16ème

 

Francisco Serrão ou Francisco Serrano: Explorateur portugais - Frédéric II de Mantoue ou Frédéric II Gonzague: Noble italien - François III Gonzague dit François III de Mantoue: 2ème duc de Mantoue-Marquis de Montferrat - Catherine d'Autriche: Princesse de la dynastie des Habsbourg-Archiduchesse d'Autriche-Reine consort de Pologne - Éléonore d'Autriche (1534-1594): Archiduchesse d'Autriche-Princesse de Hongrie et de Bohème - Alphonse II d'Este: Cinquième duc de Ferrare, Modène et Reggio - Margherita Gonzaga d'Este dite Marguerite de Ferrare-Duchesse de Ferrare de 1564 à 1618 - Vincent 1er de Mantoue ou Vincent 1er de Gonzague : Duc de Mantoue et de Montferrat - Thomas Erastus : Médecin et théologien suisse - Joseph Juste de Lescale de Vérone dit Joseph Juste Scaliger - William Barclay ou Guillaume Barclay : Juriste écossais - Andreas Eudaemon-Joannes : Prêtre jésuite grec-Philosophe-Théologien et écrivain - John Norreys ou John Norris : Général anglais - Claude de Lorraine ou Claude de Guise : Duc d'Aumale en 1547-Comte puis duc de Guise-Militaire français - Claude II d'Aumale ou Claude II de Lorraine : Marquis de Mayenne et duc d’Aumale de 1550 à 1573 - Fernando de Ávalos dit Ferdinand-François d’Avalos : Marquis de Pescara - Khizir Khayr ad-Dîn dit Barberousse : Grand marin de l'Empire ottoman-Beylerbey (gouverneur-général) de la régence d'Alger-Kapudan pacha (grand amiral) - François de Bourbon ou François de Bourbon-Vendôme : Comte d'Enghien-Général des galères de France en 1543 - Jean d'Annebault : Baron de Retz-Seigneur de Machecoul, d'Annebault et de La Hunaudaye - Abu Marwan Abd al-Malik : Cinquième sultan de la dynastie saadienne de 1576 à sa mort - Bertrand d’Argentré : Juriste et historien breton - René Ier de Rohan : 18ème vicomte de Rohan-Vicomte puis prince de Léon-Marquis de Blain-Comte de Porhoët - Jacques de Savoie : Comte de Genève et duc de Nemours de 1533 à 1585 - Jean III de Portugal dit le pieux : Roi du Portugal - Ahmed al-Mansour ou Abou Abbas Ahmad al-Mansour dit Ad-Dhahbî : Sixième sultan de la dynastie saadienne au Maroc de 1578 à sa mort - Muhammad al-Mutawwakil al-Maslûkh dit Al-Maslûkh ou l'écorché : 4ème sultan de la dynastie saadienne de 1574 à 1576 - Henri 1er dit Le cardinal Henri : Roi de Portugal de 1578 à sa mort - Jeanne d'Autriche ou Jeanne de Habsbourg : Princesse espagnole - Jean de Portugal ou Jean-Manuel : Prince de Portugal - André de Rivaudeau : Poète et dramaturge français - Catherine de Parthenay : Poétesse-Dramaturge et mécène - Henri 1er de Rohan - Isabeau d'Albret de Navarre - Nicolas de Mercœur dit Nicolas de Lorraine : Évêque de Metz de 1543 à 1548 et de Verdun de 1544 à 1547-Comte de Vaudémont 1548 à 1577-Seigneur de Mercœur de 1563 à 1569-Duc de Mercœur de 1569 à 1577 - Jacqueline de Longwy : Comtesse de Bar-sur-Seine-Duchesse de Montpensier-Dauphine d'Auvergne - Antoine de Bourbon : Prince du sang de la maison de Bourbon-Roi consort de Navarre par son mariage avec Jeanne d'Albret - Eustache du Bellay : Évêque de Paris - Gabriel de Lorges dit Gabriel 1er de Montgommery : Comte de Montgomery-Seigneur de Ducey-Seigneur de Lorges - François de France ou François d'Alençon : Duc d'Alençon-Duc d'Anjou, de Touraine-Duc de Brabant et Château-Thierry - Jean V de Parthenay-L'Archevêque ou Larchevêque : Sieur de Soubise-Seigneur des Herbiers et de Mouchamps - Charles de Quellenec dit Charles II de Quellenec : Baron du Pons ou de Pont et de Rostrenen-Noble protestant français - Nicolas Rapin : Militaire et poète français - François Le Felle de Guébriant : Seigneur de Guébriant - Louis de Lorraine dit Louis II de Lorraine ou le cardinal de Guise puis de Lorraine : Archevêque-duc de Reims de 1574 à 1588 - Frédéric II du Palatinat dit Frédéric II le Sage : Comte Palatin du Rhin-Électeur palatin de 1544 à 1556 - James Law : Prélat écossais-Évêque des Orcades de 1605 à 1615-Archevêque de Glascow de 1615 à 1632 - Nicolas de Laval-Montfort dit Guy XVI de Laval : Comte de Laval-Baron de Vitré-Vicomte de Rennes-Baron de La Roche-Bernard-Baron d'Acquigny et de Crevecœur-Seigneur de Montfort et de Gaël-Baron de Quintin et du Perrier - Louis III de Bourbon-Vendôme dit Louis III de Montpensier : Duc de Montpensier-Prince de sang français - Philippe-Emmanuel de Lorraine : Duc de Mercœur et de Penthièvre-Marquis de Nomeny-Baron d'Ancenis-Gouverneur de Bretagne - Charles II d'Autriche ou Karl II Franz : Archiduc d'Autriche intérieure - Antoine Arnauld :  Avocat français - Angélique d'Estrées - Gabrielle d'Estrées - Guillaume de Brunswick Lunebourg dit le Jeune : Duc de Brunswick Lunebourg-Prince de Lunebourg de 1559 à sa mort - Germaine de Foix : Reine consort d'Aragon, de Majorque, de Valence, de Sicile et de Naples-Comtesse consort de Barcelone de 1505 à 1516 - Dorothée de Danemark - Guillaume de La Teyssonnière : Militaire et poète dombiste - Antoine François Paladin : Luthiste - Philippe 1er de Hesse dit le Magnanime : Landgrave de Hesse de 1518 à sa mort - Álvaro Manrique de Zúñiga : Premier marquis de Villamanrique-Vice-roi de Nouvelle-Espagne - Gaspar Yanga - William Adams : Navigateur anglais - Matteo Ricci : Prêtre jésuite italien et missionnaire en Chine - Philibert Hamelin : Prédicateur protestant - Octave Farnèse ou Ottavio Farnese : Second duc de Parme et de Plaisance-Second duc de Castro Jean du Barry : Seigneur de la Renaudie - Charles du Puy-Montbrun : Gentilhomme du Dauphiné-Capitaine huguenot des guerres de religion-Chef des protestants du Dauphiné avant le duc de Lesdiguières - Bertrand-Rambaud de Simiane : Baron de Gordes et de Caseneuve - Gaucher II dit Scévole de Sainte-Marthe : Poète français - Lancelot Voisin de La Popelinière : Sieur de La Popelinière-Homme de guerre, historien et écrivain - Guy du Faur de Pibrac : Seigneur de Pibrac-Poète, magistrat et diplomate français - Jacques Auguste de Thou : Magistrat, historien, écrivain et homme politique français - Jean Châtel - Charles de Gontaut-Biron : Duc de Biron-Maréchal de France - Jacques Patin : Maître peintre bourgeois de Paris - Louise de Coligny - Claude d'Angennes de Rambouillet : Prélat français du 16ème siècle - Henri de Bourbon dit  Henri de Montpensier : Dauphin d'Auvergne-Duc de Montpensier-17ème prince souverain de Dombes-Seigneur de Châtellerault et vicomte de Brosse - Louis de Guise: baron d'Ancerville - Christian II de Danemark : Roi de Danemark et de Norvège de 1513 à 1523-Roi de Suède de 1520 à 1521 sous l'Union de Kalmar - Dorothée de Danemark (1520-1580) : Princesse de l'Union de Kalmar devenue par son mariage électrice consort palatine - Catherine-Marie de Lorraine dite Catherine de Lorraine (1552-1596) : Duchesse de Montpensier - Charles IV d'Alençon ou Charles IV de Valois : Duc d’Alençon-Prince de sang de la maison des Valois - Antoinette de Daillon : Comtesse douairière de Laval - Francisco Vásquez de Coronado : Conquistador espagnol - Baccio della Porta dit Fra Bartolomeo di San Marco : Peintre italien qui