Afficher le livre d´or

Wisigarde ou Wisigardis - Arnoul de Metz ou Arnulf dit saint Arnoul - Dionysius Exiguus dit Denys le Petit ou Denis le Petit - Walthari - Chayba Ibn Hashim dit Abd al-Muttalib - Garibald 1er de Bavière - Berthe de Kent ou Aldeberge - Favila ou Fafila - Rodéric - Elemund - Méroflède -

 

 

Wisigarde ou Wisigardis (500-553)

 

Fille de Waccho roi des Lombards et Ostrogoths, 2ème épouse de Théodebert 1er. Elle fut fiancée avec Théodebald avant son mariage avec Deoteria.

 

Arnoul de Metz ou Arnulf dit saint Arnoul (vers 582-640)

Évêque de Metz de 613 à 628

 

Il gouverna dans les faits avec Pépin de Landen le royaume d'Austrasie, puis devint moine au Saint Mont. C’est le fondateur de la dynastie des Arnulfiens, alliée des Pépinides. Père d’Ansegisel, il est l'ancêtre de la dynastie carolingienne.

Il appartient donc à une grande famille de la noblesse franque située dans la Woëvre et dont les biens s'étendaient entre Metz et Verdun. Il reçut l'enseignement qui était alors en vigueur dans les familles aisées.

Il travaille ensuite au palais d’Austrasie auprès de Gundulf, son grand-oncle, chef du palais et conseiller du roi. Puis il entre, pendant une douzaine d’années, au service du roi Théodebert II dont il est un temps intendant des domaines royaux.

Il songe à se retirer pour mener une vie ascétique mais sa famille parvient à le marier vers 610 à Dode avec qui il aura deux fils Chlodulf et Ansegisel

Par sa position de leude à la cour, il entre dans l’opposition contre Brunehaut et, associé à Pépin de Landen, fait appel au roi de Neustrie Clotaire II, qui vainc et fait exécuter la vieille reine. Arnoul et Pépin marient ensemble leur enfant respectif Ansegisel et Begga, donnant ainsi naissance à la dynastie carolingienne.

En 613, Clotaire II devient maître de tout le royaume et récompense ses fidèles. Le roi Clothaire II l’invite expressément à accepter le siège épiscopal de l’évêché de Metz qui est la capitale du royaume d’Austrasie. Il fait preuve d’un dévouement dans l’accomplissement de ses attributs. Il est pour cela très apprécié et Clotaire II continue à l’associer au gouvernement de l’Austrasie. Il a donc tenu un rôle très important, tant dans la vie de l’église que dans la gestion du royaume d’Austrasie.

Clotaire II le nomme précepteur de son fils Dagobert 1er. Il est domesticus, c’est-à-dire conseiller de celui-ci. Lorsque Clotaire II nomma Arnoul évêque de Metz, son épouse sainte Doda entra au couvent puisqu'un évêque ne peut être marié.

Il meurt au Saint Mont, près de Remiremont. Ses restes sont transférés à Metz dans l'église des Saints Apôtres, qui prit le nom de Saint Arnoul en 717.

 

Dionysius Exiguus dit Denys le Petit ou Denis le Petit (vers 470-vers 540)

Moine

 

Connu pour avoir calculé l’Anno Domini ou ère vulgaire, utilisée comme ère par le calendrier grégorien, surnommé le Petit à cause de sa taille. Il est originaire de la province romaine de Scythie mineure* (correspondant à l’actuelle région de Dobroudja, entre le nord-est de la Bulgarie et le sud-est de la Roumanie) et serait d’ascendance arménienne.

Il vient à Rome vers 500, y est fait abbé d'un monastère, s'acquiert une grande réputation par ses ouvrages sur la discipline ecclésiastique et la chronologie, et meurt en 540.

On a de lui des recueils de Canons apostoliques, de Décrétales, des versions latines des ouvrages de saint Pacôme et autres Pères de l'Église.

Il fut chargé par le chancelier papal Bonofatius de concevoir une méthode pour déterminer la date de Pâques selon la Règle alexandrine, telle qu’édictée au 1er concile de Nicée,

À cette époque, il était coutumier de compter les années en utilisant le début du règne de l'empereur Dioclétien, connu pour avoir déclenché la dernière persécution de chrétiens dans l'Empire romain.

En l'an 525 il introduisit notre ère en l'employant dans son tableau de Pâques. De cette manière il fonda l'usage de compter les années à partir de l'incarnation, le 25 mars et la naissance le 25 décembre de Jésus-Christ, qu'il plaça à l’année 753 de Rome c'est-à-dire l'année 1 du calendrier actuel.

Durant l'époque carolingienne, il semble que l'on eût encore coutume de compter les années à partir du début du règne de l'empereur Charlemagne et ses successeurs.

Le moine Bède le Vénérable, au 7ème siècle, développa la science du calcul du temps, que l'on nomma comput du latin computare, calculer.

L'usage de compter les années à partir de la naissance de Jésus-Christ ne commença à se généraliser que vers l'an mil.

Le calendrier grégorien commença à remplacer le calendrier julien en 1582.

