Afficher le livre d´or

la gaule au 6ème siècle

 

 

En dépit des derniers temps de violence, conséquence de l’installation des Barbares et en dépit des épidémies de peste qui régulièrement déciment les populations comme celle de Marseille, le christianisme ne cesse de progresser sur tout le territoire et, peu à peu, les monastères constitueront l’un des pouvoirs essentiels. Les rôles déterminants qu’ont eu, au cours des 6ème et 7ème siècles Saint Ouen à Rouen, Saint Omer à Thérouanne, Saint Grégoire à Tours, Saint Éloi à Noyon ou Saint Césaire à Arles suffisent à le montrer. Leurs évêchés ne sont guère peuplés que de paysans et d’esclaves qui souvent ont dû se donner à des puissants ou même à des monastères en échange de leur protection et de la garantie de l’usufruit de leurs rares biens. On ne nomme plus alors “ francs ” que ceux, rares, qui peuvent prétendre à la dignité d’hommes libres. Le pouvoir que les rois francs exerçaient sur un royaume  qu’ils confondaient avec un domaine privé est absolu. C’est en Neustrie, délimitée par la Loire, la Meuse et la Mer du Nord et en Austrasie dont le Rhin, la Moselle et la Meuse dessinent les contours) que ce pouvoir fut le plus affirmé. Au cour du 6ème siècle les rapport des rois francs avec l’Orient évolua. A Constantinople régnait alors Maurice, successeur de Justinien, qui voulait reconquérir l’Occident et reconstituer l’Empire Romain. L’Empire Romain d’Occident ne s’était effondré que depuis 100 ans. Le roi Childebert fut favorable à l’idée de devenir vassal d’un grand empereur. Gontran roi d’Auvergne et les siens au contraire ne voyaient là qu’une ingérence étrangère regrettable.. Cela amènera une lutte incessante pour la maîtrise du port de Marseille entre ces 2 rois. A cette époque, le port de Marseille avait un trafic assez important et Gontran, et Childebert II, parisien en partagaient l’usage, Ainsi la ville fut partagée en 2. La ville haute à Childebert, la ville basse à Gontran.

En l’an 588, Dinamius, gouverneur de Provence commence à maltraiter violemment l’évêque du lieu Théodore. Ce dernier décida de recourir pour sa défense auprès de son souverain Childebert. Mais, Dinamius reçu l’ordre de Gontran d’arrêter l’évêque, ainsi qu’un ancien gouverneur de Provence. Le roi Gondran fut alors maître de tout Marseille. Le roi Childebert envoya alors à Marseille le duc Gondulfe, avec mission de faire rendre la ville haute de Marseille. Gondulfe avec son armée soumet la cité à l’autorité du roi Childebert, et rétablit l’évêque sur son siège, puis rentre auprès du Roi.

Dinamius avertit alors le roi Gontran qu’il était en train de perdre, par la faute de l’évêque, la part de la cité qui lui revenait et celui-ci ordonnera l’arrestation de Théodore.

Marseille de nos jours (photo lj sept.2002)

 

Retour page d'accueil