devint religieux Dominicain - Francesco di Cristofano dit Franciabigio ou Francia Bigio : Peintre de l'école florentine pendant la Renaissance - Tokugawa Ieyasu : Daimyo puis shogun du Japon - François 1er de Bourbon-Saint-Pol  dit François Ier de Saint-Pol : Comte de Saint-Pol et de Chaumont-Gouverneur du Dauphiné sous le règne de François 1er - Yves Mahyeuc : Évêque de Rennes en 1507 - Marie d'Autriche (1528-1603) : Infante d'Espagne-Impératrice consort du Saint Empire-Reine consort de Germanie, de Bohême et de Hongrie-Archiduchesse consort d'Autriche - Álvaro de Mendaña y Neira : Navigateur et explorateur espagnol - Camille Borghèse dit Paul V :  Élu pape le 16 mai 1605 - Charles-Emmanuel 1er de Savoie dit le Grand : Duc de Savoie-Prince de Piémont de 1580 à 1630 - Marie-Anne de Bavière - Anne de Habsbourg dite Anne d'Autriche (1528-1590) : Archiduchesse d'Autriche - Gabriel de Goulaine - Francisco de Radès et Andrada : Historien espagnol - Marie de Luxembourg : Duchesse de Penthièvre de 1569 à 1623-Princesse de Martigues - Sebastiano Luciani dit Sebastiano del Piombo : Peintre italien de la renaissance - Gustave 1er Vasa ou Gustav Vasa : Régent de Suède de 1521 à 1523-Roi de Suède de 1523 jusqu'à sa mort - Georges 1er de Hesse-Darmstadt dit le Pieux : Landgrave de Hesse-Darmstadt de 1567 à sa mort - Madeleine de Lippe : Comtesse de Lippe-Première landgravine de Hesse-Darmstadt - Giovanni Battista Castagna dit Urbain VII : 228ème pape de l’Église catholique du 15 au 27 septembre 1590 - Juan d'Aguila : Général espagnol - Henri-Jules de Brunswick-Wolfenbüttel : Duc de Brunswick-Lunebourg de 1584 à sa mort - Françoise Babou de la Bourdaisière : Aristocrate française - Antoine IV d'Estrées dit Antoine d’Estrées : Militaire et aristocrate français-Chevalier de l'ordre de Saint-Michel en 1568-Chevalier de l'ordre du Saint-Esprit en 1578-Gouverneur-Sénéchal et premier baron du Boulonnais-Vicomte de Soissons et de Bercy-Seigneur châtelain et 1er marquis de Coeuvres-Gouverneur de La Fère, de Paris et de l'Ile de France - Roger II de Saint-Lary de Bellegarde dit Roger de Bellegarde : Favori des rois Henri III et Henri IV - Petrus Plancius : Commerçant néerlandais d'Amsterdam - Rudolph van Royen Snel dit Rudolph Snellius : Linguiste néerlandais et mathématicien - Auguste 1er de Saxe : Électeur de Saxe de 1553 à sa mort-Comte palatin de Saxe et margrave de Misnie de 1556 à sa mort - Sabine de Brandebourg-Ansbach : Princesse de Brandebourg-Ansbach - Jean II Georges de Brandebourg dit l'Économe : Électeur de Brandebourg de 1571 à 1598 - Christian III de Danemark : Duc d'Holstein et de Schleswig de 1523 à 1533-Roi de Danemark et de Norvège de 1534 à sa mort - Girolamo Pamphilj : Cardinal italien - Guillaume de Brunswick-Lunebourg dit le Jeune : Duc de Brunswick-Lunebourg-Prince de Lunebourg de 1559 à sa mort - Ferdinand d'Aragon : Duc de Calabre-Vice-roi de Valence - Christophe de Wurtemberg : Duc de Wurtemberg de 1550 à sa mort - Sophie de Wurtemberg : Duchesse consort de Saxe-Weimar - Jean-Guillaume de Saxe-Weimar : Prince allemand de la maison de Wettin - François Lambert (réformateur) dit Lambert d'Avignon : Moine franciscain converti à la Réforme-Théologien protestant-Professeur à l'université de Marbourg - Jean 1er de Saxe dit le Constant ou l’Assuré : Électeur de Saxe-Landgrave de Thuringe de 1525 à 1532 - Thomas Müntzer : Prédicateur anabaptiste-Chef religieux de la guerre des paysans dans le Saint Empire - Dona Catarina  Infante