Afficher le livre d´or

Boniface - Saint Flavien - Eutychès - Léon II - Flavius Ardaburius Aspar - Aelia Verina dit Vérine - Acacius dit Acace - Eudoxia Aelia dit Eudoxie - Flavius Arcadius - Godégisile ou Godigisèle - Flavius Claudius Constantinus dit Constantin III - Basine ou Bazine -

 

Boniface (mort en 432)

Général de l'empire romain d'Occident

 

Il s'illustra d'abord dans la défense de Marseille en 413. Il protégea victorieusement la ville face aux assauts du roi wisigoth Athaulf à la fin de l'année. Il fut par la suite nommé tribun militaire en Afrique avec pour mission la protection des frontières numido-maurétaniennes face aux tribus maures. Il entra à cette occasion en contact avec Saint Augustin, notamment pour s'enquérir, en 417 du statut religieux du donatisme*. Augustin, accompagné de son ami Alypius vint même le rencontrer à Thubunae*.

Les incertitudes de la fin du règne d'Honorius déterminèrent la suite de sa carrière. Après la mort de Constance III, il fut rappelé en Italie en 422, puis nommé comte d'Afrique sans doute grâce à Galla Placidia. Il fut alors le responsable militaire de la quasi totalité des provinces d'Afrique, la partie qui est alors la plus riche et la plus fidèle de l'empire d'occident. A ce titre il dut assister Flavius Castinus contre les Vandales en Espagne. Les 2 personnages ne s'entendaient guère et Boniface rallia directement l'Afrique.

Il fut particulièrement dévoué à Galla Placidia et à son fils l'empereur Valentinien III. Aussi, lors de l'usurpation de Jean en 423, Boniface bloqua l'approvisionnement en blé africain de Rome. Il fut disgracié par l'effet des intrigues d'Aetius. Rappelé à la cour, il est envoyé par l'impératrice contre Aetius et le bat mais périt de sa main dans un combat acharné.

 

Saint Flavien

Patriarche de Constantinople en 447

 

Il fit condamner Eutychès en 448, et périt en 449 a Éphèse, victime des violences des Eutychéens.

 

Eutychès

 

Archimandrite d'un monastère près de Constantinople lorsque commença le débat théologique initié par Cyrille d'Alexandrie contre Nestorius, qui supposait 2 natures en Jésus-Christ. Il sortit de sa retraite pour défendre la foi et tenta d'élaborer un compromis , qu'il commença à répandre en 448.

Accusé dès 448 par Eusèbe de Dorylée et condamné en novembre 448 par Flavien de Constantinople, patriarche de Constantinople, il comparut devant le concile tenu à Éphèse. Secrètement soutenu par l'empereur Théodose II, il fut absous, mais après la mort de ce dernier il fut condamné dans le concile de Chalcédoine en 451.

Il mourut vers 454. mais les adeptes de sa doctrine s’accroissaient beaucoup après sa mort et subsistaient encore au 19ème siècle en Orient, en Égypte et en Abyssinie.

 

Léon II (467-474)

Empereur byzantin en 474

 

Il fut couronné empereur associé par son grand-père Léon 1er en 473 et lui succéda à sa mort. Jeune et inexpérimenté, il couronna aussitôt son père Zénon pour le seconder et meurt fin 474 après n'avoir régné que 9 mois.

 

Flavius Ardaburius Aspar (mort en 471)

Général et patrice de l’Empire d'Orient

 

Sous les empereurs Théodose II et Marcien, il combat les Vandales*, les Perses en Arménie et les Huns dans les Balkans. Personnage parmi les plus puissants de l’empire sous le règne de Théodose II, il est à l’origine de l’accession au trône de ses protégés Marcien en 450, puis Léon 1er en 457. Il organise le mariage de son propre fils, Patricius, avec la fille de Léon 1er. Il est alors au sommet de son pouvoir mais possède 2 handicaps, il est d’origine barbare et adepte de l’hérésie arienne.

Face à lui se dresse le parti isaurien, emmené par Zénon, gendre de Léon 1er, qui craint que l’empire passe sous la tutelle germanique comme c’est le cas pour l’Empire romain d’Occident, à l’époque sous le contrôle de Ricimer. Léon 1er finit par choisir et fait mettre à mort son ancien protecteur en 471.

