Pour signer le livre d´or cliquez

Hasting ou Alsting - Guthrum l'Ancien ou Ethelstan - Ealhswith de Gaini ou Aethelswitha - Ethelwulf - Ethelred - Osburga de Wight - Manassès 1er de Chalon dit l’Ancien - Bérenger II de Neustrie - Poppa de Bayeux - Ethelbald de Wessex dit le Fier -

 

Hasting ou Alsting (vers 810-893)

Chef Viking

 

Connu pour ses nombreuses expéditions dans l’empire franc, mais aussi en Méditerranée. Souvent mentionné comme un fils de Ragnar Lodbrok dans les chroniques Anglo-saxonnes.

Il rejoint les Vikings danois, et participe, sous la direction du chef prétendant au trône du Danemark Horic, aux raids de août 834 et août 835 contre Noirmoutier.Il devient chef indépendant ensuite, et se signale par des expéditions annuelles de pillage, n’hésitant pas à revenir là où il a subi un échec.

En 838 c’est la prise d’Amboise, puis en 843 il s’allie au comte Lambert, comte de Nantes et à Nominoé. Ils sont battus par le comte Renaud de Nantes à Messac, mais le surprennent et le tuent à la bataille de Blain

En 845, il effectue un raid sur la Loire et prend Ancenis, Angers, Saumur, Chinon, échec devant Tours. Il laisse un détachement dans un camp, et part chercher des renforts, qu’il obtient au thig du roi du Danemark Orich et revient notamment avec Bjorn Côtes-de-Fer.

En 846, il installe une base permanente sur l’île de Noirmoutier. Il confirme son alliance avec les Bretons et rend Nantes à Lambert.

En 848 il pille l’île de Ré, Melle, Blaye, Saintes, Angoulême et en Périgueux, Fronsac, Sainte-Foy, Agen, Montauban, mais échec devant Tarbes ou un groupe isolé de ses Vikings est exterminé par des paysans en rase campagne.

En 851, pillage de Blois et Orléans et en 852, pillage d’Angers, de Tours et de l’abbaye Saint Martin de Tours.

En 854, c’est la prise et l’incendie de Luçon. Il y est assiégé par un chef normand recruté par le comte de Poitiers, mais il négocie avec lui et peut s’échapper. Il est encore battu près de Poitiers par le fils de Charles le Chauve, venu en force.

Le 18 août 856, il prend Orléans et en 857, pillage systématique de la Touraine et du Poitou avec l’alliance de Pépin II d'Aquitaine. Poitiers est rançonnée

En 858 il effectue un long raid contre les côtes de la péninsule ibérique, La Corogne, Porto, Lisbonne, Séville, Cordoue, Cadix, Algésiras, Malaga, Alméria, Aguilas, Nador au Maroc et les îles Baléares. Puis, il hiverne en Camargue.

En 859, pillage de Narbonne, Agde, Tarragone, Barcelone, Arles, Marseille et de quelques villes italiennes dont Luna en Étrurie. 2ème hivernage en Camargue.

En 860, lors du passage du détroit de Gibraltar, une flotte arabe attend les Vikings, plusieurs drakkars sont coulés.

En 862, pillage de Clermont-Ferrand, Limoges, Toulouse. Puis en 863 sac d'Angoulême. Le 4 octobre, le comte d’Angoulême Turpion est battu et tué, expéditions jusqu'à Limoges, Périgueux, Poitiers. En 864 il remonte la Garonne.

En février 865, pillage d’Orléans, de l’abbaye de Fleury, de Poitiers. Tentative sur Le Mans, mais il est battu par les comtes francs de la région.

En 866, pillage du Mans. Hasting est rattrapé par les Francs et battu à la bataille de Brissarthe. Mais il parvient à s’échapper et Robert le Fort est tué.

En 870 il subit un échec devant Angers, encerclé, il capitule. En 872, c’est la prise d'Angers, qu’il occupe. Il est assiégé par l'armée de Charles le Chauve. Les Bretons de Salomon de Bretagne battent les Francs de Charles le Chauve, et forcent les Vikings d'Hasting à capituler en détournant la rivière Maine, qui mettent les drakkars à sec.

En 879, Hasting est battu par Carloman et en 882 il accepte de devenir comte de Chartres et participe en 886 à une expédition en Flandres.

En 892, il vend le comté de Chartres pour équiper une flotte de 80 navires et partir à l’assaut de l’Angleterre, mais disparaît l’année suivante dans la Manche.

 

Guthrum l'Ancien ou Ethelstan (mort vers 890)

Roi viking du Danelaw au 9ème siècle

 

En 854, il tue le souverain viking en titre et se lance dans une vaste guerre contre le Wessex et ses différents rois successifs, en particulier Alfred le Grand. En 878, alors qu'il est sur le point de soumettre le Wessex tout entier, il subit une importante défaite à la bataille d'Edington. En conséquence, il doit signer le traité de Wedmore par lequel il accepte de se convertir au christianisme et doit reconnaître la partition de l'Angleterre en 2 royaumes, le Wessex et le Danelaw.

 

Ealhswith de Gaini ou Aethelswitha (852-905)

Reine de Wessex

 

Née en Mercie, elle était la fille de Eathelred Mucil, ealdorman du Gaini. En 868, elle fut mariée à Alfred le Grand, roi de Wessex et entra ainsi dans la Maison de Wessex. Après la mort d'Alfred en 899, elle se fit religieuse.

Elle mourut le 5 décembre 905. Elle est enterrée à l'abbaye Sainte-Mary, à Winchester, dans le Hampshire.