de Portugal  dite Catherine de Portugal : Duchesse de Bragance par son mariage - Philippe Louis de Neubourg : Comte Palatin de Neubourg de 1569 à 1614 - Jean II de Saxe-Weimar : Duc de Saxe-Weimar de 1602 à sa mort - Ana de Mendoza et de la Cerda : Princesse d'Éboli-Duchesse de Pastrana-Comtesse de Mélito - Isabelle de Bragance (1514-1576) - Duarte de Portugal dit Duarte duc de Guimarães : 4ème duc de Guimarães - Jan Joosten van Lodensteijn : Marin - Sebald de Weert : Navigateur néerlandais - Jacques Mahu ou Mahue : Amiral au service de la flotte hollandaise-Explorateur et le leader d'une expédition de cinq navires en Inde - Henri 1er de Montmorency : Duc de Montmorency-Connétable de France-Gouverneur du Languedoc pendant cinquante et un ans-Seigneur de Damville - Marguerite Tudor - Pierre Louis Farnèse : Premier duc de Castro-Premier duc de Parme et Plaisance - Gerolama Orsini - Alexandre Farnèse (cardinal) dit Alexandre Farnèse le jeune : Cardinal en 1534 - Charles 1er de Cossé dit le Maréchal de Brissac : Comte de Brissac-Maréchal de France en 1550 - Laurent de Maugiron : Comte de Montléans-Gouverneur de la ville de Vienne-Lieutenant général du Dauphiné - Claude de Savoie : Gouverneur et grand sénéchal de Provence du 31 mars 1525 à sa mort - Charles II de Hohenzollern-Sigmaringen : Comte de Hohenzollern-Sigmaringen de 1576 à 1606 - Barbara de Hesse ou Barbe de Hesse : Duchesse de Wurtemberg-Mömpelgard - Georges 1er de Wurtemberg : Comte de Montbéliard - Heinrich Schickhardt : Architecte-Urbaniste et ingénieur militaire allemand - Marie-Éléonore de Clèves - Anne Marie de Brunswick-Lunebourg ou Anna Maria de Brunswick-Göttingen-Calenberg : Duchesse de Brunswick-Lüneburg - Manuel Alonso Perez de Guzman y Gomez de Silva : Comte de Niebla-Duc de Medina Sidonia-Marquis de Cazaza - Alessandro Ludovisi dit Grégoire XV : 234ème pape de l'Église catholique de 1621 à 1623 - Jean III Sigismond de Brandebourg : Électeur de Brandebourg de 1608 à 1619-Duc de Prusse de 1618 à 1619 - Guillaume de Clèves dit le Riche : Duc de Gueldre-Comte de Zutphen de 1538 à 1543-Duc de Clèves-Comte de la Marck de 1539 à 1592-Duc de Juliers, de Berg-Comte de Ravensberg de 1543 à 1592 - Herman de Lynden : Militaire au service du Saint Empire romain et du prince évêque de Liège-Chevalier-Baron du Saint Empire, de Reckheim, de Rijckholt - Alexandre Farnèse (1545-1592) : Noble italien de la Renaissance-Troisième duc de Parme et de Plaisance-Quatrième duc de Castro-Gouverneur des Pays-Bas espagnols - Sabine de Wurtemberg : Princesse de Wurtemberg - Charles 1er de Bourbon (archevêque de Rouen) : Cardinal de Vendôme-Prince de sang de la maison de Bourbon - Marie de Luxembourg (1462/1472-1547) - Jacques V ou James V : Roi de l'Écosse de 1513 à 1542 - Madeleine de France ou Madeleine de Valois : Reine consort d'Écosse par son mariage avec le roi Jacques V d'Écosse - Charles II de Bourbon (archevêque de Rouen) : Cardinal de Vendôme puis de Bourbon-Prince de sang de la maison de Bourbon - Anne de Joyeuse dit Joyeuse : Baron d'Arques-Baron-héréditaire de Languedoc-Vicomte puis duc de Joyeuse-Amiral de France-Mignon du roi Henri III - Giacomo della Porta : Architecte italien de l'art maniériste de la Contre-Réforme - Jean 1er de Brandebourg-Küstrin dit Le Sage : Margrave de Brandebourg-Küstrin de 1535 à 1571 - Sophie de Legnica - Catherine de Brandebourg-Küstrin : Margrave de Brandebourg-Küstrin-Électrice de Brandebourg par son mariage - Bernardo Salviati : Cardinal