Afficher le livre d´or

Genséric - Flavius Marcianus dit Marcien - Petronius Anicius Maximus dit Pétrone Maxime - Flavius Constantius dit Constance III - Flavius Julius Nepos dit Julius Nepos - Flavius Glycerius dit Glycerius - Oreste - Sixte III

 

Genséric

Roi des Vandales de 428 à 477

Fils d'un esclave, il entraîna son peuple en Afrique du Nord où longeant la côte en direction de l'Est, il ravagea une à une les cités romaines. Hippone est ainsi enlevée après un siège d'un an au cours duquel l'évêque Augustin trouve la mort en 430. En 435, il accepte de traiter avec Rome, qui lui abandonne ses terres à blé sous le régime de l'hospitalité. 4 ans plus tard, la prise de Carthage rend indispensable un nouveau traité. Rome abandonne sa souveraineté sur une partie du territoire qui représente pourtant le «grenier à blé» des Romains.

Il fait construire une flotte de bateaux rapide qui, à partir de Carthage, doit lui permettre de lancer des raids en Méditerranée, vers la Corse et la Sardaigne. Il donna la chasse aux chrétiens qu’il massacra par millier, il dévasta Rome vers 455, puis s’attaqua aux îles de la Méditerranée, continuant sur sa lancé il détruisit le Péloponnèse, il battit la flotte Byzantine vers 468. L'empire d’orient reconnu la possession de tous ses territoires vers 476.

 

 Flavius Marcianus dit Marcien (396 - 457)

Empereur romain et byzantin de 450 à 457

Confesseur de Sainte Pulchérie soeur de l'empereur de Constantinople, Théodose II écartée du pouvoir, lors du "brigandage d'Ephèse", elle devint régente et épousa Marcien qui était veuf et avancé en âge.

Tous 2 gouvernèrent l'empire avec prudence et sagesse et parviendront à remplir les caisses du trésor impérial. Il combattit les Barbares, refusa de payer tribut à Attila, soutint Valentinien III en Italie et convoqua le concile de Chalcédoine en 451, qui condamna les monophysites* et s'efforça de supprimer l'hérésie. On leur doit la construction de l'église des Blachernes à Constantinople. Ils furent canonisés par l'Église grecque.

 

 Petronius Anicius Maximus dit Pétrone Maxime (mort en 455)

Sénateur et empereur Romain

Lorsque que Valentinien III, en 455 avait fait assassiner Aetius, le vainqueur d'Attila, privant ainsi l'Empire romain de son meilleur général et violer la femme du Pétrone Maxime, l'un des personnages les plus importants de l'Empire. Celui-ci ivre de vengeance, se ligua avec tous les mécontents qui massacrèrent l'empereur pendant qu'il assistait à des courses de char.

Poussant même la vengeance à son comble, devenu empereur, il viola sauvagement la veuve de Valentinien III fille de l'empereur d'Orient Théodose II.

Pour venger son honneur bafoué et assouvir sa soif de vengeance, elle se tourna vers les Vandales de Genséric qui ne demandaient qu'une occasion pour étrenner leur toute nouvelle flotte de guerre. Prenant prétexte de l'appel à l'aide de la veuve outragée, Genséric remplit ses galères de féroces Barbares, des Vandales, des Alains et des Maures, leur fit traverser la Méditerranée et accosta au port d'Ostie, devant Rome.

Epouvanté de l'irruption de ces sauvages, il ne songea qu'à fuir. Comme il s'apprêtait à quitter la Ville en catimini, la foule romaine, révoltée de son incurie et indignée de sa couardise, le tua, jetant dans le Tibre ce qui restait de sa dépouille le 2 juin 455.

 

 Flavius Constantius dit Constance III

Empereur romain en 421.

Général d'Honorius, il battit l'usurpateur Constantin à Arles en 411 et chassa les Wisigoths d'Italie. Il épousa la célèbre Galla Placidia, fille de Théodose 1er et sœur d'Honorius en 417 et partagea l'Empire avec son beau-frère mais mourut au bout de quelques mois.

 

  Flavius Julius Nepos dit Julius Nepos

Empereur romain d'Occident

Né en 450, d'une famille italienne établie en Dalmatie. Il est le fils de Nepotianus, maître de la milice en Dalmatie vers 461/468. Il est également le neveu de Marcellinus, frère de sa mère, un chef de pirates qui s'était taillé une principauté presque indépendante en Dalmatie et qui avait trouvé la mort lors de la désastreuse expédition d'Anthémius contre le royaume vandale d'Afrique du Nord en 472. Gouverneur et maître de la milice de Dalmatie, quasi indépendante en 468, Julius Nepos épousa le 1er juin 473 une nièce de l'impératrice Aelia Verina, femme de Léon 1er. Il reçoit le titre de patrice en 474. 

