Afficher le livre d´or

Eudes - Charles de Provence - Carloman II - Louis III roi de France - Grimoald III de Bénévent - Gerswinde de Saxe - Adélaïde de Frioul ou Adélaïde de France - Remi d'Auxerre - Richard II de Bourgogne dit le Justicier -

 

 

Eudes (vers 860-1er janvier 898)

Comte de Paris et de Troyes

Roi de France (888-898)

Fils de Robert le Fort, il hérite des comtés de Paris, d’Anjou et de Touraine. A la mort de son père, il est confirmé dans le titre de Dux Francorum par le roi Charles le Gros et devient le seigneur le plus puissant de la Francia. Comme son père, qui s’était illustré en combattant les Normands de la Loire, il se distingua par une résistance acharnée aux envahisseurs venus de Scandinavie. Ses exploits durant le siège de Paris accroissent sa renommée. Il en profite pour déposer Charles le Gros et pour se faire élire roi de la Francia occidentalis par une assemblée d’évêques et de comtes en 888.

Une lutte s’engage avec l’héritier de la dynastie carolingienne, Charles III le Simple, encore enfant. Soutenu par les tenants du principe de l’hérédité du trône et par le puissant évêque de Reims. Charles est sacré roi en 893.

Après plusieurs années d’affrontement, les 2 souverains finissent par traiter. Eudes abandonne à Charles tout le pays entre le Rhin et la Seine, se réservant Paris et la France occidentale. Avant sa mort, en 898, et sous la pression du roi de Germanie, il doit reconnaître Charles le Simple comme son successeur.

 

Charles de Provence (845-863)

 

Fils de Lothaire 1er, il hérite de la Provence en 855. Sa mauvaise santé, il est épileptique, pousse ses 2 oncles, Charles le Chauve et Louis le Germanique, à convoiter son héritage. Girard de Vienne le défend. Il meurt sans héritiers directs en 863

 

Carloman II (mort en 884)

Roi de France de 879 à 884

Deuxième fils de Louis II le Bègue et d'Ansgarde. Il règne conjointement avec son frère Louis III sur le royaume des Francs à la mort de son père.

Il est reconnu comme seul roi après la mort de Louis III en 882. Il lutte contre Hugues le Bâtard, fils de Lothaire II, roi de Lorraine, qui revendique le royaume de son père. En 884 il se résout à acheter quelques mois de tranquillité en versant un tribut aux Normands d'Amiens. Il meurt d'une chute de cheval la même année.

 

Louis III (863 - 882)

Roi de France (879-882)

Fils de Louis II et d'Ansgarde il partage la royauté avec son frère Carloman. A la mort de son père il eut en héritage la Francia et la Neustrie. Sous son règne s'accentue la dislocation de l'héritage carolingien. Il abandonna la Lotharingie à Louis le Jeune, roi de Germanie. Après un règne de 3 années, il meurt à Saint-Denis le 5 août 882 sans héritier, laissant son frère Carloman II seul roi.

 

Grimoald III de Bénévent (vers 758-806)

Duc et prince lombard de Bénévent de 788 à 806

 

Second fils du duc Arigis et de la princesse lombarde Adalberge, fille du roi Didier, il devient en 787, l'otage de Charlemagne, roi des Francs et vainqueur des Lombards en 774.

À la mort de son père et de son frère aîné Romuald en août 788, il retourne en Italie, devient prince de Bénévent sous tutelle franque et doit, la même année, faire face à une tentative d'invasion byzantine dirigée entre autres par le prince Adalgis, son oncle, fils du roi lombard déchu Didier, vaincu et cloîtré par Charlemagne dans le nord de la Gaule. Aidé par des troupes franques commandées par les ducs Winigis et Hildebrand de Spolète, il parvient à rejeter l'invasion à la mer. Peu après, il tente vainement de se débarrasser de la suzeraineté franque, se révolte, mais l'intervention des fils de Charlemagne, Pépin, roi d'Italie, et Charles le jeune, l'oblige à se soumettre en 792.

 

Gerswinde de Saxe (vers 782-vers 834)

 

Fille du duc de Saxe Widukind dit le Grand et de sa 1ère épouse Théodrade de Herstal. Elle devient la concubine puis l'épouse de Charlemagne, son aîné de 40 ans, en 808, et lui donna une fille en 814, Adeltrude. Ce mariage mit un terme définitif à la guerre contre les Saxons. À la mort de son mari en 814, on perd sa trace.

 

Adélaïde de Frioul ou Adélaïde de France (vers 850-901)

 

Fille du comte du palais Adalhard, marquis de Frioul, seconde épouse de Louis II Le Bègue, et mère de Charles III le Simple.

Charles II le Chauve la choisit comme épouse pour son fils, Louis II Le Bègue, alors que celui-ci était marié secrètement avec Ansgarde de Bourgogne depuis 862, et avait déjà 2 enfants, Louis III et Carloman. Le roi Charles le Chauve parvient à faire casser le premier mariage par le pape Jean VIII, et le mariage fut célébré en février 875.

En 879, Louis le Bègue meurt à Compiègne, alors qu'il préparait une expédition punitive contre les comtes de Poitiers et du Mans, mais Adélaïde est enceinte, et donne la vie à un enfant mâle remettant en cause l'héritage des fils d'Ansgarde.

Le mariage d'Adélaïde fut attaqué par Ansgarde de Bourgogne et ses 2 fils, qui n'hésitèrent pas à l'accuser d'adultère. Au terme d'un long et difficile procès, elle finit par l'emporter et son fils Charles le Simple fut reconnu comme enfant légitime et seul héritier de la couronne de France, d'autant plus que Louis III et Carloman II meurent tous 2 sans postérité. Pendant ce temps, la direction du royaume est passée entre les mains d'Eudes 1er, comte de Paris, et de l'empereur Charles III le Gros.

En 898, elle assista au couronnement de son fils Charles III le Simple et mourut à Laon le 10 novembre 901.

 

Remi d'Auxerre (vers 850-908)

 

Moine bénédictin, théologien et auteur prolifique, élève de Loup de Ferrières et d'Heiric, et maître de l'école de Saint Germain d'Auxerre à la suite de ce dernier, puis maître à Paris et à Reims. Il est l'auteur de nombreuses gloses et commentaires.

 

Richard II de Bourgogne dit le Justicier (858-921)

 

Il fut un grand seigneur féodal, à l'origine de la première maison des ducs de Bourgogne. Son frère était Boson V de Provence et sa sœur Richilde d'Ardennes fut la concubine et la seconde épouse du roi de France Charles II le Chauve.

Il épousa Adélaïde, fille du Welf Conrad II de Bourgogne, duc de Bourgogne, qui apporta dans sa dot le comté d'Auxerre.

 

Voir la suite

Retour page d'accueil