italien - Jacopo Salviati : Marchand et homme politique florentin de la Renaissance - Éléonore de Prusse : Princesse du Duché de Prusse-Électrice de Brandebourg par mariage - Giovanni Francesco Rustici ou Giovanfrancesco Rustichi : Sculpteur et architecte italien - Hélène Dragaš - Luisa Sigea de Velasco ou Louise Sigée : Poétesse et humaniste espagnole - Antonio da Sangallo dit le Vieux : Architecte italien - Baldassarre Peruzzi : Peintre, dessinateur et architecte italien - Pellegrino da San Daniele dit Martino di Battista ou Martino da Udine : Peintre italien de la haute Renaissance - Petrus Mosellanus né Peter Schade : Humaniste, philologue et théologien catholique - François Desmoulins de Rochefort ou François de Moulins de Rochefort : Grand aumônier de France - Bartolomeo Ammannati ou Ammanati : Architecte et sculpteur de l'école florentine - François Stella : Peintre français - Giovanni Antonio Bazzi, dit le Sodoma : Peintre italien de la haute Renaissance - Giuseppe Betussi : Écrivain italien polygraphe - Marcantonio Raimondi : Orfèvre et graveur italien - Jan Zamoyski ou Jean Sarius Zamoyski : Magnat polonais-1er ordynat de Zamość - Piero di Giovanni Bonaccorsi, dit Perino del Vaga ou Perin del Vaga : Peintre italien - Guillaume IX de Montferrat ou Guillaume IX Paléologue : Noble italien de la Renaissance-Marquis de Montferrat - Anne d’Alençon : Dame de La Guerche-Marquise de Montferrat - Isabelle d'Este : Duchesse de Milan - Ercole Gonzaga (1505-1563) : Cardinal italien - Jean Georges de Montferrat ou Jean Georges Paléologue : Noble de la Renaissance - Marguerite de Montferrat ou Marguerite Paléologue : Duchesse de Mantoue - Barbara Radziwill : Reine consort de Pologne-Grande-duchesse consort de Lituanie - Élisabeth d'Autriche : Archiduchesse d'Autriche-Princesse de Hongrie et de Bohême-Reine consort de Pologne-Grande-duchesse consort de Lituanie - Torquato Tasso dit Le Tasse : Poète italien - Alphonse 1er d'Este : Duc de Ferrare, Modène et Reggio d'Émilie - Alphonse d'Este (1527-1587) : Noble ferrarais de la Renaissance - César d'Este : Duc de Modène et de Reggio de 1597 jusqu'à sa mort - Matthias Ier de Habsbourg : Empereur du Saint Empire-Roi de Bohême-Roi de Hongrie sous le nom de Matthias II - Girolamo Cavazzoni ou Jérôme d'Urbino : Organiste et compositeur italien de la Renaissance - Girolamo Parabosco : Polygraphe, compositeur et organiste italien de la Renaissance - Gabriel Vázquez de Belmonte dit Gabriel Vázquez : Jésuite et théologien espagnol - Ulrich VI de Wurtemberg - Louis de Gonzague ou Saint Louis de Gonzague : Étudiant jésuite mort au service des pestiférés à Rome - Éléonore de Médicis (1567-1611) - Maria d'Aviz de Portugal dite Marie de Portugal : Princesse portugaise-Duchesse de Parme et de Plaisance par mariage - Anne-Catherine de Mantoue (1566-1621) : Archiduchesse - Othon-Henri du Palatinat ou Othon-Henri de Wittelsbach : Duc de Neubourg puis électeur palatin - Jeanne d'Autriche (1547-1578) - François 1er de Médicis : Grand-duc de Toscane de 1574 à 1587 - Andiette de La Roque Loubéjac - Jules César Scaliger : Érudit d'origine italienne - Frédéric III du Palatinat ou Frédéric III le Pieux : Électeur palatin du Rhin-Seigneur souverain de la maison de Wittelsbach - Élie Vinet : Humaniste français-Philologue-Archéologue-Traducteur et historien de la Renaissance - Marc Antoine Muret : Humaniste français - Guillaume III de Croÿ : Cardinal belgo français - Juste Lipse : Philologue et humaniste -




