Afficher le livre d´or

Alboinus dit Alboïn - Amalasonte - Théodahab dit Théodat - Vitigès - Théodebert 1er ou Thibert 1er - Gallus de Clermont dit Saint Gal - Hildebad - Éraric dit le Ruge - Deoteria ou Deuterie - Vuldetrade ou Vultrade -

 

Alboinus dit Alboïn (525-572)

 

Roi lombard du milieu du 6ème siècle qui conduisit son peuple en Italie en 568, jetant les bases du royaume lombard d'Italie.

Il succéda au roi Alduin, son père, vers 560. Un peu plus tôt, il s'était illustré lors d'une bataille victorieuse menée contre les Gépides du roi Thorisind en tuant en combat singulier à cheval, le prince Thorismod, successeur désigné du roi Thorisind.

Entré au service de Byzance avec son peuple tout entier, il s'allia aux redoutables cavaliers avars du khagan Bayan contre les Gépides dont il détruisit le royaume sur le Danube vers 567, tuant leur roi Cunimond et épousant de force la fille de ce dernier, la princesse Rosemonde. Au début de l'année 568, peut-être par méfiance des Avars, mais aussi au courant de l'instabilité de la domination byzantine en Italie après la guerre gotique qui a ruiné le pays, il décida la migration de son peuple vers l'Italie du Nord non sans avoir conclu avec Bayan un droit de retour en Pannonie et en Norique. Il se dirigea dès lors avec son peuple mais également avec d'autres tribus dont des Gépides, 20 000 Saxons et même des Avars, vers l'Italie en partant du lac Balaton* le lundi de Pâques 568.

Il occupa le Frioul au printemps 569, faisant de la région le premier duché lombard en y installant un neveu, Gisulf, siégeant à Cividale, capitale du duché. Du nord-est de la péninsule, il conquiert toute la fertile plaine du Pô jusqu'aux Alpes ainsi que l'Italie centrale à l'exception de Ravenne et de Rome qui lui échappent, conservées par les Byzantins, et installe son quartier général dans l'ancienne Reggia du roi ostrogoth Théodoric à Vérone. Milan tombe à la fin de l'été 569 et Pavie capitule après un long et pénible siège de 3 ans en 572. Le 23 juin 572, il est assassiné à Vérone alors qu'il fait une sieste.

 

Amalasonte (vers 494-535)

Reine ostrogothe

 

Fille de Théodoric le Grand, roi des Ostrogoths, et de la noble Alboflède ou Audoflède, sœur de Clovis, roi des Francs.

Elle épousa le prince Eutharic, un lointain cousin, qui doit succéder à Théodoric, sans postérité mâle. Ce prince meurt bientôt laissant un jeune fils nommé Athalaric, dont Théodoric fait son héritier. Elle gouverne pendant la minorité d'Athalaric. Elle chercha à se rapprocher des Romains et avait pris pour ministre le savant Cassiodore. Mais, le jeune roi meurt prématurément en 534, et elle doit partager le trône avec Théodat, son cousin devenu son époux, qui l'année suivante la fait étrangler sur une île du lac de Bolsena. Cet assassinat servira de prétexte au général Bélisaire pour intervenir en Italie et se mêler des affaires ostrogothes, au service de l'empereur Justinien, provoquant les “guerres gothiques.”

 

Théodahab dit Théodat (?-536)

Roi des Ostrogoths de 534 à 536

 

Neveu de Théodoric le Grand par sa sœur, il pourrait être arrivé en Italie avec Théodoric en 489, et était un vieil homme au moment de la succession. Il prit pour épouse sa cousine Amalasonte, veuve, qu'il fit par la suite étrangler dans une île du lac de Bolsena. Vitigès a commandité son assassinat et lui a succédé dans la royauté.

 

Vitigès (vers 490-540)

Roi des Ostrogoths de 536 à 540

 

Il monte sur le trône de l'Italie au milieu de la guerre gothique, alors que Bélisaire s'était emparé de la Sicile l'année précédente et se trouvait alors dans le sud de l'Italie à la tête des forces de Justinien, l'empereur oriental. Après son accession au trône, il se maria avec Mathesuentha, fille de la princesse Amalasonte. A la fin de l'année 536, il vend la Provence aux Francs.

Le général de Justinien, Bélisaire, captura Vitigès et Mathesuentha et les emprisonna à Constantinople. Vitigès y est mort sans enfant. Après sa mort Mathesuentha épousa Germain, cousin de l'empereur.

 

Théodebert 1er ou Thibert 1er (vers 504-548)

Roi des Francs

il règne sur la partie orientale du royaume, la future Austrasie*. Sa capitale était Trèves. Fils de Thierry 1er roi de Reims, et de Suavegothe de Burgondie, il épousa vers 532-533 Deoteria, issue de l'aristocratie gallo-romaine d'Auvergne.

Associé à son oncle Childebert 1er il conquit le royaume des Burgondes en 534 et devint roi de Metz en 534 à la mort de son père alors qu'il assiégeait la ville d'Arles en Provence, siège qu'il dut interrompre rapidement pour faire prévaloir ses droits.

