de Normandie. Peu fortuné, il y mène une vie campagnarde ; cela ne l'empêche pas d'être en relation avec les ducs de Saint-Simon et de Noailles, entre autres, et surtout de s'adonner à des travaux d'histoire.

 

Il participe au mouvement d'idées qui marque la fin du règne de Louis XIV et les expériences politiques de la Régence.

 

Il épouse à Paris le 26 septembre 1689 Marie Anne Henriette Hurault du Marais, morte à Saint Saire le 28 septembre 1696 à environ 36 ans, fille de Charles Hurault, comte du Marais, maréchal de camp, et d'Anne Berryer.

 

Il est un des premiers historiens à considérer l’art de gouverner comme une science. Sa pensée fut connue, réputée, discutée mais aussi annexée par ses contemporains comme Montesquieu ou encore Voltaire qui en fit un père de la libre pensée

 

Il fut malheureux en famille, eut un procès interminable contre son père, remarié avec une servante et reçut des secours du Régent pour éviter la chute de sa maison. Obligé d’abandonner la carrière des armes, déplorant les mésalliances de la noblesse, il maria néanmoins la seconde de ses filles à Gabriel Bernard comte de Rieux, fils du banquier Samuel Bernard, banquier protestant.

 

Veuf, Henri de Boulainvilliers se remarie en 1710 avec Claude Catherine d'Alègre, fille de Jean, comte d'Alègre, marquis de Beauvoir, et de Marie Madeleine Françoise du Fresnoy. Sans postérité

 

Son œuvre est considérable, mais ses travaux ne sont pas publiés de son vivant. Il savait cependant en donner connaissance à des amis et par là-même assurer la diffusion de ses idées. L'État de la France en 1727 contient des extraits des mémoires des intendants*, avec des indications sur la population et les diverses activités économiques. La même année paraît l'Histoire de l'ancien gouvernement de la France*. Dans un genre différent, on lui doit une Vie de Mahomet en 1730. Mais c'est surtout l'origine et la situation de la noblesse qui retiennent son attention, avec le Mémoire pour la noblesse de France contre les ducs et pairs en 1717 et, beaucoup plus importants, les Essais sur la noblesse de France en 1732. Dans ce dernier ouvrage, Boulainvilliers expose une théorie qui eut quelque retentissement, mais qu'il n'est pas le premier à exprimer puisqu'on la trouve en germe chez d'autres théoriciens comme Charles Loyseau.

 

Boulainvilliers a aussi été un astrologue, mais ses ouvrages d'astrologie ont été interdits de publication de son vivant. Son Traité d'astrologie Pratique abrégée des jugemens astronomiques sur les natiuités, écrit en 1717, reprend le titre et l'ordre du manuel d'astrologie d'Auger Ferrier de 1550, tout en tenant compte de la nouvelle place assignée au soleil, au centre des planètes. Pour le rédiger Boulainvilliers a compulsé plus de deux cents ouvrages. Il a circulé sous forme de manuscrit pendant plus de 2 siècles et n'a été publié qu'en 1947.

 

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu du texte de Pierre Dupac/ encyclopedie universalis/henri-boulainvilliers/ texte de Hannah Arendt, Penser la race avant le racisme, in L’Impérialisme, Fayard, 1982

 

 

Voir la période suivante