Jehan Titelouze ou Jean Titelouze (vers 1563-1633)

Organiste et compositeur français


Il est considéré comme le fondateur de l’école française d’orgue et a passé l’essentiel de sa carrière comme organiste* et chanoine de la cathédrale Notre-Dame de Rouen*. Il passe pour être un des organistes les plus talentueux de son temps, improvisateur doué, expert en facture orgues, poète à ses heures et en relation avec les théoriciens de son temps.


Fils et neveu de ménétrier*, il a probablement été initié à la musique par sa famille, mais le détail de son éducation musicale n’est pas connu. Il a pu être éduqué dans l’important collège des Jésuites de Saint-Omer*, fondé en 1566, ou dans le collège des Bons-Enfants*.


On sait seulement qu’il embrasse la prêtrise, peut-être après des études de théologie au collège Saint-Bertin*, et qu’en 1585 il est un des quatre organistes remplaçants à la cathédrale de Saint-Omer, après le départ d’Adrien Balle ; c’est peut-être la nomination de Liévin Baes à la place d’Adrien Balle qui le décide à partir pour Rouen.


Sa carrière rouennaise commence à l’église Saint-Jean*, où il est engagé comme organiste en 1585. Bien qu’engagé à la cathédrale Notre-Dame dès 1588, il assure donc un double service jusqu’en 1589, remplacé cette année-là par Jaspar Petit, et garde longtemps le contact avec cette église : il lui fournit en 1600 des livres de musique apportés de Paris et expertise en 1603 les réparations de l’orgue faites par le facteur Crespin Carlier.


Le décès de l’organiste François Josseline survenant le 13 avril 1588, Titelouze est nommé organiste de la cathédrale Notre-Dame de Rouen deux jours après.


Comme souvent dans ce genre d’emploi, Titelouze est appelé à jouer dans des occasions particulières, comme pour le jour de la fête de saint Étienne à Saint-Étienne-la-Grande-Église* (une église paroissiale sise dans une des chapelles de la cathédrale).


Le 3 août 1604, il obtient l’enregistrement par le bureau des finances de Rouen des lettres de naturalité qui lui avaient été octroyées le 24 janvier 1595 et qui empêcheront donc le roi d’exercer son droit d’aubaine sur ses biens à son décès.


Il reçoit enfin plusieurs dignités ecclésiastiques : le 2 avril il obtient du grand vicaire de l’archevêque de Rouen* les lettres patentes qui le font chanoine prébendé de Baillolet.


Il jouit d’une maison canoniale, qui subit des réparations en 1629 et il est à l’occasion délégué pour représenter le chapitre, comme lors des États provinciaux de 1617. Le 29 juin 1610, il reçoit encore la cure de Londinières*, vacante par le décès de Louis Duval.


Connu bien au-delà de Rouen, Titelouze est parfois sollicité pour donner son avis sur tel ou tel organiste. Ainsi, au décès de Toussaint Le Febvre, l’organiste de Saint-Maclou de Rouen*, il recommande Jacques Le Febvre pour son successeur en janvier 1616.


Outre son activité de compositeur et organiste, il arrive que Titelouze s’essaye à la poésie. Il est l’auteur de deux Chants royaux récompensés à l’Académie des Palinods* de Rouen, en 1613 et 1630.


Titelouze s’intéresse aussi à la théorie de la musique et fait partie des correspondants du Père Marin Mersenne. La correspondance retrouvée du savant Minime contient sept lettres que lui à adressées Titelouze, dans la période 1622/1633.


Il apparaît être en contact avec Louis Mauduit, qui est parfois son intermédiaire entre Paris et Rouen. La dernière lettre de Titelouze à Mersenne, du 6 janvier 1633, fait mention d’un voyage à Paris et il s’excuse de n’avoir pas eu le temps de lui rendre visite.



En 1588, il visite avec le maître Corneille, organiste de Saint-Michel de Rouen*, les orgues de Notre-Dame-de-la-Ronde de Rouen*.


En 1613, il est désigné par le chapitre de la cathédrale de Poitiers* comme expert pour la réception de l'orgue réparé par Crespin Carlier. L'expertise eut lieu le 27 avril 1613.