En 536 les Ostrogoths, en conflit en Italie et dans l'incapacité de défendre la Provence, durent la céder aux Francs qui essayaient depuis de nombreuses années d'accéder à la mer. Au cours de l'hiver 536-537, avec son oncle Childebert, ils vinrent prendre possession de leur nouvelle acquisition, présidèrent à Arles des jeux à l'antique et y firent frapper des monnaies à leurs effigies.

Il prit ensuite comme épouse une princesse lombarde, Wisigardis en 540, fille du roi Waccho et conclut ensuite un 3ème mariage avec une inconnue. Il fut tué par un bison lors d'une partie de chasse en 548. Il laissa son royaume à son fils Théodebald 1er.

 

Gallus de Clermont dit Saint Gal (vers 489-551)

Evêque de 525 à 551

 

Né à Clermont-Ferrand, fils de Georgins, sénateur et de Léocadia son épouse, il entra à l'abbaye de Cornon, où il embrassa la vie monastique. Il fut élu évêque en 525. Il est l'oncle paternel de Saint Grégoire de Tours, qui lui fut confié pour son éducation à la disparition de sa mère. Il assista aux conciles de Clermont-Ferrand et d'Orléans. Son corps repose à la Basilique Notre-Dame du Port à Clermont-Ferrand.

 

Hildebad (?-541)

Roi des Ostrogoths d'Italie

 

Il fut choisi pour remplacer Vitigès, qui s'était engagé dans des arrangements compliqués avec Bélisaire et avait quitté Ravenne pour Byzance. Il règne environ un an avant d'être assassiné par un Gépide* lors d'un banquet. Après un bref intervalle avec Éraric, il a eu pour successeur son neveu Totila.

 

Éraric dit le Ruge (?-541)

Roi des Ostrogoths d'Italie

 

Il succéda à Hildebad après l'assassinat de celui-ci et régna moins d'un an. Il fut à son tour assassiné par un membre de sa propre garde royale, assassinat vraisemblablement organisé par son successeur Totila, neveu de Hildebad.

 

Deoteria ou Deuterie

Reine des Francs de 533 à 536

 

Originaire d'Auvergne, issue d'une grande famille aristocratique gallo-romaine, elle est probablement apparentée à Sidoine Apollinaire, Saint Avit et à l'empereur Avitus. Elle a d’abord vécu en Septimanie* qui était alors une possession wisigothique.

Afin de conquérir la région de la Septimanie, Théodobert 1er y mena une campagne militaire en 533. Il s’empara d’abord des cités de Die, de Lodève, puis de Béziers, avant d’envoyer un lieutenant vers Cabrières pour réclamer la capitulation du peuple local. Pour éviter un conflit avec les guerriers francs, Deoteria remettra alors une missive au messager Austrasien*. Cette missive amènera Théodobert à Cabrières pour y rencontrer Deoteria dont il s’éprendra.

Théodobert doit cependant quitter précipitamment la Septimanie pour retourner en Austrasie afin d’assister à la mort de son père agonisant, Thierry 1er et pour s’assurer le titre de successeur, c'est-à-dire de roi d’Austrasie, face à ses rivaux, ses oncles Clotaire 1er et Childebert 1er. Lorsqu'il obtint son titre de roi, bien que Deoteria fut déjà mariée, Théodobert la fit venir en Austrasie où il la prit comme concubine officielle. Elle laissa son mari derrière elle, mais sa fille, Adia, la suivit. Ils se marièrent vers 533-534 alors que Théodobert était pourtant déjà fiancé à Wisigarde, la fille du roi des Lombards Waccho. Vers 535-536, elle mettra au monde un fils, Théodebald 1er.

Vers 536, pensant que sa fille Adia, qui est alors une adolescente, représentait une rivale et craignant que Théodobert la prenne comme favorite à sa place, Deoteria tua sa fille aînée. Le meurtre eut lieu dans les environs de Verdun. Deoteria fit monter sa fille dans un char tiré par des boeufs sauvages qu’elle excita volontairement alors que le char traversait un pont au-dessus du fleuve de la Meuse. Cela eut pour effet de faire tomber le char du pont et Adia se noya dans le fleuve.

Après ce meurtre, le statut de Deoteria de reine des Francs et de favorite du roi Théodobert 1er ne suffit plus. L’aristocratie austrasienne attendait depuis longtemps déjà la célébration selon les traditions de l'union qui avait été prévue 7 ans auparavant entre Théodobert et la princesse lombarde Wisigarde, sa fiancée officielle.

Sous la pression, Théodobert 1er répudia Deoteria qui fut chassée de la Cour royale, laissant derrière elle son fils Théodebald qui restera auprès de son père en tant qu’héritier. Théodobert épousa alors Wisigarde. Celle-ci mourut quelques années plus tard, mais le roi n’osa pas rappeler Deoteria à la Cour et prit une troisième épouse.

 

Vuldetrade ou Vultrade

Reine des Francs

 

Fille du roi des Lombards Waccho et soeur de Wisigarde. Elle épousa Théodebald peu après son avènement, puis Clotaire 1er qui la répudia peu après et la donna en mariage au duc des bavarois Garibald.

 

Voir page suivante

Retour page d'accueil