 

Ethelwulf (vers 795-858)

Roi de Wessex

 

Son père, Egbert de Wessex, le mit en 825 sur le trône du Kent nouvellement conquis. En 839, à la mort d’Egbert, il hérite de la couronne du Wessex alors que son frère Athelstan devient vice-roi du Kent.

Son règne est marqué par la lutte contre les Danois qui avaient remonté la Tamise avec 150 navires jusqu’à Londres, avant de prendre leurs quartiers d’hiver sur l’île de Thanet. Cependant, il les défit à Acleah en 851. Il épousa en premières noces Osburga et en secondes noces Judith de France, fille de Charles le Chauve.

Très pieux, il fit un pèlerinage à Rome en 855. Il rendit ses sujets tributaires du Saint-Siège, et imposa une dîme au profit du clergé. En son absence, il avait confié la couronne à son fils Ethelbald. A son retour, il trouva son fils peu disposé à lui rendre sa couronne. En mourant, le 13 janvier 858 il laissa la couronne de Wessex à Ethelbald, et celle du Kent à Ethelbert, son second fils.

 

Ethelred (840-871)

Roi du Wessex de 865 à sa mort

 

3ème fils d' Ethelwulf de Wessex et de la reine Osbuhr qui lui donne une éducation très religieuse, il succède à son frère, Ethelbert, en tant que roi de Wessex et de Kent vers 865. Il épouse Wulfrida, qui lui donne 2 fils, Ethelwald et Ethelhelm.

Il ne réussit pas à contenir les raids toujours plus nombreux des Danois qui dévastent l'Angleterre. En 870, ils ont réussi à se rendre maîtres de la ville d'York. Le 4 janvier 871, lors de la bataille de Reading, Ethelred est battu et ne peut arrêter l'invasion de l'armée danoise mais il réussit à regrouper ses forces. C'est son frère, le futur Alfred le Grand, alors à peine âgé de 21 ans, qui mène l'armée des Saxons de l'Ouest et qui remporte la victoire sur les envahisseurs danois lors de la bataille d'Ashdown.

Le 23 avril 871 Ethelred livre une nouvelle bataille contre les envahisseurs danois. Ceux-ci écrasent les forces anglaises et le roi fait partie des victimes. On ne sait pas exactement s'il est mort pendant les combats ou s'il est décédé par la suite de ses blessures. Son frère Alfred lui succède.

 

Osburga de Wight (810-855)

 

Première épouse de Aethelwulf de Wessex. Son père était Oslac de l'île de Wight, maître d'hôtel, un grand de l'Angleterre. Elle fut mère de quatre rois anglais, Ethelbald de Wessex, Ethelbert de Wessex, Ethelred de Wessex, Alfred le Grand.

 

Manassès 1er de Chalon dit l’Ancien (vers 875-vers 925)

Comte de Chalon, de Beaune, de Dijon, d'Auxois de 887 à 918

Seigneur de Vergy de 893 à 918 et de Langres de 894 à 918

 

Il serait le fils du comte Manassès 1er de Dijon. Il est au côté du duc Richard le Justicier et combat les Vikings qui ravagent la Bourgogne. Il participe aux batailles de Saint-Florentin et d’Argenteuil contre les Normands en 898. Il disparaît vers 925 ou plus tard. Son fils Manassès II lui succède.

 

Bérenger II de Neustrie (mort en 896)

Comte de Bayeux et marquis de Neustrie de 886 à 896

 

Il était issu d'une famille de la noblesse carolingienne installée en Francie orientale. En 886, à la mort du marquis Henri, tué au siège de Paris, l'empereur Charles le Gros, qui avait réussi à réunir les morceaux de l'empire de Charlemagne, le chargea de la marche de Neustrie pour la défendre contre les Normands. Il intervient effectivement contre les raids normands à plusieurs reprises, et principalement dans les régions du Mans et de Bayeux. Une charte de 892 le montre comme un égal de Robert, le titulaire de l'autre marche de Neustrie.

 

Poppa de Bayeux

 

Épouse du jarl des Normands Rollon et mère du duc de Normandie Guillaume Longue-Épée. Ses origines restent obscures.

De cette union naquirent au moins 2 enfants : une fille nommée Gerloc et Guillaume Longue-Épée. Ce dernier naquit outre-mer alors que son père Rollon était encore païen. On pourrait en déduire que cette naissance est antérieure au traité de Saint-Clair-sur-Epte en 911, date de la conversion et de l’installation définitive de Rollon en Normandie. Pour l’historien Pierre Bauduin, l’union entre Poppa et le chef normand atteste des liens précoce entre ce dernier et l’aristocratie franque et permet d’éclairer sous un nouveau jour l’accord de 911 : le roi Charles le Simple traite avec un personnage déjà en partie intégré au royaume carolingien.

 

Ethelbald de Wessex dit le Fier (vers 829-860)

Roi du Wessex de 856 à sa mort

 

À la mort de son père Ethelwulf le 13 janvier 858, Ethelbald continue de régner sur le Wessex. Ce nouveau souverain qui avait critiqué le mariage de son père avec la fille de Charles le Chauve ne craignit pas d’en faire sa propre épouse. L'union fut jugée incestueuse et scandalisa le peuple du Wessex. Il fut contraint de se séparer de Judith de France, sous l’influence de l’évêque de Winchester. S’il se fit remarquer au combat sous le règne de son père, par la suite c’est plus son caractère martial qui l’a rendu si cher à la jeunesse du Wessex. Il mourut impopulaire en 860, laissant le trône à son frère Ethelbert de Wessex, déjà roi du Kent.

 

voir la suite

Retour page d'accueil