Afficher le livre d´or

Lothaire 1er - Bernard - Judith de Bavière - Pépin 1er d’Aquitaine - Louis II le Germanique - Hincmar - Jean VIII -

 

Lothaire 1er (795-29 septembre 855)

Empereur d’Occident (840-855)

Fils aîné de Louis le Pieux et d’Ermengarde, il fut élevé à la dignité impériale par son père par l’Ordinatio imperii de 817 et associé au trône au détriment de ses frères cadets, Pépin et Louis. Commencée 10 ans auparavant, la lutte fratricide pour la succession se poursuit entre les fils de Louis le Pieux. Pépin est mort en 838 mais Charles, le plus jeune fils né d’un second mariage, est entré en lice. A la mort de leur père, Lothaire se croit en droit de lui succéder dans tout l’État. Louis dit le Germanique et Charles le futur Charles le Chauve réclament leur part d’héritage, conformément à l’ancienne coutume franque.

Chacun s’emploie à rallier le maximum de partisans à sa cause, en ayant recours aux familles aristocratiques, plus divisées que jamais. Lothaire n’hésita pas à distribuer force largesses aux vassaux de ses frères pour les faire passer dans son camp. Devant cette menace, Louis et Charles finissent par conclure une alliance contre leur aîné. Le choc décisif a lieu le 25 juin 841, à Fontenoy en Puisaye, près d’Auxerre. Ce fut peut-être la bataille la plus sanglante du Moyen Age. il fut battu par Charles le Chauve et louis le Germanique.

D’une entente tactique, Louis et Charles font une alliance durable en renouvelant leur engagement d’aide mutuelle par les serments de Strasbourg le 14 février 842. Effrayé par cette double puissance, Lothaire préfère traiter avec ses cadets. Plus d’un an de pourparlers est nécessaire pour aboutir à un accord.

Incluse dans le traité de Verdun, la politique de collaboration pacifique entre frères résiste cependant mal aux ambitions de chacun. Bien que fortement encouragée par le haut clergé, la paix est fragile. Louis et Charles profitent de la moindre occasion pour créer des troubles hors de leur propre royaume. Quand elle ne vient pas des frères de Lothaire, la menace arrive des Normands, qui ne se contentent plus de razzias côtières, mais sèment la panique loin dans les terres. Dans ce climat de guerre larvée et de résistance permanente aux envahisseurs venus de Scandinavie, Lothaire tente de faire front. Il fait reconnaître son fils Louis le futur Louis II comme roi d’Italie en 844, puis comme empereur en 850.

le 29 septembre 855, il meurt à Prüm. Son royaume est morcelé entre ses 2 fils, Charles et Lothaire II qui hérite de la Lotharingie , région qui sera durant des siècles l’enjeu de luttes entre les deux puissances voisines, et Charles le Chauve se consacrera à la guerre contre son frère Louis le Germanique pour s’emparer des restes de son royaume.

 

Bernard (797-818)

Roi d'Italie de 813 à 817

 

Il se lance en guerre avec son oncle Louis le Pieux, à la suite du nouveau partage de l'Empire carolingien. Louis le Pieux remporte la victoire et lui fait crever les yeux .

 

Judith de Bavière (800-843)

Seconde femme de Louis le Pieux, elle tente d'écarter de la succession les fils du premier lit de Louis le Pieux, pour assurer le règne de son fils Charles le Chauve. La guerre est alors inévitable entre le roi et ses fils.

 

Pépin 1er d’Aquitaine (803-838)

 

Dès ses 14 ans, son père Louis le Pieux lui confia l’Aquitaine. À la naissance du futur Charles le Chauve, se posa la question de donner à celui-ci une part égale à celle des autres fils cadets de l’empereur. Pépin s’allia à ses frères sous l’égide de Wala, afin de s’opposer à ce dessein. En 830, il s’empara de Judith, la mère de Charles, et de l’empereur, qui sont réduits à merci. Les manœuvres habiles de Gombaud détachent ensuite Pépin et Louis le Germanique du groupe Wala-Lothaire.

la restauration de Louis le Pieux a lieu. De nouvelles divergences surgissent : Pépin reprend les armes contre son père. Battu cette fois, l’Aquitaine lui est enlevée au profit du jeune Charles. Mais Pépin, de nouveau brouillé avec Lothaire, se rallie définitivement à la cause de l’Empereur, moyennant de solides avantages. Pépin meurt après avoir prêté son concours au couronnement de Charles le Chauve.

 

Louis II le Germanique (804-876)

Roi de Bavière et de l'Ostmark (817-843)

Roi de Germanie (822-837 & 843-876)

Roi de Lorraine (870-876)

Troisième fils de Louis le Pieux, il devient roi de Germanie après le partage de Verdun en 843. Accrue encore en 870 par le traité de Mersen des territoires de l'Alsace et de la Lorraine. Son règne marqua la naissance politique de l'Allemagne.

Il cède en faveur de son frère Charles le Chauve les territoires de la Lorraine, de la vallée du Rhône et d'Italie. Il meut le 28 août 876 à Francfort-sur-le-Main et sera inhumé au monastère de Lorsch.

 

Hincmar (806-882)

Archevêque de Reims en 845

 

Il est tout d’abord moine à l’abbaye bénédictine de Saint-Denis. Il devient archevêque de Reims en 845 puis conseiller de Charles le Chauve et le sacrera roi de Lorraine. Il sera même son exécuteur testamentaire. Il garde toute son influence sous le règne de son fils Louis II le Bègue. Théologien, il est également l'auteur de nombreux ouvrages, De una et non trina Deitate. Il s’est efforcé d’imposer à ses contemporains des mœurs un peu plus civilisés, mariage, bannissement de l’inceste, du rapt ou du viol. Il a fondé un hôpital, un collège.

 

Jean VIII (vers 820-882)

Élu pape en 872

À la mort de l'empereur, il prend le parti de Charles le Chauve contre Louis le Germanique . À la mort de Charles le Chauve, les partisans de la cause germanique repartent à l'attaque, le pape se rend en France, couronne Charles le Gros et le ramène en Italie, mais la faiblesse du nouveau souverain ne parviendra pas à le sauver. Il meurt assassiné.

 

Retour page d'accueil

Voir la suite