 

Aelia Verina dit Vérine (morte en 484)

 

Épouse de l’empereur byzantin Léon 1er et belle-mère de Zénon. Elle illustre parfaitement ce 5ème siècle où les femmes de la famille impériale, comme Pulchérie ou Eudoxie 20 ans plus tôt, jouaient un rôle considérable dans les intrigues politiques qui déchiraient la cour de Constantinople.

À la mort de Léon 1er, en janvier 474, elle soutient son gendre Zénon, mari de sa fille Ariane, qui devint le régent de l’empire pour son propre fils Léon II, âgé de 4 ans. Mais à la mort de celui-ci, en novembre 474, elle se retourne contre lui et soutient l’usurpation de son propre frère, Basiliscus en 475. En 476 elle se réconcilia avec Zénon qui renversa Basiliscus et s’en débarrassa en le faisant probablement mourir de faim ainsi que sa famille.

Elle fut impliquée dans un autre complot en 483 avec un général longtemps proche de Zénon, Illus, mais qui reprochait à l’empereur ses sympathies monophysites. Les 2 conjurés proclamèrent empereur Léontios, mais la rébellion fut un échec et ils furent contraints de se réfugier dans la forteresse de Papirius, en Isaurie*.

 

Acacius dit Acace

Patriarche de Constantinople entre 471 et 489

 

Il se distingua en s'opposant à l'usurpateur Basiliscus, partisan du monophysisme*, en drapant entièrement Sainte-Sophie de noir.

Après la chute de Basiliscus et le retour de l'empereur Zénon, il travailla, à la demande de ce dernier, sur un texte capable de mettre un terme, ou tout du moins d'apaiser la querelle monophysite. En 482, il termina le Henotikon, texte que le pape Félix III trouvait trop influencé par le monophysisme. Après 2 années de querelles, le pape lança l'anathème contre Acacius, qui réagit en effaçant le nom du pape des diptyques liturgiques. Ce schisme dura 35 ans, jusqu'au règne de Justin 1er, qui se soumit au pape Hormisdas.

 

Eudoxia Aelia dit Eudoxie (morte en 404)

Impératrice d'Orient

 

Fille d'un général franc de Théodose 1er, Bauto. Grâce à sa beauté exceptionnelle, elle est désignée par l'eunuque Eutrope afin de diminuer l'influence de Rufin qui souhaitait marier l'empereur à sa fille. Princesse ambitieuse, elle n'hésite pas à se débarrasser ensuite de celui-ci en 399 afin de dominer elle-même le faible esprit de son époux Arcadius épousé en 395. Le second à être éliminé est le remuant général goth Gaïnas en 400, dont elle fait massacrer les soldats par la foule, ce qui provoqua la fuite de ce dernier. Elle scandalisa les chrétiens par son luxe et son amour du faste. Elle en est d'ailleurs blâmée par le patriarche de Constantinople Jean Chrysostome. Pour se venger, elle le fait exiler 2 fois malgré l'influence de ce dernier sur Arcadius. Elle meurt en octobre 404 à la suite d'une fausse couche.

 

Flavius Arcadius (377-408)

Empereur romain d'orient de 395 à 408

Fils aîné de Théodose 1er et de Aelia Flacilla, il est associé vers 383 à l'empire, à l'âge de 6 ans, et reçoit le titre d'Auguste. Il est nommé consul à trois reprise en 385, 392 et 394. Instruit dans la religion chretienne par divers précepteurs de grande renommée comme le rhéteur Thémistius ou le diacre Arsénius, il va se révéler un prince faible subissant l'influence des divers membres de son entourage.

En 395, son père partage l'empire romain entre ses 2 fils. Arcadius reçoit l'Orient avec sa capitale Constantinople et Honorius l'Occident. C'est un partage de plus pour l'empire mais celui-ci est définitif. En fait, ces 2 souverains inexpérimentés ne sont que des paravents derrières lesquels se cachent les 2 véritables maîtres de l'empire, Stilicon à l'ouest et Flavius Rufinus dit Rufin à l'Est en compétition avec le chambellan Eutrope. Ce dernier va marier Arcadius à Eudoxie, la fille du général franc Bauto. Mais la fin de l'année 395 voit la catastrophique invasion des Wisigoths d'Alaric 1er, sans doute appelés par Flavius Rufinus qui souhaitait se protéger de Stilicon, qui pillent la Thessalie et prennent Athènes tandis que les Huns s'emparent de la Syrie et pillent Antioche. Arcadius envisage d'associer Flavius Rufinus à l'empire quand ce dernier est assassiné, en novembre 395 par un chef Goth nommé Gaïnas.