 

Walthari

Roi Lombards au 6ème siècle

 

Fils et successeur du roi Waccho et de la princesse Salinga, il devient roi probablement dans les années 520-530. Aldoin lui succède.

 

Chayba Ibn Hashim dit Abd al-Muttalib (vers 497-578)

 

Né à Yathrib, fils de Hashim ibn Abd al-Manaf et de Salma bint Zayd et grand-père paternel de Mahomet.

Son fils Abdallah épousa Amina. Alors que cette dernière était enceinte de Mahomet, Abdallah partit à Yathrib en visite chez la famille de son père mais mourut sur le chemin du retour.

7 ans plus tard, en 577, Amina mourait, et son fils Mahomet lui fut confié. À sa mort, l'enfant fut confié à son oncle Abû Tâlib.

 

Garibald 1er de Bavière (mort en 590)

Duc de Bavière, de 555 à 590

 

En 555, Théodebald, roi d'Austrasie, meurt et son oncle Clotaire 1er s'empare de son royaume en épousant Waldrade, la veuve du défunt. La prise de pouvoir assurée, Clotaire répudie Waldrade et la marie à un de ses fidèle, Garibald, en lui donnant le duché de Bavière. Tout en gardant une apparente soumission face au pouvoir royal mérovingien, Garibald se comporte rapidement en souverain indépendant. Il meurt en 590.

 

Berthe de Kent ou Aldeberge (539-vers 612)

Reine de Kent

 

Fille de Caribert 1er, roi de Paris. Lorsqu'elle épousa le roi païen Aethelberht de Kent, elle apporta son chapelain, Liudhard, avec elle en Angleterre. Elle restaura une église chrétienne à Cantorbéry, qui datait de l'époque romaine, et la dédia à Saint Martin de Tours. Augustin de Cantorbéry, envoyé en mission par le pape Grégoire 1er pour prêcher l'Évangile en Angleterre en 596, doit une grande partie de l'accueil favorable qu'il reçut à l'influence de Berthe.

Son influence conduisit à l'introduction du christianisme dans l'Angleterre anglo-saxonne. Elle fut canonisée.

 

Favila ou Fafila

Duc de Cantabrie

 

Noble wisigoth d'Espagne qui passe pour être un prince balthe fils du roi Chindaswinth et frère du roi Recceswinth. Il est le père de Pélage 1er roi des Asturies. Son frère Théodefred, duc de Cordoue est le père de Rodéric, duc de Bétique et dernier roi goth.

 

Rodéric (mort en juillet 711)

Duc de Bétique

Roi Wisigoth d'Hispanie

 

Issu de la noblesse gothique, fils du duc Théodefred de Cordoue et de Rekilona, il est d'abord duc de Bétique avant de s'emparer du trône wisigothique au début de l'année 710 à Tolède après avoir renversé le roi Wittiza en 709, et évincé le fils de ce dernier, Agila qui voulait succéder à son père. Agila et des partisans s'enfuient à Septa Magna sur la rive nord-africaine.

Le Comte Julien, seigneur de Septa, que les Arabes appellent Ilyan ou Youlyân, était vassal de Rodéric.

Au printemps 711, tandis que Rodéric était occupé dans le nord à combattre une révolte basque à Pampelune, Tariq informé par Julian qu'il laissa en arrière parmi les marchands, traversa le détroit de Gibraltar avec une armée de reconnaissance de 1 700 hommes, navigant de nuit et laissant leur débarquement insoupçonné. Avec ses hommes il marcha jusqu'à Cartagène sur la côte, puis vers Cordoue, où la garnison locale méprisa d'abord la petite bande mais fut battue et repoussée dans les murs de la ville.

Rodéric est certainement mort noyé près de Jerez de la Frontera dans la province de Cadix en Andalousie.

Les Wisigoths survivants désorganisés s'enfuirent vers le nord. L'année suivante en 712, le suzerain de Tariq, Musa Ibn Nosseyr se joignit à l'attaque, et en moins de 6 mois ils eurent soumis plus de la moitié de l'Espagne. En 718, les musulmans occupaient toute l'Espagne à l'exception des montagnes des Asturies dans le nord.

 

Elemund (mort en 548)

Roi des Gépides

 

Il monta sur le trône en renversant la dynastie Ardariking. Vers 520/530, il semblerai avoir consolidé son pouvoir en Transylvanie en soumettant ou en supprimant plusieurs dirigeants Gepides. Il avait deux enfants, Ostrogotha et Austrigusa, celle-ci fut donnée en mariage au roi des Lombards wacho en 512.

Wacho se remaria après la mort Austrigusa, mais cela n'a pas compromis les bonnes relations existant entre les Lombards et les Gépides. Elemund meurt en 548 et fut remplacé par Thurisind, tandis que l'héritier légitime fut forcé à l’exil. Ostrogotha trouva l'hospitalité chez les Lombards, mais devait être tué en 552 par son hôte le roi Audoin dans le cadre d'un plan pour faciliter les relations entre les Gépides et les Lombards.

 

Méroflède (6ème siècle)

Reine de Paris

 

Fille d'un cardeur de laine du palais royal, elle devint et 2ème épouse de Charibert 1er avant que celui-ci épouse sa sœur Marcovèfe

 

Retour 6ème siècle