Sous l'influence d'Aelia Verina, chargé à l'automne 473 par Léon de renverser Glycerius, il obtint de Zénon au printemps 474, le titre de César et une flottille pour traverser l'Adriatique. Partant de Constantinople et débarquant à Portus Augusti, il fut acclamé empereur à Rome le 24 juin 474. Malheureusement, il n'eu aucun soutien en Occident, les Romains le considérait comme un Grec, donc étranger et sa petite armée ne lui permettait pas de s'imposer. A Rome le Sénat lui fut hostile, il gouverna depuis Ravenne. Il contrôla l'Italie, le sud de la Gaule notamment Arles, la Dalmatie et fut reconnu par Syagrius à Soissons. En janvier 475, son protecteur, Zénon fut renversé par l'usurpateur Basiliscus.

En 475, Euric, roi des Wisigoths conclut un traité de paix avec lui où il obtint l'Auvergne et la reconnaissance de son autorité sur l'Espagne et la Gaule. Il ordonna à son nouveau maître de la milice, Oreste, de quitter la Gaule.

Oreste marcha alors sur Ravenne avec son armée. Le 28 août 475, il fuit avec sa flotte vers Salone en Dalmatie où il rejoint son prédécesseur sur le trône d'Occident, Glycerius, devenu évêque de Salone, qui ruminait sa vengeance.

En août 476, Zénon récupère son trône. Au début 477, Julius Nepos lui envoie une ambassade pour lui demander de l'aide pour récupérer son trône aux mains d'Odoacre. Mais Zénon, en guerre avec les Ostrogoths, ne peut lui allouer de troupes malgré le soutien de l'impératrice Aelia Verina. IL fait battre monnaie à Salone entre 475 et 477. Entre 477 et 480, Odoacre fait même battre monnaie à Ravenne et Milan au nom de Nepos et Zénon, maintenant la fiction de l'empire romain.

Le 9 mai 480, les comtes Victor et Avida, commandités par l'évêque Glycerius, assassinèrent Julius Nepos près de Salone. Il fut le dernier empereur d'Occident reconnu par l'empire d'Orient.

 

 Flavius Glycerius dit Glycerius

Empereur de 473 à 474

Soldat, il fait une carrière jusqu'au grade de chef de la Garde Impériale. Après la mort du patrice Ricimer en août 472, et celle d'Olybrius en octobre 472, l'empire romain d'Occident se trouvait quasiment sans maître. Seul Gondebaud, le roi des Burgondes, exerçait encore un semblant de pouvoir en Italie.

Faute de meilleur candidat, ou pour infliger un dernier affront à l'empire moribond, ce roi barbare proclama empereur Glycerius, un de ses domestiques, obscur soldat de son armée. Il dut négocier avec les Ostrogoths de Vidimer pour que ceux ci n'envahissent pas l'Italie. Il tenta également de s'attirer l'appui de l'Église en luttant contre la simonie.

Cependant, en Orient, l'empereur byzantin Léon 1er ne se désintéressait pas encore de l'empire occidental. Pour rétablir la situation à Rome, ou pour susciter une guerre civile fatale à l'empire concurrent, il prit comme collègue Julius Nepos. Entre-temps, Gondebaud avait été contraint de quitter l'Italie, abandonnant à son sort son protégé, l'empereur Glycerius. La couronne de l'ancien soldat des armées bourguignonnes commençait à vaciller sérieusement !

Fort du soutien de Byzance, Julius Nepos s'installa à Rome. Quant à Glycerius, il fut tout heureux qu'on lui permît d'ôter la tunique impériale pour revêtir une robe d'évêque. En récompense de sa soumission , il reçut l'évêché de Salone*. Ironie de l'histoire, un an plus tard, Julius Nepos, après avoir lui aussi été déposé, le rejoignit dans sa ville épiscopale. A Salone, il prend sa revanche sur Julius Nepos le 9 mai 480, en commanditant son assassinat par l'intermédiaire des comtes Victor et Avida. Il aurait ensuite été nommé archevêque de Milan par Odoacre. Il mourut paisiblement quelques années après.

 

Oreste

Homme politique romain

 

Après avoir servi Attila, il vint en Italie, détrôna Julius Nepos en 475 et fit proclamer empereur son fils Romulus Augustule, au nom duquel il gouverna l'Italie. Mais, l'année suivante, il fut tué par un chef germain, Odoacre.

 

Sixte III

Pape de 432 à 440,

Il est né à Rome et mourut à Rome en 440, il fit restaurer la basilique Sainte-Marie-Majeure.

 

Voir la suite

Retour page d'accueil