Eutrope devient alors le véritable maître de l'empire d'Orient et se comporte en tyran débauché. Accusé par Stilicon de complot et suscitant la colère populaire, il est exilé par Arcadius à Chypre en 399. Il est exécuté un peu plus tard car Stilicon fait pression sur Arcadius et, s'alliant momentanément avec les Goths de Gaïnas qui pénétrèrent à Constantinople, obtint, outre l'exécution d'Eutrope, le renvoi d'Aurélien le nouveau préfet du prétoire. Mais en 400 les Goths installés à Constantinople furent massacrés et Stilicon ne possédait plus de moyen de pression sur Arcadius. Pour commémorer la défaite de Gaïnas et la victoire sur les Goths, Arcadius fit élever une colonne triomphale sur le forum à Constantinople.

Arcadius règne alors seul et avec l'aide du patriarche de Constantinople Jean Chrysostome entreprend une politique religieuse virulente contre le paganisme dont il fait détruire de nombreux temples. Hostile à l'arianisme, il doit compter avec son épouse qui, favorable à cette hérésie, réussira à 2 reprise à faire exiler le patriarche.

Arcadius meurt le 1er mai 408 à 31 ans, 4 ans après Eudoxie, et laisse un fils, le futur Théodose II, et trois filles.

 

Godégisile ou Godigisèle (? - 502)

Roi des Bourguignons

 

3e fils de Gondioc et frère de Gondebaud. A la mort de son père en 463, il reçoit le pays de Besançon. Il s'allia avec Clovis contre son frère Gondebaud en 501, mais celui-ci l'assiégea dans Vienne, le fait prisonnier et le met à mort en 502.

 

Flavius Claudius Constantinus dit Constantin III ( ? - 411)

Empereur romain

 

Succédant à Marcus et à Gratien, deux autres usurpateurs proclamés et aussitôt assassinés par l’armée de Bretagne, il fut proclamé empereur par ses troupes en 407.

Pour aller défendre la Gaule envahie par les Barbares, il quitta la Bretagne avec toutes ses troupes, laissant celle-ci sans défense. Constantin IIl s’établit à Trèves, l’empereur Honorius ne conservant sous son autorité que l’Italie et l’Afrique.

En 408, il dut déplacer la capitale des Gaules, de Trèves à Arles, et, après avoir résisté à Sarus, envoyé par Stilicon pour réprimer sa rébellion, au siège de Vienne, il étendit son autorité sur l’Espagne. Fin 409, il ne pu cependant arrêter l’invasion des Vandales, des Alains et des Suèves, qui s’installèrent en Espagne.

En 410, alors qu’il se rendait en Italie pour secourir Rome des invasions barbares ou pour y asseoir son autorité, accompagné de son fils Constant, qu’il avait fait César dès 408, son général, Gerontius, qui gouvernait l’Espagne en son absence, proclama empereur Maxime à Tarragone.

Gérontius traversa les Alpes, battit l’armée de Constant devant Vienne et tua celui-ci. Constantin III se réfugia à Arles. Gérontius s’apprêtait à commencer le siège d’Arles lorsque l’armée d'Honorius, dirigée par le général Constantius le futur Constance III survint. Gerontius prit la fuite et Constantin III, après avoir négocié la reddition d'Arles, fut livré à Honorius qui le fit exécuter en novembre 411.

Basine ou Bazine (445-491)

Princesse de la ligue des Thuringes

Reine des Francs saliens

 

Fille de Basin de Thuringe et de Basine de Saxe, elle rencontra Childéric 1er, jeune roi des Francs saliens, lorsque les seigneurs Francs, sensibles aux outrages faits à leurs femmes et lassés par ses agissements lubriques, se liguèrent pour le détrôner en l'obligeant à fuir leur colère. Il se réfugia à la cour de Thuringe pendant 8 ans avant de revenir en ses domaines. Childéric 1er séduit Basine, la fille du roi de Thuringe, son hôte et son ami.

À la mort de Basin, le royaume de Thuringe fut partagé entre ses 3 fils, Bodevie, Hermanfried et Berthaire. Il s'ensuivit une guerre fratricide. Basine, leur sœur s'enfuit pour rejoindre Childéric 1er et ils se marièrent 463. De cette union naîtra Clovis en 466.

 

Voir la suite

retour page d'accueil