En 1622, il est sollicité pour l’expertise de l’orgue de Néville* (Seine-Maritime) mais se fait remplacé par Jolliet, organiste à Chartres*.


Le 23 juin 1623, il signe avec Henri Frémart et Jean de Bournonville l’expertise de réception de l’orgue de la cathédrale d’Amiens*.


En 1632 enfin, il prépare le devis de construction des orgues de l’église Saint-Godard de Rouen*, en préparation du marché passé avec le facteur Guillaume Lesselier.


On considère qu’il a influencé les facteurs normands en promouvant l’usage d’un orgue fait selon son désir : à deux claviers et grand pédalier, inspiré quant à la composition des orgues flamands mais possédant déjà des jeux qui annoncent la facture française baroque.


Tout l’œuvre connu de Titelouze est publié entre 1623 et 1626, lorsqu’il est déjà dans la soixantaine. Il organise enfin, à la Sainte-Cécile 1631, le puy de musique habituellement célébré en cette occasion, en faisant construire quatre théâtres dans la nef de la cathédrale, pour que la musique soit plus harmonieuse, et les instruments plus intelligibles.


Le 21 janvier 1633, probablement déjà affaibli, Titelouze prie le chapitre de lui accorder une augmentation de gages pour qu’il puisse instruire un jeune organiste qui le remplace en son absence. Il rédige un premier testament le 29 avril 1633 puis le complète le 24 octobre 1633 et meurt le même jour.


Outre quelques legs en argent à des églises, des couvents ou des particuliers, le testament prévoit que le facteur d’orgue Guillaume Lesselier recevra son orgue organisé, et Blaise Bretel, organiste de Saint-Vincent, sa collection de musique.


Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu du texte de Albert Cohen, « Jehan Titelouze as music theorist », Festa Musicologica : essays in honor of George J. Buelow, ed. T.J. Mathiesen and B.V. Rivera. Stuyvesant (NY), 1995,


Marco Antonio de Dominis (1556-1624)

Ecclésiastique et homme de sciences croate


Né dans l'île d'Arbe*, sur les côtes de la Dalmatie*, il est issu d'une famille de nobles palatins liés au pouvoir hongrois. Il suit des études dans un collège jésuite. En 1579, il entre dans la compagnie de Jésus, pour devenir professeur de philosophie. Il enseigne à Vérone* de 1581 à 1585. Puis, il part à Padoue* pour approfondir ses connaissances en théologie de 1588 à 1592, date à laquelle il devient prêtre. Il enseigne la rhétorique à Brescia* jusqu'en 1595.


Le 15 juin 1596, il obtient la permission de rentrer en Dalmatie pour aider l'évêque de Segna* (maintenant Senj), qui est de sa famille, et qui est aux prises avec les Turcs.


L'évêque ayant été tué, il le remplace. Sa nomination lui est confirmée par le pape le 13 août 1600. Puis il est nommé archevêque de Spalato* (maintenant Split) et primat de Dalmatie et de Croatie* le 20 novembre 1602. Petit à petit il adopte l'opinion des Réformés*.


Il se lie d'amitié avec l'ambassadeur anglais Dudley Carleton. En 1616, Marco Antonio part vivre en Angleterre. Il y commence une carrière d'écrivain. Son premier ouvrage est un traité contre le pape, De Republica christiana en 1617. Le roi Jacques 1er d'Angleterre lui accorde des bénéfices et le nomme doyen de Windsor*. Marco Antonio obtient de Venise une copie du volumineux manuscrit de Paolo Sarpi sur l'histoire du concile de Trente* et il réussit à le faire publier à Londres en 1619.


Mais à partir de 1620, il commence à entrer en désaccord avec ses hôtes anglais. Le 30 mars 1622, il est expulsé d'Angleterre. Le 13 mai, dans la ville catholique de Bruxelles, il abjure ses erreurs devant le nonce apostolique*. Il arrive à Rome le 5 novembre 1622 où il se rétracte à nouveau publiquement et promet d'écrire une réfutation de ses œuvres anti-romaines.


Le pape Grégoire XV lui assure une pension, avant de mourir. Le nouveau pape, Urbain VIII, est moins bien disposé à son égard, et il le fait arrêter le 18 avril 1624. Emprisonné au château Saint-Ange*, Marco Antonio tombe malade et meurt le 9 septembre 1624. Son procès se poursuit néanmoins et il est condamnée à mort le 21 décembre 1624. Sa dépouille est brûlée sur le Campo de' Fiori* avec ses écrits et son portrait.


Dominis cultiva la science avec quelque succès : il eut la première idée de l'explication de l'arc-en-ciel, que Descartes perfectionna depuis. Cette explication se trouve dans le traité De Radiis visus et lucis in vitris, perspectivis et iride ouvrage qui d'ailleurs est rempli d'erreurs selon le Dictionnaire Bouillet.


Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia Marco Antonio de Dominis/ Portail de la Croatie/ Catégories : Évêque croate/Écrivain croate


Henry Garnet (1555-1606)

Prêtre jésuite anglais

Supérieur des jésuites en Angleterre de 1586 à 1606


Fils de Brian Garnett et oncle de saint Thomas Garnet, le jeune Henry étudie au collège de Wincester* et travaille comme apprenti dans une imprimerie pendant un an avant d’entreprendre le voyage à Rome pour y entrer dans la Compagnie de Jésus*, le 11 septembre 1575.


Après son ordination sacerdotale Garnet enseigne les mathématiques et l'hébreu au Collège Romain*, où il remplace pendant deux ans Christophe Clavius, âgé et devenu infirme.


Le 8 mai 1586, il quitte Rome en compagnie de Robert Southwell et débarque clandestinement en Angleterre, à Folkestone*, le 18 juillet. Sa première tâche est d’organiser, avec Southwell, le travail pastoral clandestin des prêtres revenus dans leur pays, et de préparer des filières pour envoyer à l’étranger, jeunes et séminaristes qui veulent se préparent au sacerdoce.


Les risques sont grands : la grande majorité des quelque 150 prêtres entrés en Angleterre entre 1581 et 1586 ont été arrêtés et exécutés. Garnet lui-même, dès le 3 août 1586, doit remplacer comme Supérieur de la mission, William Weston, qui a été arrêté. Il le restera jusqu’à son arrestation, 20 ans plus tard, en 1606.


Bien que perpétuellement en danger, sans résidence fixe et adoptant divers déguisements, Garnet fait montre de grand dynamisme : le nombre de jésuites qui échappent à l’arrestation augmente, il ouvre une imprimerie à Londres comme façade à ses autres activités (pour les autorités civiles, il est imprimeur), il organise une filière de sortie du pays pour des jeunes qui veulent devenir jésuites, il organise un fonds de secours pour les prisonniers catholiques. Il trouve même le temps de rédiger des opuscules de dévotions.


Les lettres périodiquement envoyées au Supérieur Général Claudio Acquaviva donnent des informations détaillées sur les persécutions subies par les catholiques anglais durant les 20 dernières années du règne d'Élisabeth 1ère, les aventures des prêtres traqués, ses entrevues secrètes avec eux, les arrestations et exécutions. Elles parlent également de sa profonde amitié avec Robert Southwell.


Depuis 1604, un groupe de catholiques anglais, insatisfaits de ce que le roi Jacques Stuart, contrairement à ses promesses, ne rétablit pas les catholiques dans leurs droits, organise un complot qui vise à éliminer le roi ainsi qu’un grand nombre de personnalités protestantes en faisant sauter le parlement durant sa session d’automne 1605.


Un des comploteurs consulte un jésuite (en confession) sur la licéité de causer la mort involontaire d’innocents pour une cause grave et juste. Garnet, auquel le casus conscienciae* est référé met en garde contre les conséquences de ce complot, entré dans l'histoire sous le nom de conspiration des poudres*.


Le complot est découvert et échoue. Les comploteurs sont arrêtés. Sous la torture, un comploteur révèle que le père Garnet était au courant du complot. Celui-ci est arrêté le 27 janvier 1606. Il est accusé de complicité.


Au procès, le père Garnet se défend en invoquant le secret de la confession. Il n’était pas en mesure de parler, et ne connaissait d’ailleurs pas les détails de la préparation de l’attentat.


Le procès est conduit de façon peu régulière. Beaucoup estiment qu’il est innocent. Il n’en est pas moins condamné à être pendu et démembré. Le père Garnet est exécuté le 3 mai 1606.


Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu du texte de Thomas M. McCoog: Remembering Henry Garnet, S. J., dans AHSI, vol.75 (2006).


Voir période suivante